Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Corée du Sud : King Malpic et Thierry Lemer à l'entrainement

05/09/2018 - Découvertes
 A 4h30 du matin, dès le lendemain de son arrivée à Séoul en Corée du Sud, Thierry Lemer nous a emmené voir son cheval King Malpic à l'entraînement. Le beau gris se prépare pour le Korea Sprint qui se dispute ce dimanche 9 septembre 2018. A suivre en direct sur France Sire TV.

 


Les yeux grands ouverts, Thierry Lemer, 60 ans, installé à La Teste, dispute sa 1ère grande course internationale à l'étranger. Pour l'occasion, il a traversé la planète pour se rendre à Séoul, en Corée du Sud. Débarqué de l'avion mercredi soir, il n'a pas
dormi de la nuit, suivant en parallèle la vente de yearlings Osarus à la Teste, et n'était donc pas en retard pour prendre la navette de...3H50 ! En effef, contrairement à de nombreux pays organisateurs de meetings internationaux et notamment Hong Kong, les chevaux étrangers sortent ici en piste avant les locaux. C'est à dire que les chevaux doivent sortir de la quarantaine à 4H30 pile et rentrer au boxe à 5H30. Sur place, Thierry Lemer a retrouvé son fidèle garçon de voyage, Jean-Christophe Phalip, qui travaille pour lui depuis le 1er jour de son installation à La Teste il y a 13 ans, et le cavalier du matin Yannick Lalanne.

 

 

Nous l'avons accompagné dans l'écurie de quarantaine, ce qui est rigoureusement interdit....Mais du coup on a pu vous montrer le beau King Malpic aux écuries, avant de se faire jeter dehors. Nous avons retrouvé Thierry Lemer et Jean-Christophe Phalip au bord de la piste dans une drôle d'atmosphère, humide et légèrement brumeuse mais surtout silencieuse. Absolument seul au bout de la ligne d'en face d'un hippodrome encore tout endormi à cette heure si matinale, on a eu le temps de causer. L'enthousiasme est de mise. L'entourage du cheval est super content d'être là, au bout du monde, pour participer à l'aventure, et le cheval tient une forme resplendissante. 

 


King Malpic sur la piste d'entraînement, monté par Yannick Lalanne.


Thierry Lemer a retrouvé son garçon de voyage Jean-Christophe Phalip

 

Très beau specimen gris, King Malpic adore les photos et prend la pose dès qu'une caméra s'approche. Il a un sacré destin. Elevé par Lady O'Reilly (Skymarc Farm), acheté foal 6000 euros à Deauville par Eric Lemaitre (Haras de Fergand) pour Pierre Pasquet, le fils de King's Best a été récupéré peu après avec 3 autres chevaux par Emilie Lafeu, car l'homme de Limoges préférait se consacrer à son élevage. Ce dernier a d'ailleurs eu toujours beaucoup de réussite avec ses élèves chez Thierry Lemer, avec notamment So Long Malpic, Napoleon Malpic, Léon Malpic et bien d'autres. Doué et précoce, gagnant dès le mois de mai de ses 2 ans en débutant à Lyon, King Maplic a eu ensuite plusieurs fractures qui l'ont tenu plusieurs fois éloigné des pistes pour de longues périodes. Aujourd'hui, il compte 9 victoires en 18 sorties. Courant plutôt sur le mile en début de carrière, il a été raccourci par Thierry Lemer au printemps, suite à un conseil de son jockey Olivier Peslier, qui a gagné 2 courses avec lui en avril et en mai à La Teste, sur 1600 m et 1400 m. Pour son 1er essai sur 1200 m, en juin à Chantilly, il a pulvérisé l'opposition dans le Prix Aly Khan, la fameuse course pour amateurs, monté par Alexis Lemer, le fils de Thierry. Dans la foulée, King Malpic a pris une remarquable 2ème place dans le Prix de Ris-Orangis (Gr.3) sur les 1200 m de Maisons-Laffitte.

Thierry Lemer est le premier fan de son cheval !

