Isabel Williams et Chantal Laval, des femmes Dans Le Vent de l'autre côté de la Manche

23/11/2021 - Actualités
Originaire du Sud-Ouest, car élevé au Haras du Bergeret de Chantal Laval, et aujourd'hui entraîné au Pays de Galles par Evan Williams, Dans Le Vent a offert une première victoire de prestige à la fille de ce dernier, Isabel, qui lui était associée samedi lors de son triomphe dans un Gr.3, sur les claies de Haydock, ainsi qu'à l'étalon Skins Game, dont la production ne compte que 14 éléments en tout et pour tout.

Dans Le Vent et Isabel Williams, après leur victoire de samedi dans le Betfair Exchange Stayers' Handicap Hurdle (Gr.3) d'Haydock, en Angleterre (© Twitter Evan Williams Racing)

 

On a bien souvent tort de toujours écouter nos parents. Oh, n'allez pas croire que nous tolérons la rébellion de plein pot : nous aussi, nous avons des enfants. Enfin, les plus "précoces" de la bande ! Mais il y a des moments où leur tenir tête peut aussi avoir du bon, notamment lorsque cela conduit à vivre et célébrer en famille une victoire de groupe. C'est en effet ce qui s'est produit ce samedi 20 novembre, sur l'hippodrome d'Haydock, en Angleterre, où le "FR" Dans Le Vent s'est imposé dans le Betfair Exchange Stayers' Handicap Hurdle (Gr.3)... alors que son entraîneur, Evan Williams, l'homme d'Esprit du Large (Henry VIII Novices' Chase, Gr.1), ne voulait absolument pas le voir y prendre part ! Ce n'est que la fille de ce dernier, Isabel Williams, qui est parvenue à le faire changer d'avis tant le hongre âgé de 8 ans volait le matin à l'entraînement, dans la vallée de Glamorgan, au Pays de Galles. Bien lui en a pris puisque grâce à l'acceptation de sa requête, cela lui a permis d'obtenir à ce jour la plus belle victoire de sa jeune carrière de jockey d'obstacle démarrée en 2016 seulement, sur le dos d'un autre représentant des époux Gambarini qui plus est. Et d'offrir un nouveau succès de prestige au Haras du Beregeret (Chantal & Jean-Luc Laval) et à André-Paul Larrieu, qui ont élevé ensemble ce cheval. 

 

 Chantal Laval, co-éleveuse de Dans Le Vent avec son mari, le regretté Jean-Luc Laval, et André-Paul Larrieu

 

Maintenu à l'arrière-garde durant la majeure partie du parcours par sa partenaire, Dans Le Vent n'a véritablement commencé son rapproché qu'à trois osbtacles de l'arrivée. Allant encore très librement entre les deux "der", le protégé d'Evan Williams a ensuite très bien accéléré sur le plat pour s'assurer définitivement le meilleur dans les 100 derniers mètres de course. Au passage du poteau d'arrivée, une longueur et quart le sépare de Riggs (Mahler), qui termine deuxième juste devant un autre "FR", Bass Rock (Martaline).

 

 

Élevé en association avec André-Paul Larrieu, Dans Le Vent est né et a grandi dans les Pyrénées-Atlantiques, au Haras du Bergeret de Chantal Laval et de feu son mari, le regretté Jean-Luc Laval. Ce dernier était d'ailleurs l'entraîneur de la mère de Dans Le Vent, Boreade, dont le palmarès comporte une victoire, acquise à l'âge de 2 ans, sur l'hippodrome de Bordeaux-Le Bouscat. Issue quant à elle de Lost World (le père de Nickname, ndlr) et soeur de deux bons sauteurs que sont Takeroc (Prix Camille Duboscq, L. et 2e Maghul Novice's Chase, Gr.1) et Rocketir (Prix Général de Rougemont, L.), Boreade est également connue pour avoir donné naissance au non moins doué Chancol. Également élevé par l'association Haras du Bergeret & André-Paul Larrieu, l'un de ses principaux faits d'armes a été d'avoir triomphé dans un Gr.2 sur le steeple de Punchestown (Craddockstown Novice Chase, ndlr) associé à l'une des légendes des courses de la Verte Erin, Paul Carberry, pour l'entraînement de Noel Meade et la célébrissime casaque jaune et or de J.P Mc Manus.

