Poule d'Essai des Pouliches 2022 : Mangoustine et Tony Parker au service de la profession

15/05/2022 - Actualités
Gagner un classique alors que l'on a des chevaux depuis un an est exceptionnel. Mais quand cela arrive à une grande personnalité qui participe à la promotion des courses, c'est un miracle. Pour sa première participation à la Poule d'Essai des Pouliches, l'ancien basketteur star Tony Parker frappe un grand coup avec Mangoustine, une fille de Dark Angel élevée aux Monceaux, qui était montée par l'irremplaçable Gérald Mossé pour le retour dans les Gr.1 de Mikel Delzangles. Voir la grande interview de "TP". 

Mangoustine, première étoile hippique de Tony Parker grâce à sa victoire dans la Poule d'Essai des Pouliches ! (aprh)

 

La victoire de Mangoustine dans la Poule d'Essai des Pouliches est celle de beaucoup de personnes, mais est quasiment vouée à mettre en lumière le succès d'un seul homme. Cela tombe bien, car celui-ci n'en oublie jamais ses associés dans l'aventure, et nous rappelle que l'important, c'est l'équipe, à l'image de sa carrière. Tony Parker est une légende du basket-ball français, qui a tout gagné aux Etats-Unis en NBA avec les Spurs de San Antonio. Logiquement, ce sportif accompli à l'esprit d'entreprise est une légende en France. Dès lors, son arrivée dans le monde des courses il y a à peu près un an, accompagné par Clément Troprès, a été une bouffée d'espoir pour la communication autour de notre monde, si beau, mais en danger face aux allégations de certains, le plus souvent dûes à une mauvaise connaissance des chevaux et de ceux qui les entourent. 

 

Revoir la grande interview à chaud de Tony Parker 

 

Tony Parker est d'abord rentré dans le propriétariat complètement à l'opposé de ce que l'on aurait pu penser, loin des sphères de la capitale, avec une jument nommée Best Win chez Ludovic Gadbin à Nort-Sur-Erdre. Elle lui a apporté une première victoire et une place de listed. Puis est née l'écurie Infinity Nine Horses, avec un effectif plus important, chez des entraîneurs différents. Entre temps, "TP" avait signé des partenariats de promotion avec Zeturf ou encore Equidia, avec qui il produit la série "The Big Bet", qui retrace son parcours dans les courses. Pour faire découvrir notre sport au grand public, c'est génial. Et comme il le souligne avec justesse : "il est là pour longtemps". Cela tombe bien, puisque son aventure commence comme un conte de fées, et il ne vous dira pas ce soir qu'il a envie d'arrêter. 

 

 

Tony Parker avec Gérald Mossé et Mikel Delzangles 

 

Tony Parker a vite eu des chevaux pour les bonnes courses, avec Zelda, qui courait la Poule aujourd'hui montée par Coralie Pacaut. La fille de Zelzal qu'il a confiée à Jean-Claude Rouget en association avec la famille Jeffroy avait gagné listed l'an dernier, et termine 6e, sous la selle d'une femme jockey. Grâce à "TP" en partie, Coralie Pacaut est devenue la 2e femme de l'histoire à monter la course (aux côtés d'Hollie Doyle), et l'a remarquablement bien fait. Tout cela avait pour cadre un partenariat avec l'Association des Jockeys... On fédère et on prend du plaisir. 

 

Les casaques de Tony Parker étaient aujourd'hui parées du logo de l'association des Jockeys, représentée par Thierry Gillet et Bertrand Lestrade

 

Et alors que cela prend parfois 30 ans à certains, et que cela n'arrive jamais à d'autres, Tony Parker a gagné un classique pour sa première participation, grâce à Mangoustine. Invaincue à 2 ans chez Frédéric Rossi, la belle grise était passée cet hiver chez Mikel Delzangles, et venait d'être 3e pour sa rentrée. Elle a dominé après lutte la gagnante des Guinées Cachet, qui a été dure comme le fer, et une excellente Times Square pour Christophe Ferland. Mikel Delzangles retrouve ainsi un succès au plus haut niveau, lui qui a eu des cracks comme Makfi et Dunaden. Il connaît d'ailleurs parfaitement la famille, puisqu'il avait gagné la Poule d'Essai des Pouliches grâce à la tante de Mangoustine, Flotilla.  

