Aujourd'hui : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

QIPCO Jockey Club 2019: Sottsass, celle-là c'est pour le patron !

03/06/2019 - Evénements
Pas favori au départ du prix du Jockey-Club 2019, Sottsass a brillamment levé les doutes sur son vrai potentiel en remportant de manière impressionnante le prix du Jockey-Club 2019. Sous la selle de Cristian Demuro, le cheval de Peter Brant et Joseph Allen, nommé en l'honneur d'un grand architecte et designer italien, s'est envolé, offrant une superbe victoire à l'écurie des Monceaux, qui a élevé ce frère de Sistercharlie...L'équipe du matin de Jean-Claude Rouget était très émue après la course, dédiant cette victoire à leur patron, absent à cause de soucis de santé...

 

Avant la course, Henri Bozo se rappelait de Trempolino comme de son plus beau souvenir du Jockey-Club...Après la course, il nous a confié avec un grand sourire que cela avait changé...En effet, le manager de l'écurie des Monceaux, qui a élevé Sottsass, a vécu une bien belle après-midi. Il était chuchoté avant la course, mais les professionnels craignaient le terrain bon, car le fils de Siyouni n'avait performé pour l'instant qu'en terrain lourd.  

 

Sottsass, c'est lui le patron ! (APRH)

 

Les doutes ont vite été levés à mi-ligne droite, quand Cristian Demuro a passé la surmultipliée pour laisser sur place Persian King, grand favori battu. A distance, le courageux Motammaris garde la 3ème place, devant le bon finisseur Cape Of Good Hope, et Roman Candle. Cristian Demuro pouvait laisser exulter sa joie, et son émotion. Il remporte ici son 2ème Jockey-Club après Brametot en 2017, et Jean-Claude Rouget son 4ème après Almanzor, Brametot et Le Havre. Comme l'a crié à notre micro Jean-Bernard Roth, assistant du maître entraîneur après la course: "Rouget n'est pas de retour, il n'est jamais parti ! ".

 

La team Sottsass, sur le toit du monde, avec une grosse pensée pour Jean-Claude Rouget ! (APRH)

 

Si on a évoqué un retour, c'est que l'écurie Rouget avait connu une année en demi-teinte en 2018, la faute à un virus. Cette année, le professionnel avait entamé son retour par une 2ème place dans la Poule d'essai avec Commes, et maintenant il se re-hisse au sommet de son art. Comme quoi, un grand entraîneur sait toujours se relever ! Il avait eu confiance en son cheval, qui restait sur une victoire dans le prix de Suresnes. Encore assez immature, la suite s'annonce très belle pour Sottsass, qui offre à l'occasion un premier Jockey-Club à son père Siyouni. Toute l'équipe de Jean-Claude Rouget était très émue, avec une pensée très forte pour leur patron, absent suite à des problèmes de santé...Sottsass est stationné à Deauville, où il est monté tous le matins par Pierre Graux, jeune homme en larmes après la course: "C'est un rêve de gosse. Monter un cheval comme ça tout les matins est une chance incroyable, et je n'arrive pas à réaliser...On se lève tout les matins pour vivre ce genre de moments, et c'est un travail accompli grâce à toute l'équipe." Quand à Frédéric Ponthier, le garçon de voyage de Sottsass, il était aussi sur un nuage : " Je vous avait dit avant la course que mon plus beau souvenir de Jockey-Club était Almanzor, mais cela vient de changer ! C'est la première fois que j'emmenais un cheval dans cette course, et il m'a donné des frissons. On est très ému car malgré la taille de notre écurie, les Gr.1 sont des courses si dures à gagner qu'il faut savourer pleinement...".

 

L'équipe du matin de Jean-Claude Rouget. Sans eux, rien de tout ça ne serait possible ! (APRH)

 

Henri Bozo souriait aussi car c'est une famille qui lui réussit beaucoup. En effet, Sottsass est le demi-frère de Sistercharlie, 2ème du Diane en France sous la férule d'Henri Alex Pantall, puis gagnante de multiples Gr.1 aux Etats-Unis dont la dernière Breeder's Cup Filly And Mare Turf. Elle avait été acheté avant le Diane par White Birch Farm, alias Peter Brant, qui, conquis pas les exploits de la grande source, avait acheté Sottsass aux ventes d'août ARQANA pour 350 000 euros, sous l'impulsion de Michel Zerolo. Henri Bozo sait donc  l'importance de ces grandes lignées: " C'est très important dans l'élevage d'avoir des juments capables de produire plusieurs très bons chevaux. Je suis très fier de toute mon équipe, car la première étape c'est de les faire grandir, sur des bonnes terres, et sans tout ce travail, on ne pourrait pas vivre des journées aussi incroyables."  Sottsass avait débuté sagement à 2 ans, puis gagné à l'automne en terrain très lourd. Un peu décevant pour sa rentrée dans le prix La Force, il avait ensuite mis tout le monde d'accord dans une Listed. Il est désormais vainqueur de Gr.1, et il ne serait pas impossible de le retrouver dans l'Arc à l'automne...