 

 Chancol, l'un des frères de Dans Le Vent, dans ses oeuvres sur les obstacles de l'outre-Manche (© Independent.ie)

 

Côté paternel, Dans Le Vent n'est autre que l'un des seuls quatorze produits de Skins Game. Cet ancien représentant de la casaque rouge toque vert-clair de feu la Marquise de Moratalla, à la souche très "made in Aga Khan", s'est très bien défendu en compétition sur des distances allant de 1.600 à 2.000 mètres, ayant passé le poteau en tête à pas moins de huit reprises pour le compte de Jean-Claude Rouget. Parmi ses performances notables, citons notamment ses victoires décrochées dans les Prix Edmond Blanc (Gr.3) et Altipan (L.) à Saint-Cloud, sans oublier un Grand Prix de Bordeaux (L.) obtenu sur le champ de courses du Bouscat, en 2011. Entré étalon au Haras de Saint-Vincent de Thierry Dalla Longa à la toute fin de cette même année, Skins Game n'a officié que deux saisons comme reproducteur, au cours desquelles il n'aura rencontré qu'un tout petit peu plus de vingt juments en tout et pour tout. Outre Dans Le Vent, il a engendré trois autres vainqueurs parmi lesquels figure Skins Rock, sorti victorieux à l'automne 2020 de la Gran Corsa Siepi di Milano (Gr.1) pour l'entraînement tchèque de Zdenek Semenka.

 

Skins Game, le père de Dans Le Vent (© APRH)

 

Passé sur le ring de la vente d'été ARQANA, en 2015, où il avait été acheté à l'amiable 16.000€ par Highflyer Bloodstock, Dans Le Vent a tout d'abord rejoint l'Angleterre et les boxes de Jamie Snowden, pour qui il a remporté deux courses et pris sept accessits. Revendu ensuite 20.000£ à Catherine Williams (l'épouse d'Evan et la mère d'Isabel, ndlr) suite à la Spring HIT/P2P Sale de Doncaster, en 2019, Dans Le Vent méritait amplement de remporter une épreuve de ce niveau, ayant terminé presque systématiquement dans l'argent depuis qu'il est passé sous pavillon R. J. Gambarini Racing, avec dorénavant deux victoires à la clé en plus de nombreuses places, dont deux secondes, obtenues dans un Gr.2 (Pertemps Network Handicap Hurdle, ndlr) lors du dernier festival d'Aintree ainsi que dans le Welsh Champion Hurdle, disputé ce mois d'octobre. Une belle série que l'on espère voir se poursuivre tout au long de l'hiver, avec de nombreuses belles joutes auxquelles participer. Et à remporter ! 


 

Dans Le Vent, un produit du Sud-Ouest à suivre cet hiver sur les obstacles d'outre-Manche (© Twitter Evan Williams Racing)

 


Voir aussi...

Vezelay chez les Rosbeefs: les PHOTOS d'un trip en tweed à Haydock

Les familles Juhen, Couderc et Clayeux étaient à Haydock, enyre Liverpool et Manchester au Royaumi-Uni la semaine du 19 novembre dernier. Ils ont suivi avec attention la performance de leur protégé et champion Vezelay dans le Betfair Chase, un Gr.1. Honorable 3ème derrière les monstres Cue Card, qui remportait à cette occasion sson 3ème Betfair Chase, et Coneygree, Vezelay a cependant battu l'autre crack Silviniaco Conti. Voir les PHOTOS d'un road trip anglais en tweed dans les écuries, sous le soleil, sous la neige et bien sur dans les bars !