Le film de Victory Song, neveu de Galileo et Sea The Stars, au Haras de Sivola

14/12/2018 - Film d'étalon
 installé au Haras de Sivola où il élève les sauteurs portant ce suffixe, Gilles Trapenard a recruté un nouvel étalon pour la saison 2019. Victory Song est une force de la nature, petit-fils de la meilleure poulinière du monde Urban Sea, donc neveu de Galileo et Sea The Stars par Dansili. Amateur de courses en tête, il a gagné 2 Listeds, dont une en terrain lourd.  


Taillé dans le roc, toisant 1.70 m, Victory Song présente un physique très impressionnant. Un des rares fils de Dansili en France, Victory Song a pour grand-mère la fabuleuse Urban Sea. Cette gagnante d’Arc de Triomphe a donné 4 gagnants de Gr.1 dont Galileo, meilleur étalon des temps modernes, et Sea The Stars, lui aussi lauréat de l’Arc de Triomphe, et étalon parmi les convoités d’Europe aujourd’hui. Ajoutons que la mère de Victory Song, All Too Beautiful, par Sadler’s Wells comme Galileo, fut aussi une grande jument de course. Achetée 1,1 millions guineés foal à Newmarket, elle a gagné Gr.3 et terminé 2e de Ouija Board dans les Oaks d’Epsom (Gr.1). Dernièrement et pour ne se concentrer que sur les gagnants de Gr.1, Urban Sea est aussi à l’origine de Bracelet, lauréate des irish Oaks en 2014 et bien sûr de Masar, le vainqueur du Derby d’Epsom 2018.
 
Lauréat de son maiden à 3 ans au Curragh en Irlande chez Aidan O’Brien, Victory Song est ensuite passé chez Wolfgang Figge en Allemagne, pour qui il a remporté 2 succès de Listed très impressionnants de bout en bout en Italie. Il a notamment remporté La Coupe d’Or de Milan sur 3000 m en écrasant de toute une classe ses adversaires dès les premiers mètres de course. Victory Song a encore gagné au niveau Listed en Italie à 6 ans, en pulvérisant à nouveau ses rivaux par 6 longueurs dans le terrain lourd. Puis il est entré étalon en France en 2018 à l'Elevage du Fruitier. Victory Song effectuera sa 1ère saison de monte chez Gilles Trapenard, au Haras de Sivola au sud de l’Allier en 2019, dans l’objectif bien sûr de devenir un étalon d’obstacle.

 

 



 
 
 
 
 
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Attila : Quesny le hun et les autres de l'Allier dans le Prix Fleuret

Là où il passe, l'herbe repousse plus verte. Elevé par André-Jean Quesny à Moulins, en association avec Gilles Trapenard, Attila de Sivola, fils d'une jument acheté 2500 € à Deauville, gagne le Prix Fleuret (Gr.3) à Auteuil 2014 devant Fleur d'Ainay, aussi élevé dans l'Allier par Stéphane Milaveau. Il a été réclamé en mai 2013 par Yann Porzier, qui s'était alors trompé de cheval ! Les détails de cette histoire à dormir debout.