Fairyhouse - du 28/06/2017 au 29/06/2017
Derby Sale
Fairyhouse - le 30/06/2017
Derby Sale Part 2
Bécon-les-Granits - le 03/07/2017
Show Lumet à l'obstacle
Deauville - du 05/07/2017 au 06/07/2017
Vente d'Eté

Vente Mixte Février 2017 Arqana : Sagara - Nicolle, la fin d'une époque

15/02/2017 - Evénements
L’attraction de cette première vente de l’année à Arqana pour ses ventes mixtes de février restera la vente de plusieurs lots pour cause de dissolution d’association entre l’Ecurie Sagara et François Nicolle. Le top price a ainsi été l’apanage de Roi Mage acheté 210.000€ par Sofiga, une entreprise appartenant à Luc Gabeur. Voir les anecdotes de la vente, les résultats, les différés et les photos.
Roi Mage, dans le rond de présentation avant sa vente à 210.000€ ©Dollar
 
VOIR TOUS LES RESULTATS et DIFFERES
 
Une vente pour dissolution d’association sonne toujours la fin d’une époque, en l’occurrence la fin de la collaboration entre l’Ecurie Sagara et François Nicolle. Leur collaboration aura duré 4 ans et a été couronnée de succès notamment avec Ivresse du Berlais, Sundriver, Zara Blue, The Saint James, Saint Call, Vokalise, French Kiss du Pecos, Gianicolo, … L’Ecurie Sagara avait été fondée le 8 décembre 2010 par Luc et Florence Gabeur. Leur premier partant avait été enregistré avec Marinas le 12 mai 2011 et leur premier gagnant, avec le même Marinas, le 29 mai 2011 à Toulouse. Pafadas leur avait offert une première victoire dans une Listed à l’occasion de sa victoire dans Prix de Chambly le 18 septembre 2013. Aussi, le 12 mai 2016, l’Ecurie Sagara atteint le score des 100 victoires ! Au niveau du classement des propriétaires, Sagara avait atteint la 43ème place en 2013, la 20ème en 2014, la 30ème en 2015 ainsi que la 13ème en 2016.
 
Roi Mage sur le ring acheté 210.000€ ©APRH 
 
Roi Mage a sans doute été l’un des meilleurs éléments de cette jeune écurie. Elevé par le Haras de l’Hôtellerie, ce fils de Poliglote avec une mère par Nikos s’était placé 2ème de Buddy Banks dans le Prix d’Essai des Poulains à Enghien en débutant. Placé du Prix Congress (Gr.2) en fin de saison de ses 3 ans, Roi Mage s’était également placé du Prix Duc d’Anjou (Gr.3) pour sa réapparition cette année à 4 ans et avait surtout pris une mémorable deuxième place dans le Gr.1 Prix Ferdinand Dufaure, seulement battu d’une courte tête par Punch Nantais. Ce Roi Mage (lot 106) appartenait déjà à 75% à l’Ecurie Sagara. Les 25% restants à François Nicolle. Luc, Florence et leur fils Baudouin, tous présents à Deauville, ont donc acheté le quart restant. Le marteau est ainsi tombé à 210.000€ pour l’enchère concernant Roi Mage. Les frères Powell, Richard et Freddy, ainsi que Hubert Barbe avaient également manifesté de l’intérêt pour ce placé de Gr.1 à Auteuil.
 
 
Baudouin Gabeur (1ère photo), sa mère Florence Gabeur (2ème photo) ainsi que Luc Gabeur formant l'Ecurie Sagara se sont portés acquéreurs des parts de leurs associés pour 6 chevaux sur les 8 présentés ©APRH
 
Après la vente, Baudouin Gabeur nous a expliqué « Roi Mage va prendre quelques mois de vacances et va retourner chez nous dans le sud-ouest. Nous avons également acheté nos parts manquantes sur l’anglo-arabe Gianicolo que nous avions à 50% avec François Nicolle, Ellen des Mottes ainsi que sur Ivresse du Berlais et ses deux pouliches. Gianicolo et Ellen des Mottes iront à l’entrainement chez Jean-Paul Gallorini tandis qu’Ivresse du Berlais et ses pouliches vont retourner à l’élevage. »
 
