Aujourd'hui : Fairyhouse
Vente d'obstacle de novembre
Aujourd'hui : Cheltenham
Vente de novembre obstacle
Deauville - du 20/11/2017 au 22/11/2017
Vente d'Automne
Kill - du 20/11/2017 au 22/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 1
Kill - du 23/11/2017 au 24/11/2017
November Sale - Mares
Kill - du 25/11/2017 au 26/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 2
Newmarket - le 27/11/2017
October Yearling Sale Book 4
Newmarket - le 27/11/2017
December Yearling Sale
Newmarket - du 29/11/2017 au 02/12/2017
December Foal Sale

Magali Farm en Californie : un film hollywoodien en vrai. Tour du Monde STH Hipavia

28/09/2014 - Découvertes
Le Tour du Monde 2014 de France Sire TV avec la STH Hipavia s'achève en beauté avec sa 15e et dernière étape dans un endroit merveilleux découvert aux confins d'une Californie méconnue : Magali Farm, le plus beau haras de cet Etat riche mais sec, totalement contrasté, qui entretient 150 poulinières et 7 étalons à deux pas de Santa Barbara. Visite guidée avec son patron Tom Hudson

 

 

Des plages, des studios de cinéma, Los Angeles, Santa Anita, des vignobles et Arnold Schwarnegger. Baigné d'un soleil quasi permanent, la Californie fournit un autre visage que ces images d'épinal sitôt qu'on s'éloigne de la côte Pacifique. On peut tomber dans un authentique village Danois, Solvang, construit il y a plus d'un siècle par des colons de Copenhague et soigneusement gardé dans un style à l'ancienne, et juste à côté sur un vaste haras de pur-sang, Magali Farms. Très limité en nombre dans un Etat au climat arride et dans l'ombre du Kentucky, l'élevage Californien a toutefois brillé de 1000 feux au printemps 2014 grâce au célèbre California Chrome, né à Harris Farm et issu de Lucky Pulpit stationné au même endroit. Grand rival d'Harris Farm, Magali Farm entretient près de 150 poulinières et 7 étalons sur une centaine d'hectares, sous la direction de Tom Hudson, qui n'est pas le neveu de Rock Hudson ni le frère caché de François Hollande avec qui il a pourtant un air de ressemblance stupéfiant.

Dans ce petit paradis de la vallée de Santa Ynes dans les montagnes en partant de Santa Barbara, à 2 heures de Los Angeles, la pression foncière est énorme avec un tarif par hectare pouvant dépasser les 250.000 dollars ! Il faut dire que la mode grandissante du vin pousse de nombreux riches de la ville, notamment du milieu audiovisuel et cinématographique, à acheter des propriétés et des terres d'élevage pour les transformer en vignoble. Magali Farm a ainsi vendu 40 hectares en 2012.
 


Tom Hudson avec son bon vieux Atticus, le patriarche de Magali Farm qui a commencé sa carrière de course en France sous la casaque des frères Wertheimer.

 



" Magali Farm est l'un des endroits les plus verts de Californie, un Etat très sec par nature, et il pleut encore moins que d'habitude en ce moment ", explique Tom Hudson. " Nous avons la chance d'avoir une grande réserve d'eau juste à côté de la ferme pour l'irrigation. Notre plus grosse pompe a une capacité de 6400 litres à la minute, mais la facture d'électricité en plein été peut monter jusqu'à 26.000 dollars par mois !

Tous les chevaux sont nourris 2 fois par jour, avec des foin et des granulés qui sont bien équilibrés. Nous faisons d'ailleurs nos analyses 4 fois par an et rééquilibrons notre composition si nécessaire, en fonction de la provenance de la luzerne que nous achetons car chaque région de production apporte ses qualités nutritives particulières. Nous essayer de faire les choses de façon la plus réfléchie et scientifique en terme d'alimentation.

Ils restent tout le temps dehors. Nous ne rentrons jamais nos yearlings au boxe, contrairement au Kentucky où ils passent beaucoup de temps dans les écuries. Cela tient au climat qui nous le permet ici. En revanche, nous prenons tous les chevaux au moins une fois par semaine. On les manipule, on les baigne. Et deux fois par semaine, on les groome et on leur fait les pieds. C'est important qu'il soit pris souvent pour garder de bonnes habitudes.

Nous élevons essentiellement pour la clientèle. Nous n'avons pas beaucoup de juments personnels. Nous avons quelques gros clients, qui peuvent posséder de 2 à 60 voire 80 poulinières ! Ces clients utilisent principalement notre parc étalon, mais ils envoient aussi des juments aux étalons extérieurs. Nous faisons entre 100 et 120 poulinages par an ici à Magali Farm.
"

 

Coil : le jeune étalon vedette

Decarchy, né d'une grande souche Abdullah


Roi Charmant, le coup de coeur de Tom Hudson



LES ETALONS : de Good Journey à Coil


Magali Farm possède 7 étalons, dont l'un, Good Journey, fait la double saison avec l'hémisphère sud. Le vénérable Atticus y tient toujours bonne forme à 22 ans ! Fils de Nureyev et Athyka, cet ancien français élève des Wertheimer, vainqueur du Prix de Fontainebleau et dauphin de Vettori dans la Poule d'Essai des Poulains, a gagné un Gr.1 aux Etats-Unis à 5 ans avant d'y rester comme étalon. Il a donné notamment High Fly, lauréat du Florida Derby, et fait la monte à 3.500 dollars.

