Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Irish Stallion Trail 2017 : Garryrichard, Knockhouse, Ballylinch & Burgage

28/01/2017 - Ventes Ă©levages
4 haras étaient au programme de la tournée "obstacle" des éleveurs français pour cette seconde journée de l'Irish Stallion Trail 2017. Du sud de l'Irlande, nos frenchies sont remontés au nord, vers la capitale Dublin, en commençant par Garryrichard Stud pour revoir le FR Sageburg, en continuant par Knockhouse Stud pour admirer Notnowcato, un étalon qui possède de superbes statistiques. L'incontournable arrêt à Ballylinch Stud s'imposait et un stop devant le box de Beat Hollow pour terminer à Burgage Stud et découvrir le jeune Sea Moon. Un reportage proposé par l'ITM, en partenariat France Sire avec les transports DGS Bloodstock.

 

 

Dans la famille Hickey depuis 1870, Garryrichard Stud est localisé à Foulksmills dans le Comté de Wexford au sud-est de l’Irlande dans une région très ancrée dans la tradition de l’élevage et des courses de point-to-point. Denis et Lucy Hickey sont aujourd’hui à la tête du haras. Ensemble, le couple possède 12 poulinières. Leur fils est également cavalier de concours et le frère de Denis, Michael, gère un autre haras : Sunnyhill Stud. En 2017, deux étalons font la monte à Garryrichard : Sageburg et Hillstar. Le premier nommé est connu en France pour y avoir fait la monte. Il entamera sa troisième saison de monte irlandaise et appartient toujours à 50% à Jean-Pierre Dubois. Ses premiers foals conçus en Irlande ont été vendus pour une moyenne de 14.000€ en 2016 avec un top price à 32.000€. Son prix de saillie 2017 est fixé à 5.000€ pour un foal mâle et 2.500€ pour une foal femelle. Avec plus de 200 juments saillies en 2016, d’autres bons produits seront capables de suivre les pas de Peace Burg, Spain Burg, Ange d’Amour ou encore Fou Et Sage, quelques un des meilleurs produits de Sageburg.

Si ce dernier a fait plaisir aux éleveurs français venus le voir, le second étalon du haras ne les a pas laissés indifférents. Hillstar, un fils de Danehill Dancer entrainé par Sir Michael Stoute pour les couleurs de Lady Rothschild, est un gagnant de Gr.1 au Canada (Pattison Int’l St.), de Gr.2 à Royal Ascot (King Edward VII St.) et de Gr.3 à Newbury (The Arc Trial). 3ème des King George VI & Queen Elizabeth St., Hillstar a sailli 77 juments pour sa première année de monte en 2016. Ses premiers foals vont naître dans les jours à venir. Ce frère de Crystal Capella, une quadruple lauréate de groupe dont 3 Gr.2, de la famille de Rose Gypsy (Poule d’Essai des Pouliches) fait la monte à 2.500€ (si poulain mâle) et à moitié prix si le foal est une pouliche. Notons enfin qu’Hillstar a un ½ frère par Frankel de 2 ans à l’entrainement chez Sir Michael Stoute.

 

Lucy Hickey, à gauche, a très chaleureusement accueilli le groupe d'éleveurs français

Le fromage du milieu, est un fromage à la Guinness

La cour principale de Garryrichard Stud

Hillstar avec Denis Hickey. Ce jeune étalon est un fils de Danehill Dancer, comme le regretté Jeremy, le père d'Our Conor gagnant du Triumph Hurdle

L'ex FR Sageburg a été très apprécié des éleveurs français

Sageburg était très frais car il n'a pas pu se rendre au paddock ce samedi comme à son habitude

 

 

Sean Kinsella nous attendait dans son haras de Knockhouse Stud dans le Comté de Kilkenny. Le patron de ce haras historique étendu sur plus de 230 hectares propose en 2017 les services de 5 étalons dont deux nouveaux September Storm, le propre frère de Shirocco, et Workforce, le vainqueur de Derby et du Prix de l’Arc de Triomphe, arrivé du Japon il y a seulement 10 jours. Ce dernier sera limité à 160 poulinières pour sa première saison de monte en Europe. Ce fils de King’s Best avait en effet commencé sa carrière d’étalon au Pays du Soleil Levant.

