Goffs: le point d'Henry Beeby sur la November Foal & Breeding Stock Sale et sur toute l'année écoulée

22/12/2020 - Ventes & Shows
Traditionnellement organisées au mois de novembre, comme leur nom l'indique, la November Foal Sale et la November Breeding Stock Sale de Goffs, en Irlande, ont été fusionnées cette année et se sont terminées hier au terme de quatre jours de ventes assez dynamiques, malgré le contexte actuel. Lire le communiqué d'Henry Beeby, Président-Directeur-Général du groupe Goffs, ci-dessous.

À la suite de la November Foal Sale et de la November Breeding Stock Sale terminées hier, l'heure est venue pour Henry Beeby, Président-Directeur Général de Goffs, de dresser un bilan général des ventes de cette année (© Goffs)

 

"Merci mon Dieu, c’est enfin terminé !

2020 a été une année sans précédent pour les ventes, et ce pour toutes les mauvaises raisons. Notre sentiment général, plus qu’un autre, est bien entendu le soulagement d’avoir pu terminer l’année en ayant organisé nos ventes, quoique certaines aient fort logiquement été obligées d’être décalées et d'autres délocalisées. Même si nous reconnaissons le fait d'être beaucoup mieux lotis que certains, il est apparu que les ventes irlandaises ont eu à affronter divers problèmes et barrières que d'autres n’ont pas eu à affronter. Néanmoins, nous avons été en mesure d'outrepasser ces difficultés, avec l’aide de nombreuses personnes et de différentes entités.

 

CLIQUEZ ICI POUR TOUS LES RÉSULTATS DE LA DERNIÈRE VENTE GOFFS 2020

 

Henry Beeby, Président-Directeur Général de l'agence Goffs

 

Notre vente de foals s’est retrouvée avec un plus petit catalogue que d’habitude, du fait que certains vendeurs ont, de manière très compréhensible, décidé de changer leurs plans au moment des inscriptions, à cause de l’incertitude générale qui régnait à ce moment-là. Nous avons été également impactés par un nombre beaucoup plus conséquent de chevaux retirés que cela n'aurait été le cas si la vente avait dû être repoussée. Ne vous y trompez pas, nous respectons absolument les décisions que nos clients ont dû prendre cette année, mais cela a impliqué une contraction dans les résultats que nous avons pu générer, du fait notamment que de nombreux absents avaient un potentiel de vente très intéressant.

 

 

Ceci dit, la demande a été incroyablement forte pour ceux qui attiraient l’œil, la dernière journée s'achevant sur une note très dynamique avec trois produits de Frankel adjugés chacun 440.000€, en faveur de clients du Royaume-Uni, du Japon et de l'Irlande, constituant tous trois les top prices de cette vacation. Sans surprise aucune, les résultats records de l'an dernier étaient hors d'atteinte. Mais il faut néanmoins garder en mémoire que la vente de 2019 avait très clairement surpassé le marché, terminant avec une hausse de 25%. Voilà pourquoi nous nous sommes référés aux chiffres de 2018, montrant que les résultats obtenus cette année ne sont pas si mauvais, surtout au vu du contexte dans lequel nous nous trouvons.

 

L'un des top price par Frankel chez les foals, le lot 663A, issu de la même souche que Call The Wind (Prix du Cadran, Gr.1), With You (Prix Rothschild, Gr.1) et We Are (Prix de l'Opéra, Gr.1). Présenté par The Castlebridge Consignment, il a été acheté 440.000€ par Paca Paca Farm (© Goffs)

 

Le catalogue de notre vente d'élevage a lui aussi été considérablement réduit, là encore pour les mêmes raisons. En fait, vous pourriez vous demander pourquoi quelqu'un voudrait vendre une jument, cette année, à une semaine de Noël. Mais nous avons été encouragés à le faire par le fort intérêt démontré par une large partie de notre clientèle, et par l'utilisation de notre plateforme de prises d'enchère en ligne, Goffs Online. Une fois encore, les résultats de l'an dernier étaient particulièrement satisfaisants avec une augmentation globale de 28%. D'où l'intérêt d'une certaine mise en perspective au moment d'analyser ces chiffres, ce qui rend les prix moyens et médians de cette année particulièrement plaisants à 5 points près, au vu du contexte.

