Aujourd'hui : Le Pin au Haras
Le National de l'Obstacle

L'essentiel : Edition du Vendredi 2 mars 2018

02/03/2018 - L'essentiel
Si en Angleterre, les courses programmées à Doncaster, Newbury, Chelmsford et Lingfield sont annulées, celles disputées sur la piste en sable de Southwell sont maintenues. Ce dont profite Donald Mc Cain pour présenter plusieurs pensionnaires dont certains comme Fin and Game et Testify sont prévus à Cheltenham. A Deauville, les conditions climatiques s'améliorent. Les pouliches Moisson Précoce (François Rohaut) et Jaylan (Christophe Ferland) laissent les meilleures impressions. De nouveau, une belle journée pour les couleurs d'Al Shaqab Racing et pour le jockey maison Grégory Benoist.

DEAUVILLE : les hongres au pouvoir

Le prix de Baqueville est un maiden de 3 ans disputé sur 1.500 m. Au départ, trois entiers face à trois hongres. Deux de ces derniers s'emparent des premières places. La victoire revient à l'expérimenté pensionnaire de Carlos et Yann Lerner, co-propriété de Paul Le Soleu, Belgrano (Tin Horse et Oah Cabin par Refuse to Bend). Décevant à 2 ans, le partenaire de Fabrice Véron est castré à l'issue de sa modeste 8ème place du 17 octobre, dans un réclamer, sur ce même tracé. Elevé par l'écurie du Sud, il est passé deux fois sur le ring des ventes Arqana. D'abord foal en décembre 2015 où Vincent Leroy débourse 7.500 euros puis yearling à la V2 d'août 2016 où il est acheté 12.000 euros par Carlos et Yann Lerner. Dans son pedigree figure en 4ème mère, Hippodamia, entraînée par Maurice Zilber pour Nelson Bunker Hunt. Son avenir se situe toutefois dans les handicaps.

 

DEAUVILLE : Al Shaqab à l'honneur

Victorieux jeudi avec des pensionnaires de Jean-Claude Rouget, l'écurie Al Shaqab Racing remporte de peu le prix d'Alderney une course réservée à des inédites de 3 ans sur 1.500 m, grâce à Talbah (Style Vendôme et Lamorlaye par Danehill Dancer). C'est aussi et surtout un succès pour l'élevage car la poulinière Lamorlaye a été achetée à Deauville, aux ventes d'élevage de décembre 2013 pour 200.000 euros à l'écurie des Monceaux. Tout naturellement, elle a été présentée à un étalon maison Style Vendôme, lauréat d'une Poule d'Essai des Poulains sous l'entraînement de Nicolas Clément, avant de décevoir. Talbah est le fruit de cette union, un premier produit. Il est toujours difficile de juger de la valeur d'un lot mais la pouliche possède déjà une qualité essentielle, le courage. Il lui en a fallu pour devancer la "Chappet" Roses for Grace (Redoute's Choice et Rosey de Megève par Efisio), déjà 3ème d'une course Afasec à Chantilly.

 

DEAUVILLE : la famille de Signs

Certes, ce n'est ni le temps ni la période des moissons mais cela, Moisson Précoce (Lawman et Arch of Colours par Monsun) n'en a cure à l'arrivée du prix de Saint-Valéry, le maiden pour pouliches. Quelque peu brillante en début de course, elle attend dans une épreuve peu rythmée avant de produire une belle accélération et de triompher de belle manière. Nul doute que les co-propriétaires (Isabelle Corbani, Ahmed Mouknass, écurie Pandora Racing et Serge Boucheron) avaient bien épluché le book 2 de la vente d'octobre 2016 Tattersalls pour mandater Marc-Antoine Berghgracht. Le marteau tombe à 40.000 guinées pour cette proche parente de leur champion sprinter Signs of Blessing (Invincible Spirit et Sun Bittern par Seeking the Gold). Titulaire de cinq accessits en cinq courses à 2 ans dont une troisième place dans le prix Miesque (gr.3), la pensionnaire de François Rohaut possède des engagements classiques (Poule d'Essai des Pouliches). Souhaitons-lui une carrière aussi fructueuse que celle de son glorieux aîné.

 

DEAUVILLE : Jaylan demeure invaincue

Après Jean-Claude Rouget et Nicolas Clément, c'est au tour de Christophe Ferland de faire briller la casaque d'Al Shaqab Racing par l'intermédiaire de la pouliche Jaylan (Scat Daddy et My Perfect Ten par Perfect Soul) dans le prix de Carentan (classe 2 sur 1.900 m). Associée au jockey-maison Grégory Benoist, elle fait sûrement la différence dans la phase finale. Devancer les mâles à cette époque de l'année n'est jamais chose facile et ce succès permet à Jaylan de demeurer invaincue après sa victoire initiale du 12 octobre à Bordeaux-le-Bouscat. Présentée aux ventes de Keeneland en septembre 2016 par Gleenwood Farm, elle ne trouve pas preneur et est rachetée 85.000 dollars. Notez que son entourage a souscrit des engagements classiques en l'inscrivant notamment dans les prix Saint-Alary et Diane.

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)