Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

A la rencontre de Gabriel Leenders : jeune entraineur à succès

12/09/2015 - Découvertes
Il est né pour cela bien sûr, mais s'est aussi battu pour cela. Fils d'Etienne, l'un des meilleurs entraineurs de France depuis 3 décennies, neveu de Norbert et frère cadet de Grégoire, Gabriel s'est lui aussi lancé dans l'entrainement, mais dans sa propre voie. A 28 ans, Gabriel Leenders emploie des méthodes très personnelles, et manifestement efficaces...

 

C'est un homme calme...En cela, Gabriel Leenders est le portait craché de son père Etienne. Il parle doucement, sereinement. Un A380 lui décollerait sur la tête que ça le décoifferait à peine. Et comme son père, qui s'est lancé tout seul et très jeune au début des années 80, Gabriel a décidé de tracer sa propre voie. Donc s'il profite évidemment de la chance formidable de travailler sur les installations familiales des Landes à Jarzé dans le Maine-et-Loire, Gabriel s'est lancé dans son propre barn indépendant à 27 ans au printemps 2014 en appliquant ses propres méthodes.

Encore plus grand que son grand frère Grégoire, Gabriel mesure 1,94m. Passionné dès son plus jeune âge par les chevaux, passé comme tous les gosses du genre par le circuit des poneys avant d'arriver sur les chevaux, il devient gentleman puis jockey. Mais sa carrière s'arrête assez vite, évidemment par rapport à ses problèmes de poids mais aussi et surtout à cause d'un grave accident subi en Cross à Vichy en 2007. Il n'a que 20 ans et tout à faire. A la même époque, son mâitre d'apprentissage en matière de dressage, l'excellent cavalier Christophe Dubourg, remporte 2 fois le Grand Cross de Craon en selle sur Iclan de Molières, préparé avec  la maestria qu'on lui connait par Etienne Leenders, grand amateur de cet exercice. C'est le déclic, s'il en fallait un, pour Gabriel, qui décide de devenir entraineur pas seulement pour la gloire du succès mais pour le plaisir finalement très obscur et personnel de la préparation de longue haleine.

Lui qui n'avait jamais vraiment quitté le cocon familial, il part en Angleterre chez Nicky Henderson, maître de l'obstacle Outre-Manche, puis revient en France chez Alain de Royer-Dupré, un homme qu'il admire depuis son plus jeune âge. Pour compléter sa formation, et anticiper sa future condition de petit et jeune entraineur débutant, il travaille chez Nicolas Bertran de Balanda, l'homme de Gémix, qui obtient de très bons résultats mais avec un effectif beaucoup moins important que les 2 "masotodontes" pré-cités. Gabriel n'a plus qu'à obtenir sa licence publique. Veinard, il tente sa chance juste après que cette fameuse licence soit redevenue accessible.

Le 1e avril 2014, Gabriel Leenders se lance donc dans le grand bain. Il décroche ses 2 premiers succès en obstacle. Dès le 15 juin, il brise la glace à Corlay avec Cacnea (Balko) après un an d'absence pour sa sa 1e sortie pour son compte, après qu'elle eut visiter 4 entraineurs au préalable sans parvenir à gagner. Puis avec Verdel de Kerza (Brier Creek), récupérée après un d'absence, il s'impose le 6 novembre à Fontainebleau.

GALERIE PHOTOS