Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Tarbes : Genmoss reste invaincue pour les couleurs Pilarski

22/10/2018 - Infos générales
Ultra favorite, la petite championne Genmoss se présentait au départ du Grand-Prix des Pouliches à 12,5% invaincue en cinq sorties. La fille de Gentlewave s’est à nouveau baladée pour la plus grande joie de Pierre Pilarski, le célèbre propriétaire de Bold Eagle, un nouveau venu en Anglo-Arabie. Source WWW.ANGLOCOURSE.COM
 
 
Pierre Pilarski était venu en personne sur l’hippodrome de Laloubère pour assister à la réunion des « Ministères » où courrait sa toute première représentante Anglo-Arabe Genmoss. Le plus célèbre des propriétaires barbus est aussi reparti du champ de courses avec un nouveau trophée à poser aux côtés de ceux de son Bold Eagle chéri. Tarbes était d’ailleurs très people en ce dimanche 21 octobre puisque Richard Westerink, l’entraîneur de Timoko, avait également fait le déplacement pour voir son représentant Reyen, arrivé 4ème dans le Prix Charles de Ginestet – Prix du Ministère de l’Agriculture à 12,5%.
 
Genmoss n’a rien à envier au trotteur, toutes proportions gardées. Elevée par Véronique Laborde du Haras du Bosquet, cette fille de Gentlewave a été conçue quand ce fils de Monsun faisait la monte au Haras de Pau-Gélos. Elle a été confiée à Didier Guillemin et a commencé sa carrière sous la casaque de ses éleveurs lors de ses trois premières sorties. Son entraîneur a ensuite décroché son téléphone pour la proposer à Pierre Pilarski comme nous l’a expliqué le propriétaire : « Didier Guillemin m’a proposé la pouliche. Je ne savais même pas qui elle était ni ce qu’elle avait fait. Alors quand j’ai regardé ses performances, cela a été une bonne surprise car elle restait sur trois victoires. C’est surtout un cadeau de Didier avec qui je suis amené à travailler avec les chevaux de plat, à l’obstacle c’est Guillaume Macaire au trot c’est Sébastien Guarato. Genmoss est mon premier anglo, j’en ai un autre qui va arriver, il s’appelle Google Pontadour pour l’année prochaine. »
 
 
Pierre Pilarksi, Robert Polin, Patrick Davezac et Richard Westerink
 
 
En gagnant le Grand-Prix des Pouliches à 12,5%, Genmoss a imité sa grande sœur Mosacha, lauréate de ce classique en 2014 ainsi que sa mère Mossaka qui avait inscrit son nom au palmarès en 2002. Genmoss est le sixième produit et sixième vainqueur de sa mère, une fille de Fast qui avait également gagné sur le steeple de Mont-de-Marsan sous l’entraînement de Didier Guillemin pour ses adieux à la compétition en février de ses 5 ans. Malheureusement pour la Haras du Bosquet, Mosacha n’a pour l’heure donné aucun produit vivant depuis son arrivée au haras. Rappelons que Véronique Laborde est toujours copropriétaire de Genmoss à 50%. En 6 sorties, Genmoss a toujous été associée à Gabriel Bon. La pouliche lui a d’ailleurs donné du fil à retordre au départ derrière les stalles. Dernière à rentrer dans les stalles, Genmoss s’est pris à deux reprises avant de bien vouloir rentrer. Mademoiselle est certes très bonne mais a du caractère !
 
 
Genmoss a la victoire dans le sang et est restée invaincue en 6 sorties sous la selle de Gabriel Bon

On en parle dans l'article