Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham April Sale
RDA Building, Canterbury Agricultural Park - le 29/04/2019
South Island Sale
Punchestown - le 02/05/2019
Punchestown Sale
Newmarket - du 02/05/2019 au 03/05/2019
Guineas Breeze-Up Sale & Horses in Training Sale
Château-Gontier - le 04/05/2019
Point to Point : la course aux clochers
Deauville - le 11/05/2019
Breeze-Up

BBAG - Yearlings 2018 : tops pour les étalons "Aga Khan"

01/09/2018 - Ventes élevages
Après une fille de Sea The Stars, c’est au tour de Siyouni, un autre étalon star des Aga Khan Studs, de se signaler lors des ventes de yearlings BBAG. Les deux chevaux sont responsables des deux tops prices de la vacation à 280.000€. Voir les résultats, photos et vidéos.
 
 
 
Le catalogue était composé de deux passages de pedigrees des plus alléchants. Pour schématiser, les tops prices se trouvaient entre les lots 40 et 85 ou encore entre les lots 185 et 220. Pour chacun des deux passages, un cheval s’est vendu 280.000€. Commençons d’abord par la pouliche, le fille de Sea The Stars achetée par Tom Goff de Blandford Bloodstock. Cette fille de Monami, une gagnante de Gr.2, de Gr.3 et placée de Gr.1 (VOIR LE PEDIGREE) est le troisième produit de sa mère. Si l’acheteur n’a pas été loquasse, le vendeur s’est montré beaucoup plus à l’aise et s’est réjoui de la cette vente. Ralf Kredel, le manager de Gestüt Etzean nous a expliqué : « Nous avions acheté la grand-mère de cette yearling Monbijou car c’était une fille de Dashing Blade que nous avions au haras. Cette famille maternelle vient de l’Allemagne de l’Est, c’était une des plus belles familles. Monbijou a ensuite été black-type et nous l’avons croisée à un autre de nos étalons, Sholokhov d’où la naissance de Monami que nous avions placée chez Andreas Wohler. Monbijou a produit Meridiana, une gagnantes Oaks d’‘Italie qui a elle-même donné quatre black-type. »
 
 
La fille de Sea The Stars achetée 280.000€ par Tom Goff de Blandford Bloodstock ci-dessous
 
 
 
Signalons que le Gestüt Etzean avait vendu les deux premiers produits de Monami sur le ring de Tattersalls, deux produits par Mastercraftsman. Cedar Chest, la pouliche a été achetée 135.000gns par Jamie McCalmont et Matchmaking, gagnant de 4 courses de suite cette année chez Sir Mark Prescott avait été acquis 70.000gns par Jeremy Brummitt.
 
 
 
 
Plus tard dans l’après-midi, un fils de Siyouni a fait tomber le marteau à 280.000€ en faveur de Godolphin, décidément très friand des produits de l’étalon. Matt Coleman a signé le bon d’achat et a expliqué : « Anthony (Stroud) était là hier et a vu le poulain et a adoré son physique. La mère a déjà prouvé qu’elle sait produire de bons chevaux avec Woodmax. En plus, il vient d’un très bon haras. » En effet, Winwood a été élevé par le Gestüt Brümmerhof. Gregor et Julia Baum sont les éleveurs de la championne Danedream et présentaient le poulain qu’ils ont élevé. Le Président de l’hippodrome d’Hanovre avait déjà élevé la mère Waldtraut, une fille d’Oasis Dream lauréate de Listed et 3ème du Preis der Diane (VOIR LE PEDIGREE). Cette dernière est une descendante de Wurftaube, championne des pouliches de 3 ans en 1996 et mais aussi en 1997 chez les juments puis mère de Waldpark, grand-mère de Masked Marvel ou encore arrière grand-mère de Waldgeist.
 
 
Winwood, le fils de Siyouni acheté par Godolphin 280.000€
 
Matt Coleman (à droite) a acheté à Baden pour Godolphin. Il est ici avec Christophe Berglar et Ronald Rauscher
 
 
Si Gestüt Etzean présentait le plus important contingent avec 29 lots, Ronald Rauscher présentait quant à lui pas moins de 27 sujets dont le 3ème top price vendu 205.000€ à Godolphin. Le fils du gagnant de l’Arc et du Derby d’Epsom Golden Horn est issu de la première génération de son père (VOIR LE PEDIGREE). Ce yearling est un neveu du champion Novellist, quadruple vainqueur de Gr.1 et désormais étalon au Japon. A l’instar de son oncle, le poulain a été élevé par Christophe Berglar et est le 2ème produit de sa mère, la black-type Nintea (Selkirk).
 
 
Le fils de Golden Horn acheté 205.000€ par Godolphin
 
 
Les achats anglais ont continué tout au long de l’après-midi mais le lot 183, une fille de l’étalon de première production Amaron, a été achetée par le français Clément Porcher qui signait l’un de ses premiers bons d’achat. Le jeune homme nous a expliqué : « Je travaille depuis 6 mois pour Ghislain Bozo. La pouliche a été achetée pour Meridian International et David Redvers. » Rentré en France depuis 6 mois après avoir travaillé pour Coolmore en Australie, Clément Porcher avait commencé ses expériences professionnelles dans la finance avant de s’intéresser aux courses. Il a été assistant entraîneur chez Pascal Bary mais a également travaillé pour Coolmore en Irlande ainsi qu’aux Etats-Unis.
 
