Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Irish Derby 2017 : Capri c'est fini pour Wings of Eagles et Waldgeist

02/07/2017 - Evénements
La France avait pourtant les deux favoris de ce Derby d’Irlande avec Wings Of Eagles né au Haras de Montaigu et Waldgeist entrainé par Andre Fabre. Rien du tout, c’est le "coolmorien" Capri qui les a croqués. Qu’on se console, ce fils de Galileo a tout de même une mère bien française. Et 24h après, le choc, Wings Of Eagles prend sa retraite. Voir la vidéo d’ambiance et l'interview de Pierre-Charles Boudot.
 
 
L’édition 2017 du Derby irlandais, 152e du nom était, comment dire, spéciale. Non pas par son gagnant mais plutôt au travers du "décor". Car en effet, l’hippodrome du Curragh est en pleine transformation. Les vieilles tribunes froides ont été entièrement rasées. Des gradins et grandes tentes ont été posés pour l’occasion. Ces grands travaux, les plus importants de l’industrie des courses irlandaises depuis plusieurs décennies, avaient d’ailleurs quelque peu pertubé l’organisation des classiques 2017. Un débat a longtemps eu lieu : faut-il courir ou non au Curragh pendant les travaux ? Vous connaissez la réponse. Pour l’occasion, seules 6000 entrées avaient été vendues. Espace réduit d’accueil oblige.
 
A la suite de sa 2e place derrière Brametot dans le Prix du Jockey-Club, Waldgeist présenté par André Fabre visait un premier succès classique. Avant lui, 8 chevaux entrainés en France avaient pu s’imposer dans cette course. Pardal, appartenant à Marcel Boussac, 3e en 1950, fut le premier partant français. Malacate fut le premier gagnant de Derby d’Irlande en 1976 puis ont suivi Prince Regent (1969), Irish Ball (1971) Winged Love (1995), Dream Well (1998), Montjeu (1999) et son fils Hurricane Run (2005). Quant à Wings Of Eagles, il aurait pu représenter l’élevage français, celui du Haras de Montaigu en l’occurrence, comme il l’avait si bien fait lors de sa victoire dans le Derby d’Epsom. Et là, le choc. 24h après la course, Coolmore annonce la fin de carrière sportive de Wings Of Eagles victime pendant la course d'une fracture du sésamoïde à l'antérieur gauche...
 
Avec des si on mettrait Paris en bouteille. C’est bel et bien Capri associé à Seamie Heffernan qui a devancé les français Wings Of Eagles (3e) et Waldgeist (4e) avec Cracksman, le fils de Frankel s’intercalant à la 2e place pour John Gosden. Capri est un fils de Galileo, incontestablement le meilleur étalon du monde. Sa mère avait Dialafara est une fille d’Anabaa. Elle est née en France en 2007 dans les Haras du Prince Aga Khan. Entrainée par Alain de Royer Dupré, elle n’a connu qu’une courte carrière sur les hippodromes. En seulement 4 courses, elle a néanmoins gagné pour sa deuxième sortie au Croisé Laroche mais n’était que figurante dans la Listed Prix Madame Jean Couturié à Vichy. En décembre 2010, elle faisait partie du contingent des Aga Khan Studs offert à la vente d’élevage Arqana où elle a été achetée 175.000€ par Margaret O’Toole pour Lynch Bages Ltd et Camas Park Stud, les éleveurs de Capri. Elle a uniquement été saillie par Galileo. Son actuel 2 ans nommé Cypress Creek est, comme son frère ainé,  entrainé par Aidan O’Brien qui signait là sa 12e victoire dans le Derby Irlandais, un record, dont 9 succès en 12 ans. Fille de Diamilina (Linamix), Dialafara est issue d’une origine de Jean-Luc Lagardère, celle qui a sorti Diamond Green, Diamonixa, Diamond Mix, Diamond Dance, Diamond Tango ou encore Bauer.
 
Capri et son entourage réuni devant le poteau d'arrivée. A gauche, John Magnier portait des baskets, normal, il est comme chez lui au Curragh
 
Aucune trace de vente n’est à déclarer pour Capri. En revanche, sa propre sœur ainée (Sovereign Parade, 2013), gagnante en débutant à 3 ans chez John Gosden a été achetée 480.000gns yearling à Tattersalls. Son concurrent français Arqana a fait très fort en 2017 dans les Derby européens puisque l’agence de vente est responsable des 3 gagnants en Angleterre, en France et en Irlande. Wings Of Eagles a été acheté yearling à Deauville et Brametot foal sur le même ring un an plus tôt.
 
Pour finir, saviez-vous que Capri, le fils de Galileo, a plusieurs homonymes ? On trouve notamment une femelle AQPS nommée identiquement chez la famille Magnien ou encore un fils de Generous gagnant du Grand Prix de Chantilly en 1999 pour Henry Cecil.
 
Ecoutez la réaction de Pierre-Charles Boudot, partenaire de Waldgeist