Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham April Sale
RDA Building, Canterbury Agricultural Park - le 29/04/2019
South Island Sale
Punchestown - le 02/05/2019
Punchestown Sale
Newmarket - du 02/05/2019 au 03/05/2019
Guineas Breeze-Up Sale & Horses in Training Sale
Château-Gontier - le 04/05/2019
Point to Point : la course aux clochers
Deauville - le 11/05/2019
Breeze-Up

Breeze Up d'Osarus 2019 : Christophe Ferland et Bruce Toussaint rois de la piste

11/04/2019 - Ventes élevages
 Stable en terme de chiffres par rapport à 2018, la vente Breeze Up d'Osarus 2019 a mis en lumière 2 acheteurs locaux, l'entraîneur Christophe Ferland, installé sur place, qui a acquis le top price pour l'écurie Vivaldi dont l'animateur Bruce Toussaint fait partie, et Nicolas de Watrigant, de Mont-de-Marsan. 

 
Le top price de la vente, une fille d'Anodin, le lot 42 présentée par le Haras du Saubouas

 

Entraîneur classique installé depuis ses débuts sur l'hippodrome de La Teste, Christophe Ferland a frappé fort lors de cette vente Breeze Up. Il n'a acheté que 2 chevaux, tous deux présentés par le Haras de Saubouas (Paul Basquin) et issus du même étalon Anodin, le frère de Goldikova qui a bien réussi avec sa 1ère génération de 2 ans en 2018. Mais à 90.000 et 60.000 €, il a signé les bulletins des top price n°1 et n°3 de la vente. Le lot 80 Spiritofsaintlouis à 60.000 € a été acquis pour des propriétaires britanniques. Il était l'objet d'un pinhooking puisque cet élève de François Mell avait été acheté 43.000 € ici même en septembre dernier, où il était alors présenté par Vincent Le Roy. Le top price à 90.000 €, soeur d'Hello My Love issue d'une grande souche allemande  qui a donné beaucoup d'étalons (Lirung, Lagunas, Lomitas, Lavirco, Lord of England) représente un pinhooking beaucoup plus profitable puisqu'elle avait été acheté 17.000 € en octobre 2018 à Deauville, où elle était présentée par le Haras de Montaigu, son co-éleveur avec Patrice Renaudin.

 


Christophe Ferland


lot 80, achetée 60.000 € par Christophe Ferland.

 

Cette Night of Love a éte achetée pour le compte de Didier Krainc qui dirige l'écurie Vivaldi, dont fait partie le célèbre présentateur de TV et radio Bruce Toussaint, et détient notamment le récent gagnant de Listed Pizzicato, bientôt en lice à Lingfield. Christophe Ferland explique. " On est super content. On va essayer de bien réussir pour Didier Krainc un homme remarquable qui travaille beaucoup pour ses copropriétaires."

 


Lot 85, acheté 75.000 € par Nicolas de Watrigant (Mandore Agency)

De son côté, Nicolas de Watrigant (Mandore Agency) s'est fait adjuger 4 lots entre 40.000 et 75.000 € pour le lot 85, un neveu de Long Lashes par Siyouni, présenté par Philippe Prévost-Baratte, qui avait chaudement recommandé à l'acheteur. A noter que la mère Mythical Border a la particularité d'avoir fait une 2ème partie de carrière de course au Qatar et d'être même restée dans le désert pour devenir poulinière. Elle y a eu son 1er produit en 2012 avant de revenir en Angleterre, puis en France pour le compte de son propriétaire Al Shahania (Cheikh Mohammed Al Thani), qui l'a finalement vendue 19.000 € en décembre 2017. Nicolas de Watrigant a acquis le lot 85 pour l'entraîneur anglais Richard Hannon car il va défendre la casaque de la grande écurie de groupe Middleham Racing. " J'en suis particulièrement fier car c'est mon 3ème achat pour eux, sachant que les 2 premiers, trouvés ici même à La Teste chez Osarus ont très bien réussi. Il y a eu tout d'abord Tigre du Terre puis Boistron qui court samedi les Greenham Stakes en préparation aux 2000 Guinées. Je pensais devoir aller plus haut pour acheter 

 


Nicolas de Watrigant

 

