Aujourd'hui : Fairyhouse
Vente d'obstacle de novembre
Aujourd'hui : Cheltenham
Vente de novembre obstacle
Deauville - du 20/11/2017 au 22/11/2017
Vente d'Automne
Kill - du 20/11/2017 au 22/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 1
Kill - du 23/11/2017 au 24/11/2017
November Sale - Mares
Kill - du 25/11/2017 au 26/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 2
Newmarket - le 27/11/2017
October Yearling Sale Book 4
Newmarket - le 27/11/2017
December Yearling Sale
Newmarket - du 29/11/2017 au 02/12/2017
December Foal Sale

Harris Farm, éleveur de California Chrome, le plus grand haras de Californie au milieu de 10.000 ha !

27/03/2016 - Découvertes
California Chrome, lauréat de la Dubaï World Cup 2016 après le Kentucky Derby 2014, vient comme son nom l'indique de Californie, à l'ouest des Etats-Unis où l'élevage est pourtant totalement méconnu. Il est né à Harris Farm au milieu de gigantesques plaines agricoles sur un domaine de 20.000 hectares avec 3 pistes d'aviation. France Sire a visité en 2013 ce haras complètement atypique qui avait déjà sorti Tiznow, une star des années 2000.

Fin 2012, deux ans avant Califonia Chrome, l'équipe de France Sire TV faisait le reportage découverte d'Harris Farm, déjà éleveur du crack Tiznow mais aussi de son père et de sa mère !

 

Dès sorti de Los Angeles, c'est un étrange désert montagneux où on s'attend à chaque instant à voir sortir John Wayne de derrière un buisson. Sauf que les trucks ont remplacé les chevaux. C'est le western moderne. Une fois passé la barrière montagneuse : une plaine gigantesque, morne et plate, entièrement recouverte de millions d'hectares de culture. C'est une des plus grandes régions agricoles du monde, pourtant établie sur des terres sèches irradiées par le soleil. "Mais c'est très pratique car pour faire pousser, il suffit d'ouvrir le tuyau d'eau. Comme ça on contrôle tout." explique William Bourdeau, le vice-président exectif de l'entreprise. Ah ces Américains, ils ont le sens de la production.
 

Pour arriver au restaurant du Harris Ranch, il est tellement plus pratique d'emprunter les airs.

 
Pas de ville, juste des parcelles sans clotûres et parfois des stations essence où il y a tout pour survivre. La route 5 qui monte jusqu'à San Fransisco n'a jamais aucun tournant. Au bord de la 2x3 voies, impossible de rater le restaurant Harris Ranch. Enorme ensemble tout équipé qui emploie 400 personnes, avec piste d'aviation, 3 restaurants passant 1500 couverts par jour, supermarché, hotel, etc...

 

Bien loin des lices en bois entourant d'immenses prairies vallonnées en herble bleue du Kentucky, l'élevage en Californie se pratique sur une terre aride verdie par l'arrosage, dans des parcs qui s'alignent entre les arbres plantés pour faire supporter grâce à leur ombre aux chevaux l'écrasant soleil des plaines.

 

Tout ce qui s'y vend est marqué du symbole "Harris Ranch". Car à part quelques sous-marques, tout est fabriqué sur place avec les produits de la ferme, qui fait du vin, des pistaches, des oignons, des tomates, des oranges, des citrons, des olives, du pétrole (!), ail, salade, herbes aromatiques... et des vaches. Le troupeau compte 100.000 têtes !

 

John Harris et sa femme Carole, un couple américain modèle qui a recouvert son restaurant de décoration de chevaux, dont le chef d'oeuvre est la gravure de Soviet Problem, 2ème du Breeders'Cup Sprint en 1994.



Alors, 600 chevaux sur 500 hectares consacrés à l'élevage, c'est presque un jeu... Dans le pays, l'élevage de pur-sang, c'est le Kentucky. La Californie ne compte presque pas. Mais c'est pourtant bien là, à Harris Farm, qu'a été conçu et a grandi le champion Tiznow, un gentil géant qui a gagné 2 fois le Breeders'Cup Classic en 2000 et 2001 devant Giant's Causeway puis Sakhee. Le père Cee's Tizzy (aujourd'hui retraité) et la mère Cee's Song étaient stationnés à Harris Farm qui accueille également des chevaux pour la clientèle extérieure, en l'occurrence Cecilia Straub-Rubbens. Unique double vainqueur de BC Classic, c'est un étalon totalement atypique en termes de pédigree mais qui réussit bien et fait la monte à 75.000 $ à Winstar Farm dans le Kentucky. Avec ses 6,5 millions de dollars de gains, Tiznow fait la fierté de l'élevage californien, qui n'avait pas connu tel champion depuis le légendaire Seabiscuit.

