Cotai Glory sacré meilleur étalon de 1ere production européen, un nouveau coup de génie signé Tally Ho

28/12/2021 - Zoom Etalon
La famille O’Callaghan, les propriétaires de Tally Ho Stud en Irlande, avaient vu Mehmas battre un record en produisant 55 gagnants lors de sa première production. Cette saison, c’est Cotai Glory qui trône tout en haut de ce classement. Cet alezan grand spécialiste du sprint, proposé au tarif très accessible de 6 000€ lors de sa première saison de monte, a produit 35 vainqueurs et 8 black types parmi ses 2 ans.

 


La superstar Frankel vient d’être titré pour la première fois « leading sire » (meilleur étalon en Angleterre et en Irlande), un titre qui était confisqué par les étalons Coolmore depuis 32 saisons ! Mais aujourd’hui nous allons nous intéresser à un jeune étalon de « derrière les fagots », qui a vu sa première production briller tout au long de cette saison 2021 : Cotai Glory. Un jeune sire au nom moins clinquant et avec moins de références que Frankel, mais qui est arrivé tel un boulet de canon sur le marché des étalons. Ces diables de O’Callaghan, de Tally Ho Stud avaient déjà entre leurs mains la révélation de l’année 2020, Mehmas (12 500€ la saillie à l’époque), qui avait produit 55 vainqueurs individuels pour sa première saison de monte, établissant un nouveau record. En 2021, Tally Ho a de nouveau un de ses pensionnaires tout en haut du classement des étalons de première génération, avec Cotai Glory.
 
 
 
Acquis yearling pour 75 000€ par l'agence SackvilleDonald pour le compte de Kangyu Racing, Cotai Glory sera placé chez Charles Hills. Après un début de carrière timide, marqué par une 7e place sur 7 lors de ses débuts au mois de mai de ses 2 ans, puis d’une 6e place, Cotai Glory ouvre son palmarès à Bath, avant de se classer 2e d’une Listed, puis de remporter les Molecomb Stakes (Gr.3) sur les 1000 mètres ligne droite de Goodwood. Le poulain alezan aurait pu (dû) remporter les Flying Childers Stakes (Gr.2) à Doncaster au mois de juillet, s’il n’avait pas eu peur des photographes placés quelques mètres avant le poteau, et fait un brutal écart, éjectant son infortuné jockey. A 3 ans, Cotai Glory remportait une nouvelle course de Stakes, dans les Scarbrough Stakes (L.) toujours sur le créneau du sprint en ligne droite. Ce sera alors la dernière fois que le cheval passera le poteau en vainqueur. Malgré tout, à 4 et 5 ans, l’alezan monta a de nombreuses reprises sur le podium de courses de Groupe, terminant par exemple à une encolure de Profitable dans les King’s Stand Stakes (Gr.1) à Ascot. Cotai Glory rentrera étalon à l’âge de 6 ans, au tarif de 6 000€.
 
Cotai Glory éjectant son jockey à quelques mètres du poteau ©Racing Post
 
Côté origines, Cotai Glory est un fils du top étalon d’origine australienne Exceed And Excel, qui est réputé pour transmettre de la vitesse à ses produits. Sa mère Continua (Elusive Quality) n’a pas couru mais est une propre sœur du placé de Gr.3 à Newmarket Huntdown. Continua a en plus de Cotai Glory, produit deux autres black types, que sont Permission (Authorized), gagnante des James Seymour Stakes (L.), et la propre sœur de Cotai Glory, Excel’s Beauty, placée de Listed à 2 ans en Angleterre. La 3e mère Eternal Reve, est une gagnante des Matron Stakes (Gr.3) et du Prix Yacowlef (L.) pour François Boutin, et a produit 4 black types.
 
 
Exceed And Excel ©Darley
 
Cotai Glory est cette année leader dans quasiment toutes les catégories statistiques chez les étalons de première génération, devant les surprenants Ardad et Galileo Gold, et nettement devant des étalons plus attendus comme Churchill, Almanzor ou Ribchester. Au total sur 107 chevaux nés en 2019, 87 ont vu un hippodrome, et 35 sont gagnants, 8 sont devenus black types et 2 sont gagnants de black-type, pour un total cumulé dépassant le million de dollar d’allocations (source : Bloodhorse). Ses meilleurs produits à ce jour sont Atomic Force, qui est venu remporter chez nous les Prix de Bois (Gr.3) et Prix Robert Papin (Gr.2), ou encore Eldrickjones et King X J qui sont placé au niveau black type.
 
Atomic Force et Stéphane Pasquier dans le Prix Robert Papin ©APRH

Si on compare Cotai Glory avec l’ensemble des étalons, toujours en ce qui concerne les 2 ans, on retrouve 3 étalons stationnés à Tally Ho, avec en tête la référence pour transmettre de la précocité, Kodiac (65 000€). Du haut de ses 20 ans, le fils de Danehill transmet toujours sa fougue et sa vitesse, et a produit 48 vainqueurs en 2021. Juste derrière, on retrouve le confirmé Dark Angel (65 000€) au coude à coude avec la révélation 2020 Mehmas (25 000€) qui comptent 40 gagnants individuels. Et juste derrière eux se positionne Cotai Glory. Ce dernier se paye le luxe de devancer des références comme Dubawi, Frankel, ou encore No Nay Never. Après une telle année 2021, Tally Ho propose désormais la saillie de Cotai Glory à 8500€, un prix qui sonne toujours comme une bonne affaire. À lui maintenant de confirmer avec ses prochaines générations.

Voir aussi...

Flintshire revient en France, au Haras de Montaigu, pour la saison 2022

C'est une nouvelle addition de poids dans le parc étalon français, avec l'annonce de l'arrivée de Flintshire au Haras de Montaigu ! Quintuple gagnant de Gr.1 en France et à l'international, ce fils de Dansili est issu de l'une des plus belles familles Juddmonte, et a été acheté pour moitié par le Haras de Montaigu d'Aliette Forien et Sybille Gibson, après avoir prouvé que sa production pouvait briller en Europe. LIRE LE COMMUNIQUÉ.