Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Arqana 2017 - Octobre J3 : Née et élevée en plein air dans le Gers

19/10/2017 - Ventes élevages
Une pouliche née, élevée et préparée dans le Gers au Haras des Granges a fait tomber le marteau à 105.000€, soit le top price de cette troisième journée de la vente de yearlings d’Octobre. Retour sur le résumé des tops de la journée, les résultats complets, vidéos, photos et différés du jour 3.
 
 
VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES JOUR 3
 
 
Plus les numéros avançaient et défilaient, plus les tops prices étaient battus lors de cette troisième journée de vente sauf pour le dernier lot, le 512 qui a finalement été vendu pour 95.000€, soit le 2e prix le plus élevé de la journée. En comparaison au jour 3 de 2016, les chiffres sont tous en hausse hormis pour celui du prix moyen. Une légère baisse a été notée. L’indicateur est ainsi passé de 26.929€ en 2016 à 26.215€ cette année. En revanche, le chiffre d’affaires de ce jeudi a affiché un total de 3.958.500€ contre 3.770.000€ en 2016. La hausse a donc été de 5% mais sachez que le chiffre d’affaires du jour 3 de 2015 à 2016 avait déjà augmenté de 32% !
 
Le top price de ce jeudi a donc été l’apanage du Haras des Granges. En 2016, Mathieu Daguzan-Garros et son voisin Frédéric Bragato ont élevé ensemble une fille de Dabirsim et Fancy Diamond achetée aujourd’hui 105.000€ par George Mullins, le frère de Willie. C’est d’ailleurs un autre Willie qui a signé le bon, Willie Brown (Mocklershill). Croisé après la vente Frédéric Bragato nous a expliqué qu’il avait acheté en association avec son ami Mathieu la jument Fancy Diamond, une Ransom O’War achetée sortant de l’entrainement 20.000€ en 2010. Aujourd’hui mère du gagnant Faisal Seddiq, Fancy Diamond a donné naissance en 2015 à Unplugged, vendu par ses éleveurs 52.000€ yearling. Ce fils de Power est aujourd’hui à l’entrainement chez Pia Brandt.
 
Avant d’être vendue 105.000€, la fille de Dabirsim et Fancy Diamond avait été rachetée foal 16.000€
 
Après le top price de la première journée à 500.000€, après un autre top, celui d’Osarus lors du jour 2 à La Teste à 85.000€, Dabirsim a une nouvelle frappé fort. L’étalon appartenant à l’Ecurie Normandie Pur-Sang est d’ailleurs toujours soutenu par son propriétaire Simon Springer. C’est lui qui fut sous-enchérisseur sur notre top du jour.
 
Il fallait mieux être présent jusqu’à la fin de la vente, jusqu’au tout dernier lot de la journée, pour ne rien manquer. En effet, le lot 542 a été adjugé 95.000€. Le 2e top du jour a été l’objet d’un long jeu d’échec entre d’un côté Federico Barberini et de l’autre Andreas Schutz, l’entraineur désormais installé à Chantilly après un séjour Honkongais. C’était un peu Italie VS Allemagne comme un beau match de foot. Au bout des 90 minutes de jeu, l’enchère a duré vraiment longtemps, le courtier italien avait pris l’avantage.
 
Revoir la vente du fils de Kendargent, un match ITALIE VS ALLEMAGNE. Le poulain restera à l'entrainement en France
 
Hubert Honoré avait prévenu au micro du direct France Sire avant la vente : "C’est le plus beau du catalogue". En effet, quelques instants plus tard, le fils de Kendargent a fait son entrée sur le ring avec un poil luisant. Sa mère Hunter Forward a une drôle d’histoire. Née et élevée en Australie, cette fille de Galileo a commencé sa carrière sportive au pays des kangourous. Elle est ensuite arrivée en Angleterre chez Luca Cumani puis est repartie aux Etats-Unis où elle s’est placée de Listed. Saillie par Americain, le premier français gagnant de la Melbourne Cup, la jument appartenant à Michael Watt arrive ensuite en France chez Hubert Honoré au Haras d’Omméel où elle a donné naissance à une femelle d’Americain vendue yearling 50.000€ à Jean-Claude Seroul. Après vient le yearling puis une femelle, à nouveau par Kendargent née cette année. Pour conclure, Hubert nous a signalé que Hunter Forward repartira en Australie ces prochains jours après avoir été saillie par Siyouni dans 8 jours.
  
Le 3e top de la journée, le lot 499, est lui aussi une belle histoire. Tout commence en février 2014 quand David Powell achète Double Mix, une fille de Sagamix et Double Melody, élevée par Alain Clavier. Cette jument avait été vendue par son éleveur installé à Heric au lieu-dit Davier, d’où le nom de son élevage, à côté de Notre-Dame-des-Landes.
 