Le lot 105, donc un numéro avant Roi Mage, était porté Gianicolo. Cet anglo-arabe élevé par Christine Audoy (Feu Croisé), fils de Balko est un cheval « tout neuf » qui n’a couru qu’à 4 reprises pour 2 victoires et 2 bonnes 2èmes places. Gagnant du Prix Lusignan à Auteuil en battant les purs en novembre dernier, Gianicolo avait également pris deux 3èmes places : dans le Prix Lusignan à Auteuil (de Chameron) et dans la Coupe des Anglo-Arabes de Pau (d’Astridland). Ce poulain a été adjugé 150.000€. Et, comme pour Roi Mage, le bon a été signé par Sofiga.
 
L'anglo-arabe Gianicolo acheté 150.000€ ©APRH
 
Dans un article paru sur le site latribune.fr datant de septembre 2008, nous apprenions que Sofiga est le groupe familial fondé par Luc Gabeur. On pouvait y lire : « À partir d'une exploitation agricole lancée par sa famille en 1970, Luc Gabeur, ingénieur agricole, a structuré une affaire qui fournit les établissements McDonald's de France. Les sachets de bâtonnets de carottes crues qui font partie des "Happy Meals" depuis quelques mois viennent en effet de chez Saga Végétal, à Cestas, en Gironde. Une société, créée en 2003, qui fait partie du groupe familial Sofiga (9 millions d'euros de chiffre d'affaires estimé en 2005, stable par rapport à 2004). Au départ, l'exploitation cultivait dans le Médoc du maïs destiné à l'industrie. "Pour dynamiser et améliorer la productivité des terres", Luc Gabeur a planté, au début des années 90, des carottes, le terrain et le climat leur étant favorables. Petit à petit, la surface d'exploitation est passée à 1.600 hectares, dont 500 dédiés à ce légume. » Lire l’article complet.
 
Baudouin Gabeur nous a également appris que plusieurs autres de leurs représentants sont arrivés à Maisons-Laffitte pour y être entrainé par Jean-Paul Gallorini tels que la bonne Vokalise, plusieurs fois placée de groupe et de Listed à Auteuil, élevée par Karine Belluteau et Francis Picoulet ou encore Mon Nickson, un vainqueur du Grand Steeple-Chase de Bordeaux (Listed) en 2015.
 
Cette première vente de l’année en France portait bel et bien le label mixte. Le troisième top price de la journée est ainsi allé à une jeune poulinière, Desert Red (lot 163), une fille de Green Desert, sœur de la gagnante de Listed Whatdoiwantthatfor, pleine de Zoffany et présentée par Coulonces Consignment. Cette dernière a trouvé preneur à 81.000€ ; le bon a été signé par NACL Associates, représenté par Jan Sundstöm pour le compte de clients néozélandais. La jument va rester en France.
 
Desert Red achetée 81.000€ ©APRH
 
Enfin, le 4ème et dernier lot à avoir dépassé le cap des 50.000€ a été le lot 292, une jeune yearling née le 6 mars 2016. Cette femelle est issue de la première génération d’Olympic Glory. Hervé Bunel de l’Agence FIPS a signé le bon d‘achat pour un « client existant qui a des chevaux à l’entrainement et à l’élevage. Je pensais la payer entre 70.000€ et 90.000€. Je ne sais pas encore si elle repassera aux ventes ou si elle sera conservée pour courir ». A la question de savoir si ce client est une madame ou un monsieur, Hervé Bunel n’a pas voulu donner de réponse… Le mystère reste entier. Cette pouliche est le 4ème produit de Blissful Beat, une fille de Beat Hollow sœur des gagnants de Gr.3 Rahsbag et Suggestive. Déjà mère du gagnant de Gr.3 à 2 ans en 2016 Home Of The Brave, Blissful Beat avait été achetée 235.000€ en janvier dernier sur la plate-forme d’Arqanaonline.
 
Cette chic fille d'Olympic Glory a fait tombé le marteau à 70.000€ ©APRH

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)