Knockhouse Stud possède plus de 400 vaches à viande, un équilibre indispensable pour les prairies selon le patron Sean Kinsella. En décembre 1988, Roselier, un fils de Misti vainqueur de la Grande Course de Haies d’Auteuil et du Prix Léon Rambaud en 1978, avait fait la une de l’Irish Independent ! C’était la star des étalons à Knockhouse Stud ces dernières années avec Beneficial.

Aujourd’hui, un autre étalon attire beaucoup les regards et est au centre des discussions. Il s’agit de Notnowcato, un triple gagnant de Gr.1 sur les distances intermédiaires. Il a pour l’heure essentiellement sailli des juments de plat mais ses produits se sont illustrés au niveau groupe en plat comme sur les obstacles à l’image de Long Doo et Cornet Obolensky, des vainqueurs de Gr.1 ainsi qu’Old Guard et Custom Cut, des vainqueurs de Gr.2. Appréciés des entraineurs et des courtiers, les produits de Notnowcato sont les auteurs d’une superbe statistique mettant une nouvelle fois leur père en valeur : 50% des partants sont gagnants. Tout est dit.

 

Notnowcato, un fils d'Inchinor, dans la belle cour d'étalons de Knockhouse Stud

Le patron Sean Kinsella au premier plan en pleine discussion avec Frédéric Fournier

September Storm, le fils de Monsun, a eu ses premiers produits de 5 ans gagnants en 2016 dont plusieurs en point to point

Un autre étalon aux origines germaniques c'est Prince Flori, le fils de Lando. Ce lauréat du Grand Prix de Baden eu son premier vainqueur pour son premier partant via sa fille Arlett

Workforce revient en Europe après avoir fait la monte uniquement à Shadaï Farm

La partie bovin occupe une grande place à Knockhouse Stud

 

 

Il y a exactement 103 ans arrivait à Ballylinch Stud le premier étalon de l’histoire du haras : The Tetrach. En parlant d’histoire, ce dernier a largement contribué à écrire ce qui est aujourd’hui les plus beaux pedigrees actuels et passés. Pour être claire et concis, sans The Tetrach, il n’y aurait pas eu Mumtaz Mahal, Nasrullah, Royal Charger, Bold Ruler, Secretariat, Shergar, Petite Etoile, Camelot, Golden Horn, Danehill, Northern Dancer, Sadler’s Wells, Galileo, … et tant d’autres encore.

John O’Connor a accueilli le groupe d’éleveurs français à la porte du box de Beat Hollow, l’unique étalon référencé majoritairement obstacle de Ballylinch Stud. Si les étalons de plat sont regroupés dans un nouveau barn, je veux parler de Lawman, Lope de Vega, Make Believe et les nouveaux New Bay et Fascinating Rock, Beat Hollow est lui dans le box historique où vivait The Tetrach il y a plus de 100 ans maintenant. Ce quadruple vainqueur de Gr.1 a son propre ring de monte à côté de son box, la classe.

Il a été recruté par Ballylinch il y a maintenant 5 ans après la mort de King’s Theatre. Ce dernier fut le leader incontestable des étalons d’obstacle pendant bien des années et même de nos jours. Naturellement, John O’Connor cherchait un successeur et quoi de mieux qu’un autre fils de Sadler’s Wells qui rentrait dans les mêmes critères que King’s Theatre. C’est ainsi que Beat Hollow est venu agrandir la cour d’étalon de Ballylinch. Son prix de saillie 2017 n’a pas changé depuis des années. Il est disponible à 6.000€ malgré le fait qu’il fut le père d’un nouveau classique en 2016 via Wicklow Brave, gagnant de l’Irish St Leger (Gr.1) devant Order Of St George. Rappelons que sa mère Wemyss Bight avait gagné les Irish Oaks (Gr.1), qu’il fait partie de la même famille que Martaline, Oasis Dream et New Bay et qu’il est le père d’un jeune étalon français Fly With Me qui débutera sa première année de monte en 2017.