Ayant aussi débuté en Europe, en l'occurrence en Angleterre, avant de poursuivre sa carrière Outre-Atlantique, 2 fois 2e de Gr.1, sous la casaque de Khaled Abdullah, Decarchy est le frère du champion Empire Maker. Il a été meilleur étalon de 1e génération en 2007 et fait la monte à 3000 dollars.

Dans un style bien différent, proposé à seulement 1000 dollars, Roi Charmant est un fils de l'inconnu Evansville Slew et d'une souche maternelle obscure, mais il a gagné 8 courses sur toutes les surfaces (gazon, dirt, synthétique) de 2 à 8 ans, prenant aussi quelques places de Groupe.

Mais la jeune star du haras reste Coil. Ce fils de Point Given a débuté à 5000 dollars en 2013, après unee carrière de course sous l'entrainement de Bob Baffert où il a remporté le Haskell invitational, une dès meilleurs courses pour les 3 ans après la triple couronne.

DES PRIMES AUX ELEVEURS ET AUX ETALONNIERS !

Contrairement à ce qu'on croit en France, il existe des systèmes de primes aux éleveurs aux Etats-Unis, et même de primes aux étalonniers ! " Cela aide d'ailleurs beaucoup le système des courses aux Etats-Unis. Tous les propriétaires d'étalons y ont droit. Nous par exemple, nous possédons Good Journey. Pour chacun de ses foals conçus ici, qui gagnera des allocations, sous certaines conditions que je crois être d'un minium de 20.000 $ par course, nous toucherons 10% de ce que va prendre ce cheval. C'est un fort soutien pour le parc étalon local. Cela nous pousse à implanter ici des étalons de meilleure qualité, plus cher et donc être capable de produire plus d'argent, car le niveau de notre parc étalon ici en Californie est bien inférieur à celui du Kentucky ou de la région de New York.  En plus de cela, il existe un système équivalent pour les propriétaires des juments et donc les éleveurs de leur produits, avec un pourcentage d'un peu plus de 10%.

Cela n'est pas valable uniquement pour la Californie. C'est encore mieux dans d'autres Etats comme New York ou je crois le taux atteint 35% pour les éleveurs. La Pennsylvanie est aussi très généreuse avec les étalonniers et les éleveurs. Le Kentucky propose aussi un programme de primes, de même que le Louisiane. Ce sont les Etats auxquels je pense mais il peut y en avoir d'autres. C'est très incitatif et particulièrement important pour la Californie car nous n'avons pas de machines à sous sur les hippodromes comme dans les Etats que je viens de citer, ce qui rapporte beaucoup d'argent extérieur réinjectée dans le système, et donc nous devons par tous les moyens soutenir l'acquisition d'étalons de plus haut niveau chez nous. Le but des primes à l'éleveur est d'essayer de garder de bonnes juments à l'élevage en Californie plutôt que de les envoyer comme poulinières dans le Kentucky ou à New-York. J'espère que les taux vont augmenter pour les propriétaires fassent au moins naître leur foal en Californie, ce qui est bon pour nos courses.
"

 

 

LE PLUS GRAND CENTRE DE REMISE EN FORME DE CALIFORNIE

En plus de l'élevage, Magali Farm prépare ou remet sur pied des champions, ainsi Mizdirection, déjà lauréate de la Breeders'cup Turf Sprint 2012 et qui a réussi décrocher à nouveau la victoire en 2013 à Santa Anita, malgré 5 mois d'arrêt, grâce à un cure au calme dans le grand haras californien.

" Le centre d'entrainement où nous faisons surtout de la remise en forme est la 2e partie du Haras sur 20 hectares séparés. C'est d'ailleurs le plus gros centre de soins pour chevaux de courses en Californie. Nous travaillons pour de nombreux entraineurs différents.Là vous voyez les pistes que nous venons de herser. C'est l'une des meilleures surfaces de Californie, une en dirt et une en sable, sur une longueur 1000 m."

Bien entendu, le rêve de Magali est de sortir de l'ombre du Kentucky, dénicher et conserver de bons étalons grâce à un généreux sytème de primes aux éleveurs mais aussi aux étalonnniers, et pourquoi pas un jour sortir un champion. C'est possible en Californie. Les voisin d'Harris Farm viennent de le démontrer avec California Chrome.

 

La californie....l'Amérique !

Et dire que tout ceci est parfaitement authentique, ce n'est pas un décor de cinéma...

Intérieur typique d'un saloon bien réel !

 

La côte Pacifique de la Californie, une splendeur

Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? Santa Barbara !

Voici un authentique village danois, Solvang, construit par des colons de Copenhague il y a plus de 100 ans et entretenu comme tel depuis.

Welcome in California !!!!



Commentaires

Vivement le tour du monde 2014/2015 !!
Lili@home - 28-09-2014 11:51

(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)