 

Cet été, King Malpic était préparé pour une tentative dans le Prix Maurice de Gheest (Gr.1) sur les 1300 m de Deauville. Mais, chose incroyable dans un Gr.1 en France, 23 chevaux ont été déclarés partants ! Pris en 46 de valeur handicap, il avait le rating le plus bas des concurrents et a été éliminé ! De fait, son entourage a décidé de tenter l'aventure internationale de la Corée du Sud. Il faut dire que les conditions sont très favorables, car les chevaux sont invités, tous frais payés, avec leur garçon de voyage, leur cavalier plus l'entraineur, le jockey et le propriétaire. Enfin et surtout, l'allocation est mirifique, puisque la course est dotée de 780.000 dollars, ce qui veut dire que le gagnant empoche environ plus de 300.000 euros...et les places sont belles également jusqu'au 5e. Retenu en France pour la réunion du Prix du Moulin de Longchamp, Olivier Peslier, mari de la propriétaire, aurait bien aimé venir mais doit laisser sa place. De fait, le jeune jockey maison de Thierry Lemer, Antoine Werlé, ancien champion des apprentis chez Alex Pantall, a récupéré la monte de King Malpic avec qui il a déjà gagné, le 22 février à Chantilly sur la PSF.

 


De La Teste à la Corée du Sud, il n'y a que la foulée de King Malpic !

 

Pour le fils de Sophie Rousselle et Stéphane Werlé, du Haras de la Barbottière à Sablé/Sarthe, ce sera aussi sa 1e tentative dans un pays aussi lointain, même s'il a déjà gagné à l'entranger, une Listed en Allemagne pour son ancien patron. Les courses étant très rapides en Corée du Sud, Antoine Werlé aura comme 1e mission de prendre un départ volant, car le parcours comporte un tournant corde à gauche et la piste en sable génére des projections. une fois de plus, Thierry Lemer n'est pas inquiet, car il sait qu'Antoine a pour habitude d'être très percutant au départ, et il a constaté que King Malpic s'est très bien adapté au sol. Selon les dires de son cavalier Yannick Lalanne, ce jeudi matin au canter, il était parfaitement souple et délié.

 


La délégation française, bien décidée à remporter la Coupe !

Thierry et Fabienne Lemer sur le podium

 

  PARTANTS DU KOREA SPRINT

N°  Cheval Rating Entraineur Pays Jockey
1 Perdido Pomeroy 99 Mun Je Bok KRA Lim Sung Sil
2 Today 102 Kim Young Kwan KRA Francisco Da Silva
3 Zentenary 93 Seo In Seok KRA Kim Gui Bae
4 Geuma Rapid 75 Bae Dae Sun KRA Lee Dong Ha
5 Ace Korea 91 Peter Wolsley KRA Jo Sung Gon 
6 Morning Daero 93 Oh Moon Sik KRA Kim cheol Ho
7 Doraonpogyeongseon 106 Min Jang Gi KRA Choi Si Dae
8 King Malpic 102 Thierry Lemer FR Antoine Werle
9 Moanin 111 Sei Ishizaka JPN Kanichiro Fujii
10 Wonder Bolt 92 Ji Yong Cheol KRA Lee Chan Ho
11 Wild Dude 105 Ahmad bin Harmash UAE Connor  Beasley
12 Chublicious 105 Ronald Faucheux JR USA Gerard Melancon
13 Fight Hero 98 Yu sak Tsui HK Ka Chun Leung

 

Un peu plus tard dans la matinée, à 10H30, a eu lieu le fameux barrier draw, le tirage au sort des places à la corde mis en scène au milieu du rond de présentation. Dans la Korea Sprint, comportant 12 partants, le hasard a voulu que les premiers chevaux tirés au sort soit les 7 coréens, et que les membres des entourages respectifs tirent, toujours au hasard, les 7 premières places à la corde ! Thierry Lemer est monté en dernier sur le podium pour prendre le seul numero de stalle qu'il restait. Mais il s'en sort plutôt bien car il s'agit de la stalle 8. Il aurait préféré, sur ce parcours de 1200 m corde à gauche, une place un peu plus à l'intérieur, mais avait également remarqué en visionnnant de nombreuses vidéos qu'il y avait tout de même plus de projections coté corde. De l'avis des observateurs locaux, King Malpic détient l'une des bonnes chances de la course. Le favori annoncé est le japonais Moanin, gagnant de Gr.1 à l'occasion des February Stakes, mais c'était en 2016 et il a tiré un difficile n°11 dans les stalles. Chez les locaux, on attend beaucoup de Today, qui a montré son talent international en étant 3e très malheureux dans le Singapour Sprint. Il est monté par le vieux briscard brésilien Franciso da Silva, qui dit que derrière lui et le japonais, la course n'est pas très relevé et donc totalement ouverte. On constate que King Malpic a un rating égal à ce dernier, alors que le français est en plein progrès et n'a qu'une seule performance au niveau des groupes. Cela est bon signe. Il faut tout de même faire grand cas du Doraonpogyeongseon, qui déttient le plus haut rating de la course. 5e de la Cup 2017, il revient sur 1200 m, une distance sur laquelle il est plus à l'aise, et reste sur 2 victoires au plus haut niveau à Busan et Séoul.