 

La joie de Gérald Mossé, qui remporte à 55 ans un énième titre de prestige 

 

Si Coralie Pacaut incarnait la nouveauté en selle, ce n'est pas le cas du jockey de la gagnante, Gérald Mossé. A 55 ans, ce gentleman aux gants blancs montre qu'il n'a rien perdu de tout son talent, qui lui a permis de se construire un palmarès hors-norme. Grand voyageur, qui a passé beaucoup de temps à Hong-Kong notamment, il n'avait plus remporté la Poule d'Essai des Pouliches depuis son unique titre avec Zalaiyka pour l'Aga Khan en 1998. Il faut dire qu'il a gagné son premier classique français à 21 ans, dans le Diane avec Resless Kara... Un vieux de la vieille, qui a obtenu d'ailleurs récemment sa licence d'entraîneur, mais qui sait toujours monter et gagner de grandes courses. Chapeau ! 

 

 

Tony Parker entouré par Clément Troprès, Henri Bozo, Alexandre Giannotti, le lad de Mangoustine et Mikel Delzangles

 

Tony Parker, heureux comme un pape, est donc dans les courses pour longtemps. D'autant plus qu'il a acheté le Haras de Quetieville pour y lancer son élevage, et donc préparer le futur. La fameuse Best Win y est poulinière, et pleine de Doctor Dino, tandis que le haras managé par Olivier Foucher a aussi la soeur de Mangoustine, Spanish Angel, qui a pouliné de Galiway. Tony Parker s'est lui-même entouré des meilleurs pour commencer, puisqu'il partage la propriété de Mangoustine, outre avec Alexandre Giannotti, avec Qatar Racing et l'écurie des Monceaux. Henri Bozo a élevé cette fille du génial Dark Angel avec Lordship Stud et l'entité du Sheikh Fahad. C'est un nouveau succès classique pour les Monceaux après Sottsass, et ici même en tant que co-propriétaire. 

 

 

Mangoustine est issue d'une mère par Zamindar, Zotilla, qui avait été achetée 550 000 € à la fin de sa courte carrière. Elle est une soeur de la gagnante classique Flotilla, déjà donc pour Mikel Delzangles, mais aussi du stayer invaincu mais fragile Big Five. Cette famille remonte aux cracks sprinters G Force et Lethal Force, mais aussi à un certain Lassaut, qui a lui conclu 5e de la Poule d'Essai des Poulains. Mangoustine n'avait pas trouvée preneuse à 46 000 € aux ventes, n'étant pas par nature un modèle de beauté. Mais dure et extrêmement qualiteuse, elle permet à Tony Parker de gagner son premier classique, avec une équipe en folie... Voilà de quoi se dire que si notre sport sait rendre ivre de joie un homme qui a connu la gloire de la NBA, il a un bel avenir ! 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Poules d'Essai des Pouliches : Tony Parker & Zeturf s'associent Ă  l'Association des Jockeys

Avec 2 partantes dans la Poule d'Essai des Pouliches, Tony Parker et son écurie Infinity Nine Horses crée l'évènement en mettant en selle le confirmé Gérald Mossé, mais aussi Coralie Pacaut, qui sera seulement la 2e femme de l'histoire à monter dans cette prestigieuse épreuve. Pour l'occasion, ses 2 jockeys porteront une casaque spéciale, avec le logo de l'association. En savoir plus via un communiqué. 

Poule d'Essai des Pouliches 2022 : Cachet tentera d'être la 5e à réaliser le doublé Guinées-Poule

Premier classique français de l’année, la Poule d’Essai des Pouliches a réuni cette années 15 candidates à la succession de Coeursamba. Cachet, la récente lauréate des 1000 Guinées de Newmarket, sera l’attraction de la course. Elle tentera de devenir la cinquième pouliche de l’histoire à réaliser le doublé Guinées-Poule, après Imprudence, Miesque, Ravinella et Special Duty. Il faudra pour cela devancer les françaises Rosacea et Mqse de Sévigné. En partenariat avec France Galop.  

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : Ă©pisode 8, #Gutaifan

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Gutaifan, un fils de Dark Angel extrêmement prolifique comme étalon, et entamant sa deuxième saison chez Alain Chopard au Haras des Faunes.  

Jérôme Reynier, Gérald Mossé et Monty dominent le classement final du Défi du Galop

 A l'issue de la dernière étape toulousaine, et avec la victoire de Jo Pickett, le jeune entraîneur marseillais Jérôme Reynier domine de la tête et des épaules le classement final du Défi du Galop 2021. Gérald Mossé est sacré chez les jockeys tandis que le triple vainqueur d'étape Monty monte sur la plus haute marche du podium, pour le plus grand bonheur de ses propriétaires qui remportent le bonus de 30 000 €. Lire le communiqué avec les résultats complets.