Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

SPANISH MOON, étalon au Haras du Lion en 2015

19/02/2014 - Catalogue d'Etalons
Fils de l'étalon champion aux Etats-Unis El Prado, né d'une famille Abdullah rich et vivante (cousin de Flintshire), gagnant en débutant à 2 ans, Spanish Moon a ensuite atteint les sommets mondiaux. Vainqueur du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr.1) devant Almine Rose, il devance Vision d'Etat dans le Prix Niel (Gr.2). Egalement placé de grandes épreuves internationales à Hong Kong et Dubaï, il s'est déjà fait remarqué comme étalon sur les pistes et sur les rings alors que ses 1e produits prennent 3 ans seulement en 2015.
  • QdqzvRlwgMw
  • vHSdZ3q7Ktg
  • fRFks1GznH8
  • aI9A-b4sMN4
  • B_L3Z_RWTFg
  • 0kGw1L2KUGs
  • fy5B0P5dUbo
  • 3Q60zb8V-9Y
  • OHQntdg-dSs
  • 4Or7sg4n9dw
  • vSZbEQz2CxU

Spanish Moon s'est distingué dès sa 1e génération âgée de 2 ans en 2014. Ainsi, sur le ring de Deauville, un fils d'Hasta Manana a été vendu 30.000 € en novembre 2014, soit plus de 18 fois le prix de saillie. Lors de la même vente, un yearling a été adjugé 17.000 €. Sur le terrain des concours AQPS, il a remporté celui du Lion 2013 avec un foal de Koscina. Spanish Moon a aussi décroché la palme des jeunes foals mâles du Show AQPS Ouest 2014 avec un fils de Time to Play. Pour ses premiers 2 ans en piste en 2014, il a déjà ouvert son palmarès avec les 2 succès de sa fille Mostada dans le Sud-Ouest, malgré une jumenterie considéré comme tardive.

Spanish Moon a été la dernière recrue de haut vol des Haras Nationaux. Gagnant en débutant à 2 ans, puis revenu après une blessure avec 3 victoires de listed à 4 ans, Spanish Moon a été l'un des meilleurs chevaux du monde en 2009. Conservé précieusement par Sir Micheal Stoute pour le compte de son éleveur Khaled Abdullah, Spanish Moon se révèle au plus haut niveau international dans la Dubaï Sheema Classic, dont il conclu 2e battu d'un nez seulement par Eastern Anthem, mais devant Purple Moon et Youmzain. Deux mois plus tard, il est logiquement couronné dans le Grand Prix de Saint-Cloud, Gr.1, devant Alpine Rose, mère d'un futur top price de Deauville, et de nouveau Youmzain.

Au 2e semestre, Spanish Moon est tout aussi fort, pour s'imposer dans le Prix Foy (Gr.2) à Longchamp, battant un rival de la trempe de Vision d'Etat. Il ponctue sa saison à Hong Kong dans le Vase, Gr.1, où seule Daryakana reviendra le chercher dans les dernières foulées. Fils d'El Prado, un Sadler's Wells qui a fait florès outre-Atlantique, Spanish Moon est né d'une souche Abdullah parmi les plus vivante. Parmi la cascade de ses apparentés, son cousin Flintshire a par exemple, remporté le Grand Prix de Paris, Gr.1, en 2013 et le Hong Kong Vase (Gr) en décembre 2014.

Lui qui transmet son modèle épais et sa musculature, Spanish Moon, gagnant de Gr.1 en France, champion international, fait la monte à 1600 € au Haras du Lion en 2015.
 

Alors que ses 1e produits n'avaient encore que 2 ans en 2014, Spanish Moon s'est déjà distingué sur plusieurs terrains.

 

Spanish Moon gagne le Grand Prix de Saint-Cloud devant Alpine Rose.

Spanish Moon remporte le Prix Niel devant Vision d'Etat.

 

 


On en parle dans l'article