Aujourd'hui : Doncaster
January Sale
Cheltenham - le 25/01/2020
January Sale
Newmarket - du 30/01/2020 au 31/01/2020
February Sale
Kill - du 04/02/2020 au 05/02/2020
February Sale

Ikalana : quand il faut y aller...

26/05/2013 - Infos générales
Il porte un nom occitan, avec une orthographe simplifiée, qui signifie " il faut y aller !". Ikalana n'a cependant nul besoin d'injonction. L'élève de Rémi Sabatier qui défend les couleurs de Jean Biraben s'installe parmi l'élite des 3 ans en gagnant le Critérium de Tarbes. Il descend d'une souche atypique.

Ikalana a été élevé au bord du lot, dans l'Aveyron, par un personnage à part, Remi Sabatier. Il habite à Port d'Agrès, entre Conques et Decazeville. Cet homme est aussi riche d'un esprit attaché aux traditions ancestrales visibles dans la cité médiavale préservé et très mystique de Conques, que d'un goût pour le combat syndicaliste contre les "gros" nourri dans la ville ouvriere et très phantomique de Decazeville. Et aussi, il cultive des plants de tomates presque disparus et pratique donc l'occitan pour nommer ses chevaux.

 

Remi Sabatier, éleveur d'Ikalana



A l'occasion du Critérium de Tarbes, le 9 mai sur l'hippodrome de Lalooubère, il a remporté l'une de ses plus grandes victoires, sachant qu'il avait déjà gagné le très prestigieux Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp en 1998 avec Fougère Aigle, qui n'est autre que la tante d'Ikalana. " C'était une grosse surprise à l'époque ! Nous avons fabriqué nous-même cette souche d'anglo-arabe avec nos petits moyens, en partant d'une grand-mère de CSO, qui a été croisée à Fast pour donner Vegua de Guerbal, qui a été blessée en obstacle, alors chez Jean-Claude Pecout. Cette jument a été ensuite saillie par Albert du Berlais pour donner Fougère Aigle, chez Françis Louit. Malheureusement cette famille est très peu prolifique. Fougère Aigle n'a fait que deux produits, dont une femelle que j'ai gardé à l'élevage."

 

Port d'Agrès, le village où est né Ikalana.

 

Ikalana est née d'une propre soeur de Fougère Aigle, nommée Jegua, qui a gagné 3 courses en obstacle chez Didier Soubagné, à Agen, La Teste et Toulouse. " Nous sommes associés avec Jean Biraben sur les produits de cette famille. J'emmène les juments à ces étalons, en l'occurrence Zamouncho, puis j'élève les produits jusqu'à 2 ans. Après Ikalana, Jegua a un mâle de Grey Risk en 2011. Elle a avorté en 2012 et est à la saillie de Grey Risk en 2013."

 

Ikalana, toque rouge et manche jaune, domine Illusion Sauvage dans le Critérium de Tarbes. Ce sont deux pensionnaires de Didier Guillemin.