Angelo de l'Abbaye, l'amour de l'Anglo-Arabe de courses par Luigi Carli

03/06/2020 - Actualités
Vainqueur ce dimanche à Royan-La Palmyre, Angelo de l’Abbaye a mis à l’honneur deux fervents défenseurs de la race Anglo-Arabe: Jean-Charles Escalé, son éleveur, ainsi que Luigi Carli, son propriétaire et Président de l’Association Italienne de l’Anglo-Arabe de courses qui l'a acheté lors du dernier Grand Show Anglo, dont la prochaine édition devrait être tintée de vert, de blanc et de rouge. 
 
Luigi Carli, propriétaire-entraîneur italien et fervent supporter de l'Anglo-Arabe de courses
(Photo: Enrico Querci)
 
 
Neuvième de Crouzille, la petite sœur de l’excellent Croucracq, en débutant deux semaines plus tôt sur l’hippodrome de La Teste, Angelo de l’Abbaye a brisé son statut de maiden ce dimanche en remportant le Prix Chantal B sur l’hippodrome de Royan-La Palmyre. Placé en position d’attente par son jockey, Jordan Plateaux, dans une course à allure peu soutenue, le fils de Frisson du Pécos s’est rapproché de la tête dans le tournant final et a très bien prolongé son effort, en pleine piste, pour priver Horus de la Brunie (Gnome) de la victoire. Horizon de Tanues (Frisson du Pecos) effectue un très un bon effort final et s’octroie le deuxième accessit aux dépens d’Haya de Faust (No Risk Al Maury).
 
 
 
Isolés à l'extérieur, Angelo de l'Abbaye et Jordan Plateaux sont sortis vainqueurs du Prix Chantal B ce dimanche à Royan
 
 
Élevé par Jean-Charles Escalé au Haras de l’Abbaye, comme son affixe l’indique, Angelo de l’Abbaye est un fils du très en forme Frisson du Pécos, dont les produits se sont illustrés à trois reprises en un peu moins de 10 jours depuis la reprise des courses en France. Côté maternel, ce bel alezan aujourd’hui âgé de 3 ans peut se targuer d’être le premier produit de Sicilia, gagnante du Prix de la Chambre d’Agriculture à Agen et fille de l’excellente Silice de Roches, à créditer de neuf victoires dont certaines acquises dans les plus beaux classiques réservés à la race Anglo-Arabe, à savoir la Coupe des 50% de Pompadour, le Grand Prix des Pouliches à Tarbes ou encore le Prix d’Essai à Mont-de-Marsan. Cette sœur de la non moins bonne Onyx de Roches, victorieuse de la Poule d’Essai des 50% à La Teste, est également la mère de Sissi de l’Abbaye, la sœur de Sicilia par Ragtime Pontadour qui a notamment remporté le Grand Prix des Pouliches à Tarbes et le Critérium des Jeunes à Bordeaux chez les 37.5%.
 
 
 
Frisson du Pécos, étalon en forme depuis la reprise chez les Anglo-Arabes
 
 
Présenté par son naisseur et éleveur au Grand Show Anglo 2019, un concours auquel ont également participé Horus de la Brunie (non classé) et Horizon de Tanues (quatrième) l’an dernier, Angelo de l’Abbaye n’a pas eu la chance de terminer sur le podium, mais n’a pas laissé indifférent un certain Luigi Carli, propriétaire et entraîneur en Italie, et surtout Président de l’Association Anglo-Arabe de Courses en Italie (Associazione Italiana Proprietari Allevatori Cavallo Anglo Arabo). En effet, ce dernier a profité du Grand Show Anglo de l’an dernier pour acheter Angelo de l’Abbaye avant de l’envoyer en Gironde au débourrage pré-entraînement chez Philippe Giraud puis à l’entrainement chez Maurizio Guarnieri, où est également stationné un autre de ses représentants, Boy d’Argent (Reply). Grâce au succès dominical d’Angelo de l’Abbaye, Luigi Carli devient le premier propriétaire italien à remporter une course avec un cheval Anglo-Arabe entraîné en France : Congratulazioni !
 
 

Revivez le passge d'Angelo de l'Abbaye lors du Grand Show Anglo 2019
 
 
Il faut dire que l’Anglo-Arabe de courses règne en maître en Italie, en Sardaigne plus précisément, la « terra natia » des plus fines cravaches du monde entier - Lanfranco Dettori, Andrea Atzeni, Mirco et Cristian Demuro - mais aussi d’une race équine devenue une grande tradition d’élevage dans ce pays à la forme d’une botte. Amoureux et fervent défenseur de l’Anglo de courses chez les Transalpins, Luigi Carli est d’ailleurs l’instigateur d’une réunion de gala organisée en décembre dernier sur l’hippodrome de San Rossore (Pise) qui accueillait pour la première fois deux courses réservées aux Anglo-Arabes à laquelle ont participé certains chevaux entraînés en France, et qui ont croisé le fer avec d’anciennes vedettes des hippodromes de l’Hexagone comme Forban du Pecos (Muhaymin) portant aujourd’hui la casaque et défendant l’entraînement de… Luigi Carli, tiens donc !
 
 
 
 
Il faut dire que Luigi Carli entretient d’excellentes relations avec la France, lui qui est un fidèle du Grand Show Anglo chaque année et qui souhaite dans un futur proche obtenir l’autorisation d’importer des étalons stationnés dans l’Hexagone ainsi que de la semence d’étalons Anglo-Arabes français de l’autre côté des Alpes, afin de redynamiser la race en Italie. Chaudement félicité par Paul Couderc, le président du Syndicat Anglo-Course, ce dernier a d’ailleurs proposé au comité organisateur du Grand Show Anglo 2020 de placer cette manifestation sous le signe de l’Italie, afin de renforcer les liens de partenariat entre ces deux grandes nations de l’Anglo-Arabe de courses. Ainsi donc, le vert, le blanc et le rouge seront de mises pour la prochaine édition du Grand Show Anglo le 10 septembre 2020 sur l’hippodrome de La Teste. Andiamo !
 
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

La dixième de Genmoss, le retour triomphal de la reine des Anglo-Arabes

Absente depuis près d’un an, l’invaincue Genmoss a effectué un retour très attendu en remportant de toute une classe le Prix de la Fédération, disputé ce dimanche, à Toulouse. La représentante du tandem Pierre Pilarski-Didier Guillemin, élevée par le Haras du Bosquet, n’en est qu’à l’aube d’une nouvelle grande saison, elle que tout le monde considère déjà comme la reine de l’Anglo-Arabie. 

Actualités

Gold de la Brunie, la Corrèze à l'honneur dans le Grand Prix d'Aquitaine

Disputé hier sur l’hippodrome de Bordeaux-Le-Bouscat, le Grand Prix d’Aquitaine est revenu à Gold de la Brunie, un pensionnaire de Christelle Courtade qui a résisté jusqu’au bout à la vive attaque du grand favori Croucracq. Une victoire qui met à l’honneur l’élevage de la famille Crouzillac en Corrèze, ainsi que les étalons du Pecos, qui signent là le jumelé gagnant de cette épreuve.