Morpheus, déjà père de gagnant de Gr.1 en obstacle, arrive au Haras de Toury pour 2021

18/11/2020 - Mercato des étalons
 Fort du recrutement de l'ultra confirmé Sageburg pour la saison 2021, le Haras de Toury de Bertrand de Soultrait continue de faire parler de lui avec l’arrivée de Morpheus, frère du phénomène Frankel. Il vient de faire parler de lui en sortant son premier gagnant de Gr.1 directement en obstacle : Lemhi Pass. 

Morpheus est arrivé au Haras de Toury chez Bertrand de Soultrait ! (© Kevin Simonet)

 

Morpheus a débuté en tant qu’étalon à Tally Ho Stud, un haras irlandais complètement tourné vers la vitesse et la précocité. La famille O’Callaghan avait évidemment apprécié son pedigree sans fausse note. Fils d’Oasis Dream, champion étalon et père de pères confirmé via notamment Showcasing (père de Mohatheer en 2020). il descend de la lignée mâle de Green Desert, ô combien efficace, qui a été croisée avec Kind pour donner Morpheus, triple lauréat sur le mile en Angleterre, mais aussi sa propre sœur Joyeuse. Cette double lauréate de Listed a déjà produit deux black-types, notamment Jubiloso, placée de Gr.1 dans les Coronation Stakes de Watch Me.


Kind, la mère de Morpheus est une fille du chef de race Danehill. Elle est bien-sûr la mère de Frankel, invaincu en 14 courses et meilleur cheval de l’histoire, mais aussi de Noble Mission, lui aussi triple vainqueur de Gr.1. Les deux frères de Morpheus sont déjà des pères de gagnants de Gr.1, et Frankel trône comme l’un des meilleurs reproducteurs anglais. Cependant, tout comme Frankel, Morpheus semble transmettre plus de tenue que de vitesse à sa production. Il a énormément sailli à Tally Ho, mais sa production s’est illustrée avec l’âge, le temps pour lui de partir du côté de la France.

 

Le fils de Morpheus gagnant de sa section au Show AQPS Ouest. 

 

Bâti en athlète, Morpheus est un cheval puissant et épais, aux articulations fortes. Il produit des modèles importants avec de l'os, de la profondeur et d'excellents aplombs. Il toise 1m66. Agréé pour la race AQPS, il a tout de suite montré qu’il savait produire à son image, avec beaucoup de physique et de taille. L’un de ses premiers poulains français, seul représentant de son père au show AQPS du Lion d'Angers, a fait forte impression en gagnant sa section du show AQPS du Lion d'Angers, présenté par son éleveuse Sylvie Isaac. Cheval dur comme fer, Morpheus apporte son "fighting spirit" à sa production, une qualité essentielle en obstacle. Sa descendance a enregistré plus de 30 victoires depuis le 1er janvier 2020 en Irlande, France, Angleterre, États-Unis, Allemagne et bien-sûr Italie, avec Lemhi Pass dans un Gr.1 en obstacle, rien de moins ! Et le meilleur est encore à venir, sa première génération n’ayant que 4 ans : il faudra la suivre sur les obstacles anglo-irlandais cet hiver ! Bertrand de Soultrait désire bien évidemment le tourner vers la discipline en question, où il offre de solides garanties et apportera une grande classe de galop à la jumenterie purement obstacle.

 

Lemhi Pass (casaque verte) a offert un premier Gr.1 en obstacle à Morpheus

 

Après 2 saisons au haras du Grand Chesnaie, Morpheus fera la monte en 2021 au Haras de Toury dans la Nièvre au tarif de 2800 € H.T. poulain vivant.  Cette jeune structure, créée de toute pièce sur une centaine d’hectares il y a 2 ans et demi par Bertrand et sa fiancée Hermine Delourme, se lance dans l’étalonnage avec un soutien de poids en la personne de Jean-Pierre Dubois. Ce dernier est en effet le co-propriétaire des 2 premiers étalons du haras. Leur arrivée dans le Centre a été facilitée et organisée par Bernard Stoffel, également co-propriétaire de Morpheus et agent de Sageburg. Accompagné par une équipe jeune et professionnelle, Bertrand de Soultrait sera ravi de vous accueillir au haras pour vous présenter les étalons ainsi que les installations, qui pourront accueillir vos juments en pension à l’année à partir du 1er décembre.
 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Mercato des étalons

Sageburg arrive dans la Nièvre, au nouveau Haras de Toury de Bertrand de Soultrait

A 35 ans, et après plusieurs années passées aux Etats-Unis, Bertrand de Soultrait est revenu sur ses terres natales pour acheter une ferme bovine, qu’il a entièrement transformée en une entité d’élevage et d’étalonnage à vocation commerciale. Il frappe déjà fort avec l’arrivée du très confirmé Sageburg, dont la production irlandaise va bientôt montrer le bout de son nez…