 

Père de Tiznow, Cee's Tizzy coule une paisible retraite avec son étalonnier Raul Rosas. Il s'est rendu célèbre en produisant le champion Tiznow (casaque rose), qui a battu Giant's Causeway dans le Breeders'Cup Classic en 2000, puis Sakhee dans la même épreuve en 2001. Tiznow a été élevé à Harris Farm.



Au printemps 2014, Harris Farm franchit une nouvelle marche avec l'avènement de son élève California Chrome, qui s'est envolé dans le Kentucky Derby. De plus, ce nouveau crack californien est issu de l'étalon-maison Lucky Pulpit, un fils de Pulpit qui n'a pas vraiment brillé en course mais obtient des statistiques spectaculaires en tant que reproducteur. Alezan avec une liste en tête et quatre balzanes blanches, California Chrome ressemblait tellement à son père quand il était petit qu'il avait été surnommé "Junior".

 

Entré étalon après une carrière portant ordinaire, Lucky Pulpit fait aujourd'hui la gloire d'Harris Farm avec son fils California Chrome qui a remporté le Kentucky Derby 2014.

Fin 2012, lors de la visite de l'équipe de France Sire, Harris Farm abritait 200 poulinières et 9 étalons, dont la vieille vedette Unsusal Heat, le meilleur reproducteur de Californie, un fils de Nureyev qui prenait 23 ans et saillissait au tarif record de 20.000 $. Aujourd'hui, il est toujours présent ! Les autres demandaient beaucoup moins chers, entre 2000 $ et 6000 $. Mais déjà, le plus populaire était Lucky Pulpit, un très puissant fils de Pulpit qui avait sailli 114 juments en 2012 à 2500 $ des suites d'une 1ère génération en course comptant 18 partants pour... 17 vainqueurs ! Depuis l'avènement de son fils California Chrome, il est indiqué "private"...

 

 

 

 

 

Au haras on attendait beaucoup de Heatseeker, un fils de Giant's Causeway, placé de Gr.1 à 2 ans, venant de briller avec sa 1ère génération en piste. Il était à 6500 $, une très forte somme pour un jeune étalon californien. En 2014, il a sorti 3 gagnants de stakes et est toujours proposé à 5000 €. Il y a aussi Tizbud, le propre frère de Tiznow mais beaucoup moins doué en course et toujours méprisé à 1500 € alors qu'il a tout de même donné naissance à une gagnante de Gr.1, Tiz Flirtatious..

 

Unusual Heat, le vieux patriarche de 23 ans, est toujours le meilleur étalon de Californie, qui fait la monte à 20.000 $.



Il y a aussi 100 chevaux en débourrage pré-entrainement. Comme pour la production agricole, il s'agit d'avoir toutes les installations sur place, qui servent d'ailleurs à la clientèle extérieure. Le patron du département entrainement est un Danois, Per Antonsen, qui a amené du vieux monde quelques méthodes à l'ancienne comme le débourrage aux longues rênes. Mais pour le reste, tout est américanisé dans le sens carré et organisé.

 

Venu du Danemark, Per Antonsen est le responsable du centre de débourrage et pré-entrainement de 100 chevaux. Il travaille sur une piste privée de 1400 mètres.



" Il y a beaucoup d'argent en Californie et beaucoup d'intérêts pour les courses avec les hippodromes de Santa Anita, Hollywood, Del Mar. Mais en revanche, il n'y a personne pour investir en élevage. Les gens de la terre ici préfèrent consacrer les hectares à la culture."

 

A Harris Farm, le contraste est saisissant entre les parcelles irriguées où sont construits les parcs et les zones laissées naturelles...


Ici le climat n'est pas a priori favorable, trop chaud. Pas plus que les herbages, non point des prairies mais des petits parcs verdis uniquement parce qu'irrigués. Mais même étouffé sur place par l'agriculture de masse et dans le pays par les chevaux du Kentucky, Harris Farm parvient à sortir dans le grand monde. Il s'est déjà placé 2 fois de la Breeders'Cup Sprint avec ses 2 champions Soviet Problem en 1994 et Unzip Me en 2010. A l'automne 2012, il a vendu un yearling de son brave Unusual Heat pour 400.000 $ à Keeneland et dispute le Breeders Cup Dirt Mile avec John Scott à Santa Anita le 3 novembre.

 

Lucky Pulpit devant les arrosoirs ! Il a sailli 114 juments au printemps 2012.



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)