Frip'Ouille, en digne héritière de la formidable lignée des « F » du Haras du Pécos

09/03/2020 - Actualités
Épreuve plate réservée aux Anglo-Arabes de 3 ans, le Prix Corène disputé ce dimanche sur l’hippodrome d’Agen-Le-Passage a vu une pensionnaire du tandem Pierre Pilarski – Didier Guillemin s’imposer de très belle manière : Frip’Ouille, mettant ainsi à l’honneur la formidable lignée des « F » dont elle est issue, et la grande forme du metteur au point montois chez les Anglo-Arabes.
 
Frip'Ouille ne l'a pas été, se montrant appliquée pour l'emporter !
 
 
On prend les mêmes et on recommence ! Déjà vainqueurs la veille de la première épreuve de l’année réservée à la jeune garde Anglo-Arabe sur l’hippodrome voisin de Mont-de-Marsan, Pierre Pilarski et Didier Guillemin ont remis le couvert ce dimanche à Agen-Le-Passage, Frip’Ouille s’étant adjugée avec autorité le Prix Corène, course pour poulains et pouliches de 3 ans n’ayant jamais couru longue de 1.850 mètres.
 
 
 
Pierre Pilarski et Didier Guillemin, un tandem qui s'affirme dans l'Anglo-Arabie
 
 
Rapidement placée aux avant-postes par son partenaire, Alexandre Gavilan, la fille de Hasawood de Bordes a ensuite contrôlé l’épreuve à sa guise, d’un bout à l’autre du parcours. Très appliquée, Frip’Ouille a bien accéléré dans la ligne droite, son jockey se contentant de la solliciter aux bras, pour devancer de deux franches longueurs Harry de la Brunie (Gnome) et Helia de la Brunie (Frisson du Pecos), auteure d’un bon effort final pour s’octroyer le second accessit.
 
 
Frip'Ouille et Alexandre Gavilan, faussant compagnie à leurs rivaux
 
 
Présentée par ses éleveurs, Daniel Lacassagne et Jean-Marc Davezac au Show Anglo de La Teste en 2019, Frip’Ouille est donc issue d’Hasawood de Bordes, ancien vainqueur des Prix du Ministère de l’Agriculture à 37.5% à Tarbes et du Grand Critérium des AA à 37.5% de Mont-de-Marsan aujourd’hui étalon au Haras de l’Abbaye mais dont la carrière de reproducteur n’est, pour l’instant, « seulement » auréolée de trois gagnants.
 
 

 
Frip'Ouille, lors du Show Anglo de 2019
 
 
A contrario, la lignée maternelle est absolument fantastique. En effet, Frip’Ouille est le premier produit de la bonne Flinguée, une gagnante du Grand Prix des Pouliches à 37.5% de Tarbes ainsi que de la Poule d’Essai des 37.5% de La Teste. Cette dernière est une fille de Foly du Pécos, piètre jument de courses mais reproductrice hors-pair puisqu’elle est la génitrice de certains éléments ayant fait les beaux jours de l’Anglo-Arabie. Citons par exemple Frappée (Mangarose), lauréate de six courses telles le Grand Prix d’Aquitaine à Bordeaux, l’Omnium des AA à 37.5% de La Teste ou encore le Grand Prix des Pouliches à 37.5% à Tarbes. Sans oublier Fracassée (Loudéac), une gagnante du Grand Prix des AA à Longchamp et du Grand Prix des Pouliches à 25% à Tarbes, ainsi que Furie (Prix de l’Élevage des AA, Toulouse ; Omnium des AA à 37.5%, La Teste) et Flamb’ée (Omnium des AA à 12.5%, La Teste ; Grand Prix des AA, Longchamp ; Omnium des Juments, La Teste ; Grand Prix des Pouliches à 12.5%, Tarbes).
 
 
Flamb'ée, une fille de Foly du Pécos, lauréate du Grand Prix des Pouliches à 12,5% 

 

 Jean-Marc Cavezac et Daniel Lacassagne, éleveurs de Frip'Ouille et Flamb'ée
 
 
Une famille de rêve dans laquelle on retrouve également les noms de Ferdelia, une fille de la grande Ferdesia lauréate de trois courses, quintuple Championne de France des concours modèles et allures des poulinières AA de course, et l'une des juments sur lesquelles la réputation et la renommée du Haras du Pécos dans l'Anglo-Arabie se sont construites, notamment grâce à la qualité de ses produits en piste. Citons par exemple Frisson du Pécos, vainqueur à 9 reprises, double lauréat de l’Omnium des AA à 37.5% entre autres, aujourd’hui étalon au Haras de Pau-Gelos et dont les produits font feu de tout bois en ce début d’année.
 
 
Ferdelia, reine en son domaine au Haras du Pécos
(Source: Haras du Pécos)

Frip’Ouille fait donc honneur à ses glorieux aînés et vient parachever le merveilleux week-end du trio Pierre Pilarski Didier GuilleminAlexandre Gavilan qui, en plus de Fira, peuvent également compter sur la première citée pour s’illustrer dans les futures belles épreuves réservées aux Anglo-Arabes et ainsi voir leurs deux protégées marcher dans les traces de leur Genmoss, la « Zarkava de l’Anglo-Arabie ». Qui sait… Tous les espoirs sont permis ! 

 

En plus de Genmoss (photo), Pierre Pilarski et Didier Guillemin peuvent compter sur Frip'Ouille et Fira chez les Anglos désormais !


Voir aussi...