Guendale's Star en vidéo: la grande souche Milaveau entre au Haras aux Etincelles

19/02/2021 - Film d'étalon
Il aurait fallu le castrer pour qu'il court... Le coeur a parlé pour la famille Milaveau, qui a donc conservé entier Guendale's Star, dernier produit de la matronne Guendale par le top étalon Sholokhov. Il débute en 2021 au Haras des Etincelles, et représente enfin au haras la grande souche d'Ainay qui ne cesse de repousser ses limites. Découvrez en images cette force de la nature au mental en or, présenté par son étalonnière Olivia Saelens. 

 

Il faut dire ce qui est, dans la vie on est souvent ennuyé "par ses couilles", métaphoriquement comme concrètement. Malheureusement, Guendale's Star, mis à l'entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé, était gêné par ses attributs sur les obstacles, et il fallait prendre la fameuse décision : castrer pour courir, ou rentrer au Haras. C'est donc le choix du coeur qu'a fait la famille Milaveau, car Guendale's Star était le dernier produit de sa mère Guendale, grande matronne de l'élevage d'Ainay. Le cheval ne porte pas l'affixe propre à Stéphane Milaveau car sa mère est morte 24h après le poulinage. Il est donc la "dernière étoile" d'une jument qui remplit quasiment à elle seule une page de pedigree ! Achetée à un maquignon par Stéphane Milaveau car elle était par Cadoudal, la modeste coursière qu'était Guendale s'est révélée une fantastique maman.

 

Guendale's Star, un physique exceptionnel allié à un pedigree en béton armé 

 

 

Mère de 8 vainqueurs, Guendale a sorti 4 gagnants black-types, dont la championne Fleur d'Ainay, gagnante du prix Ferdinand Dufaure (Gr.1) sous la casaque Papot pour Philippe Peltier. Ses autres fleurons ont pour nom Crystal d'Ainay (double gagnant de Gr.2 et placé de Gr.1 Outre-Manche), Flower des Champs (prix Sytaj Gr.3) et Etoile d'Ainay (Grand Prix de Pau Gr.3). Le pedigree s'allonge car en plus d'être bonnes, les filles de Guendale savent transmettre ! Ainsi, toutes les soeurs de Guendale's Star avec des produits en âge de courir ont fait des gagnants, et pas des mauvais. Cela s'est remarquablement traduit en 2020 à Auteuil, avec les succès de Zurekin (prix Guillaume de Pracomtal listed), Haie d'Honneur (prix de Nantes, 3e de listed) et bien-sûr Héros d'Ainay, impressionnant pour ses débuts dans le prix Go Ahead (listed), et que l'on attend en 2021 comme une révélation. Il est d'ailleurs le 3/4 frère de Guendale's Star, puisque les deux sont des fils de Sholokhov

 

Heros d'Ainay, un des chevaux les plus remarqués en 2020 à Auteuil (APRH)

 

En effet, Stéphane Milaveau n'a pas eu peur de traverser à de nombreuses reprises les mers pour envoyer des juments à Sholokhov. Fils direct de Sadler's Wells qui avait gagné Gr.1 en Italie, Sholokhov a commencé la monte en Allemagne, où il a notamment donné la championne Night Magic (Preis der Diana). La montée en puissance de sa production en obstacle a poussé les irlandais de Glenview Stud à le recruter. Ainsi, Sholokhov a d'abord donné le phénomène Don Cossack, vainqueur de nombreux Gr.1 dont la Cheltenham Gold Cup, tandis qu' Esmondo se plaçait en France comme le leader à 3 et 4 ans sur les haies d'Auteuil. Depuis, les vainqueurs à haut niveau n'ont cessé d'affluer, et Sholokhov est désormais une référence sur les rings comme en piste. Depuis le début de la saison, il brille de mille feux avec Bob Olinger, gagnant de Gr.1 en haies, mais surtout avec le jeune champion de Nicky Henderson, Shishkin, gagnant du Supreme Novices Hurdle (Gr.1) l'an dernier à Cheltenham, et toujours invaincu en steeple. Il est le grand favori de l'Arkle Chase au prochain festival, et est déjà décrit par la presse spécialisée comme une future légende de l'obstacle. 

 

Sholokhov est devenu l'un des étalons les plus courus en obstacle à travers l'Europe

 

Guendale's Star a donc un croisement très intéressant, représentant d'un côté la lignée mâle de Sadler's Wells, qui est un chef de race interdisciplinaire, et le sang du patron de l'obstacle français Cadoudal. S'il n'a pas couru, ce qui a pu réfréner certains éleveurs au début, ceux qui l'ont vu de leurs yeux vu sont tombés amoureux de son physique hors du commun. A 4 ans tout juste, Guendale's Star toise déjà 1m68, avec des points de force qui laisse entrevoir une évolution spectaculaire d'ici quelques saisons de monte. Grand par la taille, il l'est aussi par le coeur, avec un mental exceptionnel et un calme olympien. Il sera bien évidemment soutenu par son propriétaire dès 2021, avec une dizaine de juments issues de l'autre "branche" d'Ainay (celle de Louping, Sirene...etc), et plusieurs juments de qualité y sont également réservées, comme la mère du bon Le Mans. En ces temps difficiles, Guendale's Star évoluera au tarif ultra-compétitif de 1500 € HT/PV, avec des conditions spéciales pour des juments gagnantes ou plusieurs juments. Si les images sont très parlantes,, il ne faut surtout pas hésiter à sauter le pas et aller le rencontrer directement au Haras des Etincelles, où Olivia Saelens saura vous accueillir et vous transmettre tout l'amour qu'elle a pour ce cheval, dont elle est tombée littéralement amoureuse ! Croyez-nous, cela vaut le coup d'oeil !

 

GALERIE PHOTO

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Mercato des étalons

Guendale's Star, un fils de Sholokhov né dans la pourpre au Haras des Etincelles

 Fils du génial Sholokhov, Guendale's Star va débuter directement en 2021 chez Olivia Saelens, au Haras des Etincelles, comme étalon. N'ayant jamais couru, ce beau cheval est le dernier d'une extraordinaire fratrie, celle de Fleur, Etoile et Crystal d'Ainay, élevés dans l'Allier chez Stéphane Milaveau. Cette annonce intervient alors que son 3/4 frère Héros d'Ainay est attendu comme la sensation de l'automne à Auteuil.