Aujourd'hui : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Bertrand Bélinguier : " la distance du Jockey-Club fait partie d'une réflexion globale sur le programme classique"

21/08/2014 - Evénements
Interpelé à l'occasion du débat du Syndicat des Eleveurs à Deauville le mercredi 20 aout 2014, sur le sujet brûlant de la distance du Prix du Jockey-Club, Bertrand Bélinguier, Président de France Galop, ouvre la porte à une réflexion globale sur une refonte du programme classique. Ecoutez son intervention complète.

 

Le débat sur la distance du Jockey-Club réduite à 2100 m, qui n'a jamais cessé depuis cette décision prise en 2005, a pris une nouvelle envergure depuis la pétition lancée fin juin par David Powell, qui a connu un grand succès auprès de nombreux professionnels et qui continue de recueillir des signatures et des commentaires passionnants.

VOIR LA PETITION


Président de France Galop, successeur du Baron Edouard de Rothschild qui avait opéré ce changement ayant induit un boulversement profond du programme classique des 3 ans, Bertrand Bélinguier, a pris acte de cette pétition qui ne va pas forcément contre ses propres idées... A la question posée par Jean-Pierre de Gasté de savoir quelle était la position actuelle de France Galop dans ce débat, il a répondu de façon complète et détaillée. Il regrette sans détour les trop nombreux changements successifs qui ont perturbé sa lisibilté et son prestige. Il ouvre donc une réflexion globale sur le programme, non seulement pour les classiques du printemps des 3 ans, mais sur la sélection en générale. Mais plutôt que de faire du changement pour du changement, il souhaite mettre en place un programme de sélection qui réponde à la demande des éleveurs, des propriétaires et des entraineurs français quant au mode de sélection de la race et qui soit ainsi fixé pour une longue période.