 


Jean-Christophe Phalip, le garçon de voyage, et Yannick Lalanne, le cavalier d'entrainement.

 

PARTANTS DE LA KOREA CUP

Cheval Rating Jockey Entraineur Pays
1 Forest Ranger 111 Tony Hamilton Richard Fahey GB
2 Dolkong 102 Antonio Davielson Simon Foster KRA
3 Great King 96 Lim Sung Sil Thomas Gillespie KRA
4 Final Boss 99 Lee Chan Ho Ji Yong Cheol KRA
5 Tosconova Cat 87 Jo Jae Ro Choi Bong Ju KRA
6 Riven Light 110 Jo Sung Gon Willie Mullins IRE
7 Dongban Daero 94 Kim Cheol Ho Oh Moon Sik KRA
8 Dynamic Dash 93 Choi Si Dae Jang Se Han KRA
9 Maximus 101 Troy See Han Poh Tan Hai Wang SING
10 Places To Go 87 Lee Dong Ha Bae Dae Sun KRA
11 Ennobled Friend 96 Connor Beasley Ahmad Bin Harmash UAE
13 Cheongdam Dokki 108 Johan Victoire Park Jong kon KRA
12 Cheonji Storm 106 Manoel Nunes Da Silva Kim dong Kyun KRA
14 London Town 106 Yasunari Iwata Kazuya Makita JPN
15 Clean Up Joy 103 Kim Young Geun Song Moon Gil KRA

 

Enfin, dans la Cup, Willie Mullins a encore eu de la chance. Le crack entraineur d'obstacle présente un de ses meilleurs chevaux de plat, Riven Light. Cet ancien pensionnaire de Carlos Laffon-Parias, parti de France après 2 succès à 3 ans, 4e de Gr.1 en haies avant de revenir en plat pour remporter 2 fois le très gros handicap de Galway, a tiré un excellent n°6 dans les stalles. Pour le monter, Willie Mullins a contacté Johan Victoire, mais ce dernier a du se confondre en excuses pour refuser la proposition, étant déjà retenu pour monter le meilleur cheval né en Corée du Sud Cheongdam Dokki, avec lequel il compte bien remporter le mois prochain la plus grande épreuve annuelle des korean bred, un Gr.1. Du coup, Mullins a fait appel à un jockey local, Jo Sung Gon, qu'il ne connait ni d'Eve ni d'Adam mais qui est en tête du classement des jockeys de Busan. En revanche, le tenant du titre nippon, London Town, qui s'était imposé facilement l'an dernier sous la selle de Yutaka Take, partira à l'extérieur avec le n°14, flanqué de l'infortuné Clean Up Joy, lauréat du Grand Prix de Séoul en décembre 2016. Le plus haut rating de la course, l'anglais Forest Ranger, part avec le n°1 qui peut se transformer en piège en cas de départ lent. Double gagnant de Groupe au printemps, dans les Earl of Sefton Stakes (Gr.3) à Newmarket et les Huxley Stakes (Gr.2) à Chepstow mais il reste sur 2 échecs dans les Eclipse Stakes (Gr.1) et les York Stakes (Gr.1).

 


David Casey, l'assistant entraineur de Willie Mullins, et Stéphanie, la cavalière, sont ravis du n°6 qu'ils ont tiré pour Riven Light dans la Korea Cup.