Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Demain : Kill
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Vente v.2. Arqana 2018 : un Anodin à 140.000 euros

22/08/2018 - Evénements
Wertheimer & Frère qui soutient son étalon Anodin, trois autres produits de Siyouni à plus de 100.000€ mais un marché en dessous du niveau de celui de 2017. Voir les résultats complets, vidéos, photos, différés et anecdotes de la v.2. 2018.
Les moments forts de la v.2. en vidéo
 
 
Le soufflet est retombé comme à la vente d’août. Soyons clairs, depuis la création de la vente v.2. en 2013, l’édition 2018 ne restera pas la meilleure. L’an dernier en 2017, plus de 4 millions d’euros avaient été dépensés, soit la meilleure année. 
 
 
Présentés
Vendus
% Vendus
Prix Moyen
Mediane
Enchères
Amiable(s)
Total Amiable(s)
 
132
101
76,52 %
34 149 €
28 000 €
3 449 000 €
3
23 000 €
2018
130
107
82,31%
39 220 €
30 000 €
4 196 500 €
1
10 000 €
2017
Statistiques de la vente v.2. 2018-2017
 
 
VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES
 
 
Voir la vente du top price à 140.000€ pour un fils d'Anodin
 
 
De l’autre côté de l’Avenue Hocquart de Turtot à 17h10, Pierre Talvard avait un partant dans la dernière course sur l’hippodrome de La Touques. Maktava, une fille de Makfi qui défend sa casaque en association avec son co-éleveur et entraîneur David Smaga, a gagné un handicap pour 3 ans mais le plus connu des moustachus de l’Orne n’a pas vu la course puisqu’il vendait et présentait un fils d’Anodin et Cantalupa (VOIR LE PEDIGREE). Ce poulain a été élevé en association avec son ami Pascal Ménard de la SCEA Haras du Mâ. Les deux étaient bras dessus, bras dessous à l’issu de la vente, ravis d’avoir vendus le top price à 140.000€ à Wertheimer & Frère. Pierre-Yves Bureau a signé le bon d’achat final et continue de soutenir les étalons de la casaque bleue et blanche. Le sous-enchérisseur du poulain de la famille de Trêve était Jean-Claude Rouget.
 
Un lot plus tôt, un fils de Siyouni s’est vendu 125.000€ à Magnolia Bloodstock (VOIR LE PEDIGREE). Nicolas de Chambure a signé le bordereau d’achat pour le compte du courtier américain Justin Casse. Elevé par Jean-Pierre Dubois et présenté par le Haras des Capucines, ce poulain a une mère américaine, nièce de Grand Slam. Michel Zerolo et Eric Puerari, les associés des Capucines ont également vendus une autre fille de Siyouni élevée par le Haras de Montfort. François Doumen a signé le bon d’achat pour le compte d’Henri de Pracomtal à 115.000€. Notons que depuis l’apparition du catalogue, sa sœur de 2 ans Tequila Boom Boom (Palace Episode) a perdu son statut de maiden.
 
 
Philippe Jousset, Xavier et Annabelle Moyer et Ludivine Marchand, responsables du 4ème top price de la journée à 105.000€
 
 
Côté mâle, Siyouni était représenté par un de ses produits vendu pour 105.000€ au pinhooker Powerstown Stud. Le poulain était présenté par le Haras d’Etreham mais n’y a pas été élevé (VOIR LE PEDIGREE). Xavier Moyer, nous raconte son histoire : « J’ai commencé par travailler dans les chevaux dès l’âge de 14 ans. J’étais stud groom au Haras du Hoguenet pendant 10 ans et maintenant nous sommes installés avec ma femme Annabelle près de la clinique vétérinaire de Livarot à l’Elevage des Ventes comme le nom d’une de nos parcelles. Ludivine Marchand, la directrice du Haras d’Etreham, m’avait conseillé d’acheter la jument Moojeh, la mère du produit. Philippe Jousset avait à disposition une saillie de Siyouni. Nous l’avons utilisée. Nous n’élevons que 4 à 5 foals par an. »
 
Le co-éleveur de ce fils de Siyouni est le Haras Bonne Chance, un client brésilien de Philippe Jousset (France Turf Intelnational). Ce dernier avait d’ailleurs poussé les enchères jusqu’à 100.000€, battant alors Paul Basquin à 97.000€. C’est finalement l’irlandais Powerstown Stud qui a mis la seule enchère, celle gagnante à 105.000€.
 
La dernière victoire de la casaque de Malcom Parrish sur un hippodrome a eu lieu le 23 janvier 2016 à Cagnes-sur-Mer. Très peu de partants ont ensuite évolué sous les couleurs violet et rose puisque le propriétaire avait considérablement réduit son activité. Si nous parlons de ce dernier, c’est tout simplement parce qu’il a réinvesti avec son courtier Paul Nataf à travers plusieurs lots et notamment une fille d’Alhebayeb (VOIR LE PEDIGREE) achetée 55.000€ ou une fille de War Command (VOIR LE PEDIGREE).
 
 
Les tops du jour selon les chiffres d'affaires

On en parle dans l'article