Voir la vente du fils de Pedro The Great nommé King Davier pour 90.000€
 
Vendue pour être exploitée en course, Double Mix a gagné à 5 reprises puis est finalement revenue chez son éleveur qui l’avait rachetée à cette même vente de février 2014 par le truchement de l’Ecurie du Chêne. Il s’est alors associé avec plusieurs amis de longues dates dont la famille Simon. Ils emmènent alors la jument à la saillie de Pedro The Great. Une saillie à 3.000€. Le poulain sera vendu pour 90.000€ à Jean-Claude Rouget ce jeudi !
 
L’entraineur palois, qui a déjà sous sa responsabilité une certaine Feralia, gagnante de Listed pour le même Pedro The Great, avait déjà acheté un autre produit de Double Mix, une fille de Caradak, restée inédite et âgée aujourd’hui de 3 ans.
 
Alain Clavier se souviendra longtemps de ce 19 octobre 2017. L’homme avait débuté sa carrière d'éleveur dans la discipline du CSO avec notamment Galet d’Auzay, l'un des chevaux de tête du cavalier Michel Robert au début des années 2000. Vice-champions d'Europe par équipe en 2003 à Donaueschingen, le couple a brillé au plus haut niveau. C'est lors de cette même période qu'Alain Clavier se lance dans l'élevage de pur-sang. Alors accompagné de son épouse Myriam, Alain commence par acheter Double Melody qu'il envoi à Sagamix après avoir remporté la saillie lors du gala annuel de l'ASSELCO. Le résultat de ce croisement est Double Mix, rachetée yearling aux ventes Arqana puis louée à Gérard Collet avant d'être réclamée et de poursuivre sa carrière par 6 victoires pour des propriétaires français puis espagnols.
 
Alain Clavier, l'éleveur de King Davier, présentait lui-même son poulain ©APRH
 
10 ans plus tard, ils retrouvent le nom de Double Mix lors de cette fameuse vente de février 2014. Myriam insiste auprès de son mari pour acheter la jument. Alain enchaine "Nous avons regagné une saillie de Pedro The Great au gala de l'ASSELCO qui est un père que nous n'aurions pas forcément choisi. Nous élevons très peu de yearlings, il a été choyé depuis tout petit. C'est une très belle réussite pour des petits éleveurs comme nous de vendre un yearling à ce prix et d'aller dans une écurie de ce niveau. Nous sommes ravis !"
 
Après le Gers, l’Orne, la Loire-Atlantique, honneur à la Sarthe avec le 4e top price du jour à travers le Haras de la Perrigne, vendeur du lot 466, un fils d’Iffraaj élevé pour le compte de Cyril Humphris. Ce poulain sera revu lors des ventes Breeze Up puisqu’il a été acheté 82.000€ par John Collins de Brown Island Stables même si le bon a été signé par Thomas Whitehead de Powerstown Stud, un autre pinhookeur. Un pourrait donc passer pour la 3e fois sur un ring de vente. Foal, le cheval avait été racheté 45.000€. Souhaitons néanmoins à ce poulain le même succès qu’un autre "Perrigne" vendu en octobre 2016 par Jean-Hugues et Bella de Chevigny pour 47.000€ et revendu par Con Marnane 360.000€ aux Breeze Up en mai dernier ! Ce poulain en question a pour nom Buridan, il s’agit d’un fils de Choisir.
 
La mère du poulain a été vendue pour seulement 2.000€ pleine de Masterstroke en décembre 2016. Voilà son fils par Iffraaj vendu 82.000€ ©APRH
 
Deux poulains ont aussi été vendus 80.000€. Le lot 431, un fils de Camelot et ½ frère du bon cheval d’obstacle Kemaliste ainsi que du placé de Gr.1 Akiem en plat a été présenté par les Capucines. Le poulain ira à l’entrainement chez Carlos & Yann Lerner mais rien n’est encore décidé comme l’a commenté Sylvain Vidal, le co-acheteur du poulain avec Ghislain Bozo. Enfin l’autre poulain dont le marteau est également tombé à 80.000€ est le lot 517, un fils de Nathaniel, le père d’Enable acquis par Chris Richner pour l’un des plus importants propriétaires de République Tchèque, Monsieur Odchazel. Ce frère du bon Face Surface, neveu de Lope de Vega présenté par Fairway Consignment restera peut-être en France comme nous l’a confié Chris lors du direct. En effet, le propriétaire souhaite voir évoluer son premier cheval à l’entrainement en France ces prochains mois.

On en parle dans l'article