 

John O'Connor explique aux éleveurs français l'histoire de The Tetrach devant la sépulture du cheval

Beat Hollow est également le père de Cinders And Ashes (Supreme Novices' Hurdle Gr.1) et Hollow Tree (Future Champions Finale Juvenile Hurdle Gr.1)

Voici le box de Beat Hollow où vivait il y a 100 ans The Tetrach

Beat Hollow a son propre manège de monte

Voici le nouveau Fascinating Rock, un vaiqnueur de Gr.1 entrainé par Dermot Weld, fils de Fastnet Rock qui débute à 10.000€ la saillie en 2017

John O'Connor aime la France et le prouve. Il a dans ses boxes trois vainqueurs du Prix du Jockey dont Lawman (ci-dessus), le père de 5 vainqueurs de Gr.1 dont la dernière en date, la classique Just The Judge

New Bay, fils de Dubawi de la famille d'Oasis Dream et Kingman, est lui aussi nouveau à Ballylinch. Le vainqueur du Jockey-Club 2015 fait ses débuts à 20.000€

Un autre vainqueur du Jockey-Club, le prouvé Lope de Vega devant son public adoré. Rien qu'en 2016, le fils de Shamardal a donné 25 chevaux de Stakes

Et pour finir notre tour, Make Believe, un vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains qui a eu ses premiers foals il y a quelques jours

 

 

La dernière étape de notre tournée des étalons d’obstacle a été Burgage Stud dans le Comté de Carlow. Ce haras familial appartient à la famille Connolly depuis 30 ans. Victor Connolly nous a présenté ses deux étalons : le confirmé Shantou et le jeune Sea Moon. Shantou, a aujourd’hui 24 ans. Il est le père de 7 lauréats de Gr.1 dont Sweet Stream en plat (Prix Vermeille) mais aussi et surtout Death Duty et  Shantou Flyer. Il est actuellement le dernier fils direct d’Alleged (cf Astarabad) à faisant la monte en Irlande.  A aujourd’hui 24 ans, ses produits sont toujours très demandés aux ventes.

De Shantou, qui faisait la monte en Italie avant d’intégrer Burgage, à Sea Moon, il n’y a qu’un lien : Allaged. Le jeunot est en effet un petit-fils d’Alleged . Sa mère Eva Luna est la grand-mère du champion Workforce et la mère de Brian Boru (St Leger, Racing Post Trophy) et de Moon Search (Prix de Royallieu). Il est de plus un pur produit de Juddmonte Farms puisque son père n’est autre que Beat Hollow. Ce double gagnant de Gr.2 (Hardwicke St. et Great Voltigeur St.) portait la casaque de son éleveur Khaled Abdullah. Il a battu de très bons chevaux comme Dunaden, Red Cadeaux, Hunter’s Light, Al Kazeem, Fiorente, … Ses premiers produits sont à naître dans les prochains jours puisqu’il a débuté étalon à Burgage en 2016 en saillissant 67 juments comme à l’époque son voisin de box Shantou à son arrivée en Irlande.

A l’heure actuelle, la famille Connolly possède une vingtaine de poulinières personnelles. Jusqu’en 2003 et ce durant 7 ans, un certain Jean-Luc Lagardère mettait ses juments en pension à Burgage Stud.

 

Les éleveurs français avaient beaucoup de questions à poser à Victor Connolly (béret en tweed et bottes aux pieds)

Sea Moon sera bientôt papa, ce n'est qu'une question d'heures

Shantou fera la monte à 8.500€ la saillie