L'Ecurie de Grenoux et ses 5 partantes dans le Prix de Diane Longines 2021

19/06/2021 - Focus Débourrage
C'est sans doute du jamais vu en France, et l'exploit est encore plus incroyable pour un centre de débourrage et pré-entrainement installé en Mayenne depuis moins de 10 ans. L'Ecurie de Grenoux, créée à Laval par Audrey de Clerk et Michel Dréan, aura 5 de ses anciennes élèves dans le Prix de Diane Longines 2021.

 

Aujourd'hui, l'Ecurie de Grenoux compte 80 boxes en 2 barns ultra-modernes et tous les équipements nécessaires, avec une vaste équipe. Pourtant, il y a 8 ans, quand il ont repris un centre équestre/ poney-club à Saint-Berthevin près de Laval, peu de gens connaissaient Audrey de Clerck, fille de jockey et elle-même ancienne cavalière en Belgique, et Michel Dréan, chauffeur à la STH. A force de travail, ils sont aujourd'hui devenus des acteurs majeurs des courses à travers leur fonction très particulière : maîtres d'école. En effet, ils peuvent aujourd'hui revendiquer d'avoir donné leur 1ère leçon de future compétitrice à 5 partantes du Prix de Diane. Partis de rien, Audrey et Michel ont fait une heureuse rencontre en la personne de Paul Nataf. Célèbre courtier, expérimenté et très actif sur tous les marchés notamment deauvillais, ce dernier a permis au couple installé en Mayenne de monter en gamme très rapidement tant en terme de qualité que de quantité. D'ailleurs, 4 des 5 partantes en question sont des achats réalisés par Paul Nataf à Deauville.

 


Audrey de Clerck et Michel Dréan à Deauville.

 

D'ailleurs, en août 2019, l'Ecurie de Grenoux battait son record personnel en ramenant 24 yearlings des ventes de Deauville. Cette génération née en 2018 comportait justement les pouliches au départ du classique de Chantilly, alors qu'elle avait déjà offert son 1e Gr.1 à Grénoux avec Sealiway, pour le Haras de la Gousserie, lors du Prix Jean-Luc Lagardère à l'automne 2020 à ParisLongchamp. Ce dernier vient d'ailleurs d'être le dauphin du Qatar Prix du Jockey-Club (Gr.1) sous la selle de Franck Blondel. Sealiway a été élevé par la famille Chebhoub, ses propriétaires, qui ont leur Haras de la Gousserie en Mayenne, non loin de Grenoux donc.

 


Paul Nataf autour du ring de Deauville. (photo APRH)

 

En revanche, les Chebhoub ont bel et bien acquis Rougir pour 55.000 € à la vente d'août 2019, via Françoise Dupuis. Après avoir conclu 3e du Prix Marcel Boussac (Gr.1) à Longchamp, la pensionnaire de Frédéric Rossi a offert sa 1ère victoire de groupe à son père Territories dans le Prix des Réservoirs (Gr.3) en 2020. A noter qu'elle avait été rachetée pour 11.000 € par le Haras du Haut-Gué en décembre 2018, alors qu'elle était foal et qu'elle s'appelait Lune de Printemps. Sweet Lady a été acquise 100.000 € à Deauville en août 2019 pour le compte de Gemini Stud (Francis Tebout et Michel Haski). Gagnante du Prix La Camargo (Listed), la pensionnaire de Francis Graffard vient de conclure 4e de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr.1).

 


Sweet Lady (photo APRH)

 

Pour son très fidèle client italien Claudio Marzocco, Paul Nataf a aussi acquis 82.000 € Light Stars, une fille de Sea The Stars élevé par le Haras de Castillon (Benoit Jeffroy). La pensionnaire de Jean-Claude Rouget vient de remporter le Prix de Caravelle-Haras des Ganges. Omnia Munda Mundis a été conservée par ses éleveurs, San Paolo Agri Stud, qui détiennent un grand haras avec des étalons en Italie. Elle est arrivée à Grenoux également par le biais de Paul Nataf. La fille d'Australia, confiée à Fabrice Chappet, vient de terminer 3e tout près dans le Prix de Royaumont (Gr.3) à Chantilly.

Enfin, Noble Heidi a été élevée en France au Haras de l'Hôtellerie mais elle est revenue d'Allemagne où elle a été acquise pour 70.000 € à Baden-Baden. Entrainée désormais par Hank Grewe, elle a gagné la meilleure course de pouliches de 2 ans Outre-Rhin et vient de conclure 2e d'un Gr.2 préparatoire au Prix de Diane allemand à Hoppegarten.

En revanche, vous ne verrez pas Audrey de Clerck et Michel Dréan à Chantilly. " Cela ne nous est même pas venus à l'idée. On a l'impression que ce n'est pas notre place." Voilà ce qu'on appelle l'humilité.

Note :

Outre le Prix de Diane Longines, l'Ecurie de Grenoux sera fortement représentée lors de cette journée cantilienne avec 3 autres élèves : Breizh Eagle dans le Prix Paul de Moussac (Gr.3), Kenway dans le Prix Bertrand du Breuil (Gr.3) et Gabello dans le Prix du Lys (Gr.3).

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Découvrez les nouvelles installations de l'Ecurie de Grenoux en vidéo

Depuis sa création en septembre 2013 près de Laval, l'Ecurie de Grenoux n'a cessé de se développer sous l'égide d'Audrey de Clerck et Michel Dréan. La capacité du centre de débourrage et de pré-entrainement vient en effet d'être portée à 80 boxes grâce à la construction d'un nouveau bâtiment dôté d'équipements originaux comme un rond de longe couvert avec arrosage automatique à l'intérieur ! Ils ont abordé la reprise en fanfare avec la victoire de leur anciene élève The Summit dans le Prix de Fontainebleau (Gr.3) à Longchamp.