Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Demain : Kill
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Avec Capferret, on a parlé Tchèque à Auteuil !

20/05/2017 - Infos générales
Avec un nom pourtant bien français et étant élevé dans la Nièvre par Jacques Cypres, Capferret a été la touche d’exotisme de cette première journée du week-end du Grand Steeple Chase de Paris. Cet AQPS de 5 ans est entrainé depuis cet hiver par le Tchèque, Jaroslav Myska, son jockey du jour. Ensemble, ils ont remporté le Prix Aristote, l’une des bonnes courses à conditions du jour.
Jana Heenen du FRBC (à gauche) a traduit toute la conversation en tchèque pour Jaroslav Myska et en français pour Andrée et Jacques Cypres
 
Son nom signifie souris en français : Jaroslav Myska a monté une superbe course dans le Prix Aristote en refaisant mètre par mètre sur le fuyard, l’excellent Crack de Rêve (élevé par Jean-Paul Gronfier). Une courte tête a finalement été déclarée entre les deux chevaux. Avant de partir pour la Tchéquie, Capferret avait débuté sa carrière en France chez Emmanuel Clayeux pour la casaque de l’Ecurie Papot. Gagnant au Lion d’Angers puis à Lyon-Parilly pour ses 2es et 3es courses en 2016, le poulain avait été déclaré tardif. C’est donc Meridian, rien à voir avec l’entité de Ghislain Bozo, qui a acheté cet AQPS pendant l’hiver 2016-2017.
 
Son nouveau propriétaire a pour nom Hana Polednikova (Meridian). Cette dernière travaille dans les écuries de Stepanka Myskova, la femme de Jaroslav Myska. Stepanka est officiellement l’entraineur de Capferret mais Jaroslav est en vérité son entraineur … Ces derniers sont installés non loin de l’hippodrome de Pardubice, à 10 kilomètres du site sur lequel se dispute le fameux Grand Cross en octobre. C’est d’ailleurs dans l’optique d’une participation à cette course mythique que Capferret a été acheté mais son parcours en a voulu autrement.
 
En effet, pour son nouvel entourage, Capferret débute sa saison 2017 directement en France dans le Prix de Prechac (course à conditions) par une victoire à Compiègne. Le Prix Aristote est sa 2e course de l’année et donc sa 2e victoire. Après sa victoire, les transactions allaient bon train pour le faire courir dans le Prix Rigoletto (Listed) fin juin à Auteuil.
 
Jaroslav Myska (en photo ci-contre ©APRH) dont le nom veut donc dire souris en français, est un jockey tchèque qui a commencé sa carrière en Tchéquie en 1996, l’année de sa première monte en course. Au jour d’aujourd’hui, il compte 1691 courses pour 270 victoires dont 3 en France (Auteuil – Compiègne et Nancy). Il fait partie du trio de tête des jockeys d’obstacle en Tchéquie et sa carrière a véritablement décollé depuis 2007. Depuis cette date, il monte plus de 100 courses par an alors qu’il était encore cantonné à 30 courses en 1998. Côté poids, Jaroslav peut monter au minimum à 66 kg. Son centre d’entrainement, de 20 chevaux environ, compte une piste en sable naturel de 2500m, une ligne droite de 1000m, un parcours d’obstacle et un autre dédié au cross. Le jockey – entraineur travaille beaucoup avec Chris Richner. D’ailleurs ce dernier lui a confié un produit de Martaline âgé de 2 ans acheté en France.
 
 
 
Côté pedigree, Capferret est un fils de Day Flight qui fait aujourd’hui la monte au Haras du Brem chez Jean-Luc Couétil. C’est au Haras de Cercy que notre sujet a été conçu puisque le fils de Sadler’s Wells y faisait la monte en 2011. Sa mère Panique Pas, une fille de Vidéo Rock, avait gagné le Prix Samaritain à Auteuil pour Nicolas Bertran de Balanda et la casaque d’Andrée Cypres et l’élevage de son mari Jacques. Une fois à l’élevage, cette sœur de Quart Monte (Prix du Président de la République, Prix Montgomery, 3e Prix La Haye Jousselin) et petite nièce des champions Al Capone II et The Fellow s’est révélée excellente poulinière. Son parcours à néanmoins été raccourci par sa mort. Panique Pas a produit 5 poulains, 5 mâles et tous sont vainqueurs dont le très bon Arry, un fils de Boris de Deauville 2e du Grand Steeple Chase d’Enghien (Gr.2) et Dieu Vivant, son dernier poulain. Après avoir gagné récemment à Moulins en avril, Dieu Vivant, un fils de Network, orphelin, participera ce dimanche à Auteuil au Prix Ex Voto.
 
Le bai Capferret et le gris Crack de Rêve sur la rivière des tribunes ©APRH

On en parle dans l'article