Fairyhouse - du 27/06/2018 au 28/06/2018
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 01/07/2018
Vente de stores présentés à l'obstacle
Deauville - du 02/07/2018 au 04/07/2018
Vente d'Eté

L'essentiel : Edition du Lundi 12 mars 2018

12/03/2018 - L'essentiel
Retrouvez l'essentiel de l'actualité mondiale des courses au galop

COMPIEGNE : Très Solid, ça tombe bien

Avec un terrain affiché à 5,5, il vaut mieux être costaud pour espérer gagner en ce moment. Bien nommé, Très Solid a remporté le quinté de Compiègne, à 7 ans, pour la 58 ème sortie de sa carrière. Alors qu'il avait déjà réussi une très bonne saison 2017 avec 4 succès, ce fils d'Honours List, imposant cheval irlandais qui n'avait fait la monte qu'une saison en France avant de mourir soudainement, a été réclamé par Mathieu Boutin en janvier à Cagnes sur Mer au terme d'un succès pour Christophe Escuder. Photo APRH

 

COMPIEGNE : une 1ère à 10 ans pour Serienschock !

A l'âge de 10 ans, le sauteur très populaire Serienschock, entraîné par Alexandra Rosa, a remporté la 1ère course plate de sa carrière française dans le réclamer de la 2ème course. Ce double lauréat de la Grande Course de Haies de Cagnes, multiple placé de Groupes et de Listed en obstacle dans sa jeunesse chez Marcel Rolland puis FM Cottin, poursuit un destin rocambolesque puisqu'il était parti en Angleterre avant de revenir dans l'hexagone à 7 ans. Né en Allemagne, le fils de Sholokhov avait débuté sa carrière en plat Outre-Rhin, lauréat à 3 ans en plat à Dusseldorf. Avec ses gains étrangers, il dépasse désormais les 400.000 €. Photo APRH

 

COMPIEGNE : 100% gagnant pour Hélène Mennessier

Vétérinaire équine à Chantilly, Hélène Mennessier est aussi titulaire d'un permis d'entraîner, qui a actuellement 2 chevaux sous sa responsabilité, tous gagnants cette année ! Un mois après le succès de Sombre Héros à Deauville, voilà Coco Panache (So You Think), qui remporte sa 1ère victoire à 4 ans dans un handicap, sous la selle de Jérôme Moutard. Il n'avait pourtant pas réussi grand chose dans sa vie jusque là. Photo APRH

 

TOULOUSE : Shutka, soeur de Starine

Soeur cadette de Starine (PHOTO CI-DESSOUS) double gagnante de Gr.1 aux Etats-Unis (BC Filly&Mare, Matriarch), Shutka a brisé la glace de bout en bout après s'être placée de ses 2 premières sorties sur la même piste toulousaine, sous la responsabilité d'Antoine de Watrigant qui marche sur l'eau depuis cet hiver en plat comme en obstacle. La fille d'Holy Roman Emperor appartient à Alain Jathière et Jean-Pierre Dubois, qui sont aussi ses éleveurs.

 

TOULOUSE : l'éleveur le plus chanceux du monde

Vendeur de meubles à Baden-Baden, Heiko Volz est reconnu comme l'éleveur-propriétaire le plus chanceux du monde depuis qu'il a acheté la championne Danedream pour 9000 € à 2 ans, et qu'il a eu ensuite Tiberian, vedette des stayers alors qu'il est fils d'un souffleur. L'allemand s'impose sur les haies de Toulouse en tant qu'éleveur de Schwarzwald, un nom qui rappelle son auguste aïeule, matrone germanique qui a tant donné à l'élevage Wildenstein (Sagace, Steinlein, Stacelita, etc...). Ce fils de Sageburg, appartenant à Jean-Pierre Dubois et entraîné par Guillaume Macaire, avait été vendu seulement 4000 € à l'amiable alors qu'il était foal, puis revendu 21.000 € par le Haras des Faunes à la vente de yearlings de novembre.

 

TOULOUSE : Melad, fils d'une crack

Renommé en l'honneur du défunt Jean-François Bernard, un spécialiste des pur-sang arabes, le Prix Al Warda a permis à Meelad (Azadi) de remporter sa 1ère victoire pour sa 3ème sortie pour l'entraînement d'Antoine de Watrigant, associé à Olivier Peslier, le 1er jockey de son éleveur Cheikh Abdullah Al Thani. C'est le fils d'une crack Al Dahma (Amer), gagnante de 25 courses dont 15 groupes, qui a la grande particularité d'être accompagnée de mères porteuses (autorisé par les PSAR). C'est à dire qu'elle a fait 4 produits en 2014. Meelad est son 1er vainqueur.

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)