 


Lors d'un tournage pour les trophées du personnel à l'Ecurie des Monceaux à l'automne 2018, nous étions tombés nez à nez avec Starlet's Sister, la mère de Sistercharlie et Sotsass.

 

Starlet's Sister, la mère de Sottsass, est une poulinière en or. Le vainqueur du Jockey-Club est en effet son 3e gagnant de black type pour autant de produits. Et dire que les 2 premiers ont couté des clopinettes. Sistercharlie a été acquis pour seulement 12.000 € en octobre 2015 par Paul Nataf, qui a également acquis la 2e pouliche, My Sister Nat pour 20.000 € yearling en février 2016. Cette fille d'Acclamation a remporté le Prix Bertrand de Tarragon (Gr.3) en septembre 2018 sous la casaque de Gemini Stud. Des suites des 1e exploits de Sistercharlie, les prix ont augmenté. Après les 350.000 € de Sottsass, l'agent Michel Zérolo a fait débourser à Peter Brant 400.000 € pour Radiant Child, un fils de Charm Spirit, en aout 2018. Mais ce fils de Charm Spirit, âgé de 2 ans, a été déclaré "fin de carrière en France" le 31 mai, 2 jours avant le Jockey-Club. Starlet's Sister a eu un mâle de Fastnet Rock en 2018.

 

VOIR LE PEDIGREE

 

Fille de Galileo, Starlet's Sister a été moyenne en course, ne prenant qu'une 2e place à Deauville en 4 sorties chez Alain de Royer-Dupré sous la casaque de son éleveur, William Preston, une grande fortune américaine installé dans le Kentucky. Mais elle est soeur des excellents Anabaa's Creation (Prix Isonomy, Listed) et Leo's Starlet (Prix Cléopâtre, Gr.3) chez le même entraineur cantilien. A noter que toute la famille est bien française, avec une 2e mère, Première Création, par le réputé Green Tune, 2e du Prix Chloé (Gr.3) chez Jean de Roualle après avoir été élevée par Antoinette Tamagni (Haras du Petit Tellier).

Sottsass fait donc briller la casaque verte de Peter Brant, 72 ans, un riche américain dont la vie est un roman. Ami d'enfance de Donald Trump, producteur de cinéma, éditeur de presse dont le magazine interview qui fut crée par Andy Warhil, marié avec le top modèle Stephanie Seymour, c'est un grand collectionneur d'art dont la fortune est estimée à 500 millions de dollars. Il s'était fait connaître avec l'achat retentissant de la dame de fer Tryptich à la fin des années 80. Après avoir fait un tour en prison pour défaut de paiement d'impôts aux Etats-Unis, il avait disparu de la scène hippique hexagonale, tout en étant propriétaire aux Etats-Unis du champion sprinter Gulch et éleveur de son fils Thunder Gulch, lauréat du Kentucky Derby. Brant a fait un retour fracassant dans le monde des courses en Europe durant l'hiver 2016 / 2017 avec une série de très riches achats sur tous les fronts, des poulains aux chevaux prêts à courir en passant par les poulinières. 

 

Peter Brant (à droite) célèbre sa 1ère victoire de Jockey-club. (APRH)

 

Ce succès est aussi celui de Siyouni, qui devient père d'un 3ème gagnant de Gr.1, le premier avec un mâle. Sa production est ultra-classique, avec Ervedya (Poule d'Essai des pouliches), Laurens (prix de Diane), et maintenant Sottsass. Il aura une certaine Etoile au départ du prochain prix de Diane, elle aussi entraînée par Jean-Claude Rouget, qui vient de remporter le prix Cléopatre, comme l'avait fait Sistercharlie, la soeur de notre gagnant du jour...Siyouni est donc bien parti pour briller encore longtemps, et justifie son prix de saillie de 100 000 euros. Il montre surtout que ses produits sont capables de tenir la distance. 

 GALERIE APRH

 

 


On en parle dans l'article