Aujourd'hui : Lexington
The October Sale
Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Doncaster
Autumn HIT & Yearling Sale
Newmarket - du 29/10/2018 au 01/11/2018
Autumn Horses in Training Sale
Newmarket - du 01/11/2018 au 02/11/2018
October Yearling Sale Book 4
Maisons-Laffitte - le 02/11/2018
Vente 100% obstacle
Lexington - le 04/11/2018
The November Sale
Kill - du 05/11/2018 au 06/11/2018
Autumn Yearling Sale 2018
Fairyhouse - du 07/11/2018 au 08/11/2018
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - le 07/11/2018
HIT Sale 2018

Riverside Stables, le dernier joujou des ventes Inglis en Australie

12/02/2018 - Ventes élevages
Le Book I de la Classic Yearlings Sale vient de se conclure sur des statistiques impressionnantes de réussite. Mais cette vente était surtout la première dans le tout nouveau complexe inauguré par le ministre Stuart Ayres. Découvrez Riverside Stables en vidéo.
 
 
Bienvenue à Riverside Stables chez Inglis
 
Le projet du tout nouveau complexe des ventes Inglis avait été pensé dès 2008. C’est finalement 10 ans plus tard que tout a été fini pour la vente de yearlings, la Classic Yearlings Sale dont le Book I s’est fini sur une augmentation de 34% du prix moyen (AUS $94,486), de plus 36% pour le prix médian (AUS $75,000) et d’un chiffre d’affaires historique de AUS $48,188,000 (30.746.546€) soit un surplus de 34% par rapport au Book I de 2017. Le nouveau site est impressionnant. Situé à côté du champ de course de Warwick Farm et de la Georges River, à 25min de Sydney et de son nouvel aéroport Badgery’s Creek, il propose une capacité de 1000 places et ce, rien que dans la salle de vente, à air conditionné, nous sommes en Australie. Un hôtel de luxe, The William Inglis, de 144 chambres, empruntant toutes le nom d’un gagnant de Gr.1 vendu par Inglis ; des restaurants, des bars, des jardins, une piscine en rooftop, plus de 800 boxes sur plus de 10 hectares. Le projet a coûté 89 millions d’euros.
 
Découvrez également Riverside Stables en images de synthèse


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)