Nicolas de Watrigant a également signé le bulletin d’achat à 57.000 € pour le 4ème top price de la vente, le lot 52, une magnifique fille de Camelot, étalon très en vogue, qui a été fort bien présentée par l’Ecurie de la Frenée (Jennifer Pardannaud). «  C’est une superbe pouliche qui a beaucoup d’espèce, avec un bon père, avec aussi Anabaa et Linamix comme pères dans la ligne maternelle de Montmartre. Je l’ai acheté pour Alain Jathière et je suis convaincu que nous avons fait une très bonne affaire. D’ailleurs, cette pouliche élevée au Haras du Cadran aurait sûrement coûté plus cher en tant que yearling. Elle était d’ailleurs inscrite en octobre à Deauville mais n’avait pas pu être présentée à cause d’un abcès au pied. Hier elle a fait un excellent travail et cela nous donne des informations supplémentaires sur ces capacités. C’est pour cela que j’aime beaucoup acheter aux breeze up. Il ne s’agit pas de chercher des chevaux prêts à courir, mais de rassembler le plus d’informations possibles sur la capacité des poulains à devenir des chevaux de courses, en fin d’année de 2 ans ou à 3 ans. »
 
 

lot 52, présentée par Jennifer Pardannaud (Ecurie de la Frênée)
 
 
 
Comme quoi, la Breeze Up de La Teste, même si elle est tôt dans la saison et qu’elle se situe en plein cœur du royaume des 2 ans dans le Sud-Ouest, n’est pas spécialement réservée aux sujets les plus précoces. « Nous cherchons plutôt à avoir une vente qui propose des 2 ans préparés sainement et présentés dans le calme » souligne Emmanuel Viaud, le directeur d’Osarus. Il y a même eu un poulain acheté pour l’obstacle ! Ainsi, Jean-Marie Callier a acquis pour 34.000 € pour un neveu de Very Nice Name par Joshua Tree, deux étalons stationnés au Lion d’Angers au Haras du Grand Courgeon (Alban de Mieulle) qui est d’ailleurs son éleveur. «  C’est un poulain très fort, qui se déplace bien, et je l’ai acheté dans la perspective de le faire sauter. Il sera castré bientôt, ira au pré, puis sera confié à l’entraînement à Sylvain Dehez.
 

Jean-Marie Callier
 

Lot 29, fils de Joshua Tree acheté 34.000 € pour faire de l'obstacle.
 
 
 
L'étalon le plus marquant de cette vente est Anodin. Ce dernier place non seulement 2 produits dans le top 3, mais aussi un 3ème produit à 47.000 €. Par ailleurs, on félicite Nicolas Martineau, récent créateur de l'Ecurie de la Dentelle dans la Sarthe, qui présentait 2 chevaux pour la 1ère fois à une vente Breeze Up. Les 2 poulains (lots 8 et 75) ont fait de bons canters et ont été vendus 25.000 € à Jacques Piednoel et 16.000 € à Ludovic Gadbin.
 
Le bilan financier affiche 62% de vendus (contre 57% en 2019) pour un total de 991.000 € et un prix moyen de 22.537 €, pour l’instant en très légère baisse par rapport à l’an dernier, mais à revoir une fois que toutes les transactions amiables seront enregistrées.
 
 
Lot lot 3, fils d'Anodin, acheté 47.000 € par Clémence Vandel
  

 
Lot 2, fille de Siyouni achetée 50.000 € par MAB Agency

 


Le lot 25, un fils de Siyouni présenté par HDG (Gaël Lhermitte), racheté 80.000 € 


Lot 37, fils de Wootton Bassett acheté 50.000 € par Mandore International.

 


Antoine de Watrigant

 

 
Jean Biraben et Didier Guillemin.


David Salabi, le nouveau propriétaire du Haras du Thenney.

 
Elias Mikhalidès, acheteur du lot 3 avec Clémence Vandel.

 


Guy Petit

 


Yann Creff, installé à Mont-de-Marsan

 

 Portrait de la top price

 

 


L'entraineur Simone Brogi, installé à Mont-de-Marsan


Le lot 75, présenté par l'Ecurie de la Dentelle


Larissa Kneip venant remercier Didier Guillemin pour son achat.


Ludovic Gadbin.