 

 

Ainsi donc, nous disons adieu à 2020, une année que personne ne gardera en mémoire comme étant un bon souvenir. Néanmoins, il y a eu quelques moments d’importance lors des ventes Goffs, et ce des deux côtés de la Mer d’Irlande, plus particulièrement lors de nos ventes d’obstacle. En l'espace de cinq semaines, nous avons enregistré deux nouveaux records en termes de prix de vente, grâce à deux chevaux de Point-To-Point vendus à Yorton Farm, au Pays de Galles, lors d'une vacation organisée en toute hâte, et avons vendu la légendaire Apple's Jade pour l'extraordinaire somme de 530.000€ entre temps. Notre Land Rover Sale a été la première vente organisée en Irlande pendant cette épidémie de Covid, occasionnant des résultats bien meilleurs qu'espérés et marquant la réussite de ces ventes de stores pour la deuxième année d'affilée. Nous avons également lancé notre plateforme d'enchères en ligne, Goffs Online, qui s'est avérée être d'un grand soutien pour nos ventes traditionnelles tout en nous autorisant à poursuivre l'activité commerciale pendant le confinement. 

 

Présentée par Collegelands Stud, Zain Art (lot 892), une fille de Zain Art nièce de Galiway et mère d'un gagnant de Gr.2, a été achetée 390.000€ par Camas Park Stud et constitue le top price de cette November Breeding Stock Sale (© Goffs)

 

Telles sont nos victoires obtenues cette année. Mais je dois admettre que nos vacations de yearlings ont été des plus décevantes, plus particulièrement notre vente phare, la Orby Sale, qui a dû être délocalisée au Royaume-Uni cette année. Je me tromperais en essayant de dire que cela résultait d'autre chose qu'un pari très osé que nous n'avons pas mené à bien. Nous avons eu à faire des choix très difficiles au beau milieu de cette pandémie : certains ont été bons, mais nous avons indiscutablement commis aussi quelques erreurs. Il nous est impossible de revenir en arrière à présent, mais pouvons garantir à tous nos vendeurs que nous allons redoubler d'efforts en 2021, en priant haut et fort que la Covid-19, et toutes les perturbations qu'elle a occasionnées, appartiennent bien vite au passé.

 

Brenda Shortt, dont le sourire et la bonne humeur est reconnaissable entre mille aux ventes françaises et d'outre-Manche, a endossé son plus beau costume de Mère Noël pour présenter ce fils de Dark Angel, dernier foal de cette vacation. Un costume du meilleur aloi quand on sait que cette dernière a amassé plus de 6.000€ ces derniers jours, grâce à sa collecte de fonds en faveur des personnes souffrant de problèmes de santé mentale !

 

Avant de conclure, je tiens à remercier chaque personne pour la compréhension et la tolérance dont elle a fait preuve au cours de cette période si tourmentée. Chaque vendeur a pris de gros risques à chaque inscription tandis que tous nos acheteurs ont été beaucoup plus prisés que jamais. Je veux plus particulièrement remercier Horse Racing Ireland et Irish Thoroughbred Marketing pour leur aide et leur soutine indéfectible, pour leurs nombreux conseils et leur assistance dans notre périple au travers ce qui était autorisé, mais plus important encore, de ce qui était responsable. Nous avons également collaboré étroitement avec Edmond Mahony et toutes ses équipes de Tattersalls, au Royaume-Uni et en Irlande, ainsi qu'avec celles d'Éric Hoyeau, d'Arqana, afin de diminuer l'impact que ces inévitables perturbations allaient avoir sur le calendrier des ventes.

 

Henry Beeby, le regard tourné vers 2021... et le Réveillon de Noël ! (© Goffs)

 

Je profite de cette occasion pour également saluer et rendre hommage à toute l’équipe de Goffs, car chacun de ses membres, dans quelque département qu'ils soient, nous ont gratifiés tout au long de l'année de leur soutien, de leurs encouragements, de leur aide, et ce sans jamais émettre la moindre plainte alors que toutes ces incontrôlables circonstances ont mis en exergue que la vie n'est plus un long fleuve tranquille. Cette industrie est, en effet, absolument fantastique, et je terminerai en saluant chaque participant pour avoir fait preuve d'une ténacité à toute épreuve face à une situation qui ne demandait qu'à empirer. Souhaitons que l'an prochain marque la fin du Covid et de tous les problèmes qu'elle a occasionnés, et d'un retour à la normale. Nous vous adressons d'ores-et-déjà nos meilleurs voeux pour ce Noël, qu'il soit le plus joyeux possible pour chacun d'entre vous et absolument sans danger pour votre santé".

Henri Beeby, Président-Directeur Général de l'agence Goffs


Voir aussi...

Ventes & Shows

Goffs Land Rover Sale 2020 : mieux que sauver les meubles !

Alors que la Land Rover Sale s'est déroulée dans des conditions particulièrement difficiles du fait du Covid, devant même renoncer à accueillir les acheteurs étrangers, les résultats de cette session de stores ont démontré que le marché restait très vivace. Mieux que sauvant les meubles, Goffs affiche un top price équivalent à l'an dernier, présente 84% de vendus et termine les 2 journées avec des chiffres équivalents à ceux de 2017. Voir les résultats détaillés de tous les "Fr", qui signent d'ailleurs le jumelé des top price.