Le Roi de Nantes Alexandre Roussel s'offre son premier Derby de l'Ouest avec Pendulum Valley

07/07/2022 - Actualités
Course toujours très attendue, le Derby de l’Ouest se disputait ce jeudi sur l’hippodrome de Nantes. Avant le coup, la casaque Clee semblait détenir les clés de la course avec 3 représentants. Malgré tout ils ont dû s’avouer vaincus et reconnaitre la supériorité de Pendulum Valley, un fils d’Attendu issu d’une souche argentine, monté de main de maitre par ce diable d’Alexandre Roussel.  

 Alexandre Roussel souriant avant la course


Ce jeudi sur l’hippodrome de Nantes se disputait l’une des courses les plus historiques de la région, le Derby de l’Ouest. Autrefois de niveau Listed, cette épreuve à condition réservée aux 3 ans sur la distance classique de 2400 mètres est la plus importante de la génération dans l’Ouest. S’ils n’étaient cette année que 7 poulains et pouliches à prendre le départ, un propriétaire semblait détenir les clés de l’épreuve. En effet avec 3 chevaux au départ, tous parmi les favoris, il y avait de grandes chances de l’on voit la casaque rouge, verte et blanche de Mme Jean Clee s’imposer, voire même occuper les trois marches du podium. Mais il n’en a rien été !
 
 Olivier d'Andigné paré de la casaque Clee
 
 
Les trois pensionnaires Clee, chacun placé chez un entraîneur différent, à savoir Ludovic Gadbin, Paul de Chevigny et Henri-Alex Pantall, sont tombés sur un os, et se sont classés 2e, 3e et 4e. Cet os s’appelle Alexandre Roussel, un homme qui compte plus de 100 victoires sur l’hippodrome du Petit-Port ! Associé au pensionnaire d’Edouard Monfort Pendulum Valley, l’expérimenté pilote a usé de sa tactique préférée, à savoir attendre mais devant. Bien parti sans non plus mettre son poulain dans le rouge, celui que tout le monde appelle Alex est venu progressivement prendre la tête avant d’endormir quelque peu le peloton. Ainsi le scénario que l’on a déjà vu des centaines de fois a de nouveau eu lieu, à savoir qu’il a attendu le plus longtemps possible les attaques de ses rivaux avant de lancer franchement son partenaire, et par la suite contrôler jusqu’au passage du poteau. Une affaire encore une fois rondement menée. 
 
 Pendulum Valley domine Greyval et Mormona
 

Alexandre Roussel signe ce jeudi un coup de deux pour le jeune entraîneur Edouard Monfort, et permet au poulain Pendulum Valley de signer la plus belle victoire de sa jeune carrière. Ce fils d’Attendu avait été acquis pour la somme de 47 000€ par le courtier Florent Fonteyne pour le compte du Groupe KR (Ronan Kerdraon) lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana. Après des débuts ratés à Fontainebleau en mars de ses 3 ans, ce puissant poulain s’est ensuite classé 2e à Pornichet, avant de gagner son maiden à Lyon. Pendulum Valley venait d’effectuer un long déplacement à Strasbourg, conclu par une 3e place, avant donc de briller dans le Derby du jour.
 
 
Pendulum Valley : une vraie peinture !
 

Pendulum Valley possède un pedigree qui sort de l’ordinaire, dans tous les sens du terme. Pour cause, il descend d’une grande souche de chevaux argentins. On le sait, à travers les siècles, l’Amérique du Sud a fourni nombre de grands champions, dont nombreux continuaient leur carrière aux États-Unis, et plus rarement en Europe. Sous la 4e mère de Pendulum Valley, on retrouve les noms de grands champions argentins comme Apeles, La Galerie, ou encore Arte Pop et Arte Show, tous gagnants de Gr.1. L’arrière-grand-mère du poulain Gouache est également une double lauréate au plus haut niveau. Cette dernière deviendra poulinière aux USA, et le regretté Alec Head parviendra à mettre la main sur une de ses filles Golden Life pour la somme de 120 000€. Cette fille de Coronado’s Quest remportera en France le Prix Isola Bella (L.), mais s’avéra être une poulinière moyenne. Galilée (Mr Sidney), la mère de Pendulum Valley a déjà donné un black type Gourmet, pour l’entraînement de Carmen Bocskai.
 
 Alec Head avait acheté la grand-mère de Pendulum Valley aux États-Unis ©ScoopDyga
 
 
Originaire de Marseille, Alexandre Roussel est à 47 ans l’un des vétérans des pelotons français, mais figure encore parmi les plus fines cravaches de l’Ouest, sa région d’adoption. En tant que jeune jockey, Alexandre a mis du temps à émerger, alternant entre la discipline du plat et celle de l’obstacle. Après plusieurs saisons à Dragey chez Éric Lecoiffier pour qui il remportera des belles courses, notamment avec l’une de ses juments de cœur Petite Spéciale, le jockey va rentrer au service de Cyriaque Diard. Installé à La Flèche en Sarthe, l’homme à la casquette va s’imposer dans les années 2000 comme l’un des poids lourds de l’Ouest, et enchainer les saisons avec des gagnants à foison, propulsant ainsi Alexandre Roussel comme un des jockeys les plus importants de la région. Le duo atteindra même le graal en 2005 avec Helios Quercus, dans le Criterium Internation (Gr.1). Depuis l’arrêt de Cyriaque Diard, Alexandre est devenu freelance et l’une des références de l’ouest comptant à se jour plus de 1200 succès.   


Alexandre et Helios Quercus dans le Criterium International (Gr.1) ©SccopDyga


GALERIE PHOTOS

  Le public nantais est venu profiter des courses sous le soleil


Maryline Éon remporte le Prix France Sire


Voilà qui va raviver l'éternel débat : Nantes en Bretagne ?


C'est l'heure d'aller seller les partants du Derby


Une poire pour la soif !


Contrôle de la puce avant d'entrer dans le rond


  Le Président de la Société des Courses Jean-Pierre Vallée-Lambert "fait le papier" en compagnie d'Olivier d'Andigné et Soufiane Saadi


Concurrents sous les ordres !


   Et c'est parti pour 2400 mètres


Pendulum Valley est attaqué de tous les côtés


Passage de route à 200 mètres du poteau qu'il faut bien négocier


Alexandre Roussel une nouvelle fois souverain dans son jardin nantais !


Photo souvenir


     Il ne faut pas oublier de se peser !


   Ni d'aller au salivarium ...

Voir aussi...

Débuts victorieux pour Bennetot à Cagnes-sur-Mer, le 4e gagnant en 2022 pour #Ectot

Auteur d’une très belle impression pour ses débuts cagnois, Bennetot s’est imposé sans forcer dans le Prix du Saquet, une course pour 3 ans inédits sur 2000 mètres. Le poulain entraîné par Edouard Monfort est un produit 100% Al Shaqab, qui possédait la mère Al Hayyah, une jument black type et le père Ectot, étalon au Haras de Bouquetot. Le jeune sire réalise un début d’année 2022 de tout beauté, car 4 de ses produits ont brillé dernièrement.