 
Clément Porcher (à droite) travaille depuis 6 mois avec Ghislain Bozo
 
 
Côté pedigree, signalons que la pouliche achetée par Meridian est la sœur de 4 black-type dont Rock My Love, récente placée du Prix de Pomone (Gr.2) et tante de Young Rascal. Sa mère, propriété de Ralf Kredel, est suitée cette année de Jukebox Jury. Rappelons également qu’Amaron est un sextuple vainqueur de groupe dont le Gr.1 Premio Vittorio de Capua en battant Amarillo et Monami, la mère de la fille de Sea The Stars vendue 280.000€ (voir plus haut). Fils de Shamardal, Amaron a commencé à faire la monte à Etzean en 2016.
 
 
Ross et Peter Doyle, des acheteurs fidèles de la BBAG
 
 
A l’instar d’Amaron, un autre étalon de première production s’est signalé à 150.000€. Le champion miler Gleneagles est le père du lot 83 (VOIR LE PEDIGREE), un poulain présenté par Gestüt Brümmerhof, soit le 4ème top price de la vente. Peter et son fils Ross Doyle, acheteurs du top price de cette même vente en 2016 (relire l’article), ont remporté la bataille des enchères pour ce frère de Nordico (Gr.3), Nevada (Listed) et Nordic Light (Listed), vendu par Peter Schiergen aux ventes de l’Arc 2015 300.000€. Leur mère Norwegian Pride (Diktat) avait gagné un réclamer en France avant de devenir lauréate de Listed à Munich. Gregor et Julia Baum avaient acheté Norwegian Pride 50.000gns en 2006.
 
 
Julia et Gregor Baum de Gestüt Brümmerhof. L'éleveur a fêté ses 52 ans l'avant veille de la vente
 
 
Le lot 52 fut le premier cheval à être vendu 140.000€. Le fils de Champs Elysées (VOIR LE PEDIGREE) est le frère de Colomano gagnant à 3 ans en 2017 de l’Oppenheim Union Rennen (Gr.2) derrière son compagnon de boxe chez Markus Klug Windstoss. Gestüt Fährhof présentait le poulain qui a été acheté par la Stall Mandarin. Hans Bierkämper est le propriétaire de cette écurie. Ce dernier a commencé à être propriétaire depuis les années 1970. Son premier cheval a été acheté avec neuf copains en Angleterre pour l’équivalent de 3.000€ et avait gagné d’emblée à Dortmund pour sa nouvelle casaque associé à Bruce Hellier. Hans Bierkämper a aujourd’hui une dizaine voire douzaine de chevaux à l’entraînement dont le bon Mc Queen, le fils de Silver Frost placé de Groupe et de Listed chez Yasmina Almenrader. Ce dernier a d’ailleurs été acheté en France par l’intermédiaire de William Mongil.
 
 
Le fils de Champs Elysées achetée par .....
 
....... Hans Bierkämper, fondateur de la Stall Mandarin en 2011
 
 
Gestüt Röttgen, qui a racheté la sœur des deux gagnants de Derby Windstoss et Weltstar par Kamsin à 130.000€, a néanmoins vendu un fils de Pivotal pour 140.000€ (VOIR LE PEDIGREE). Ce frère de 4 black-type de la famille de Kallisto (Derby Italien pour Gestüt Röttgen) a été acheté par IVA-Alles qui a signé les bons d’achat de trois lots vendus plus de 100.000€. Le signataire n’est autre qu’Albrecht Woeste, ex Président du Direktorium, le « France Galop allemand » de 2006 à 2018. Ce dernier a également signé le bon d’achat du premier produit de la gagnante de Gr.1 Sortilège par Soldier Hollow (VOIR LE PEDIGREE) à 130.000€ ainsi que celui de la fille de New Approach et Djumama (VOIR LE PEDIGREE) à 110.000€.
 
Hans-Gerd Wernicke, le propriétaire de la Stall Salzburg a acheté à 140.000€ la propre sœur de Wai Key Star (VOIR LE PEDIGREE) qui court déjà sous ses couleurs. Ce fils de Soldier Hollow vient de remporter son troisième Gr.3 le dimanche 25 août dernier lors du jour d’ouverture de la grande semaine de courses à Baden-Baden. Le manager de l’écurie Harald Schneider nous a signalé : « Nous sommes heureux avec cette famille et Wai Key Star. Pourquoi ne pas acheter sa propre sœur ? Cela nous a déjà réussi par le passé avec Night Magic et son frère Night Wish. Ce dernier est stationné en France mais le patron n’a pas de poulinières. La pouliche ne semble pas précoce et devrait faire une bonne 3 ans. »
 
 
La propre soeur de Wai Key Star, par Soldier Hollow. Son acheteur Harald Schneider a battu aux enchères Alban Chevalier du Fau
 

On en parle dans l'article