La vitesse à l'état brut: rencontre avec Yafta, nouvel étalon du Haras de la Haie Neuve pour 2023, et ses premiers produits

11/11/2022 - Zoom Etalon
Fils de Dark Angel, issu d'une famille essentiellement axée sur le sprint, vainqueur dès ses 2 ans puis d'un Gr.3 à 3 ans, Yafta vient de poser ses valises au Haras de la Haie Neuve, chez Dorothée & Tangi Saliou, en Bretagne, où il fera la monte à 2.300€ Poulain Vivant en 2023. Rencontre en images avec ce bolide pur et dur, ainsi qu'avec quelques-uns des produits issus de sa première génération.

 

Voilà maintenant un bon mois que l'annonce a été rendue publique. Après deux premières saisons effectuées en Normandie, au Haras de Saint-Arnoult de la regrettée Larissa Kneip, Yafta a posé ses valises au Haras de la Haie Neuve, chez Dorothée & Tangi Saliou, en Bretagne, où ce beau et puissant cheval gris, qui toise 1m63 au garrot, s'apprête à y poursuivre sa carrière d'étalon, au prix de 2.500€ Poulain Vivant en 2023.

 

Yafta, nouvel étalon du Haras de la Haie Neuve pour la saison 2023

 

Paré de la casaque de feu le Cheikh Hamdan al Maktoum, Yafta a très rapidement su dévoiler tout son potentiel en piste, sur des distances de vitesse, ayant passé le poteau en tête à deux reprises à 2 ans, en plus d'avoir terminé  deux fois sur la deuxième marche du podium, en cinq sorties seulement. De (très) sérieux moyens, que cet ancien protégé de Richard Hannon a de nouveau très largement laissé entrevoir à 3 ans, remportant de nouveau deux épreuves, à savoir un gros handicap sur l'hippodrome de Newmarket ainsi que les Hackwood Stakes (Gr.3) de Newbury, où il devançait notamment des chevaux ayant ensuite plus que performé au niveau Gr.1 sur le sprint, tels Dream Of Dreams, Equilateral ou encore Invincible Army. Également deuxième d'un Gr.3 (Chipchase Stakes) sur le "All-Weather" de Newcastle au cours de cette même année, Yafta a encore fait belle impression à 4 ans, ayant notamment terminé deuxième des Abernant Stakes (Gr.3) et troisième des Logistics Stakes (Gr.2), battant là aussi de véritables références parmi les sprinteurs, comme Brando ou encore Limato.

 

Yafta, lors de son succès dans les Hackwood Stakes (Gr.3) de Newbury, en 2018 (© Racing Post)

 

D'ailleurs, il ne pouvait en être autrement pour que cet élève de Lordship Stud, en Grande-Bretagne, ne puisse lui aussi s'illustrer dans le registre de la vitesse. En effet, son père n'est autre que le génial Dark Angel, qui avait été couronné meilleur 2 ans de sa génération à l'époque, grâce à ses succès dans les Mill Reef Stakes (Gr.2) et les Middle Park Stakes (Gr.1), avant de devenir ensuite le père de bien des vainqueurs de Gr.1, "sprinters" comme "milers" (Battaash, Raging Bull, Angel Bleu, Harry Angel, Lethal Force, Mangoustine, etc.), et d'être considéré comme l'un des meilleurs pères de 2 ans à l'heure actuelle.

 

Dark Angel, le père de Yafta, étalon de référence parmi les pères de 2 ans (© Thoroughbred Stallion Guide)

 

Côté maternel, Yafta est le premier produit de la bonne Swiss Dream, une fille d'Oasis Dream sortie lauréate de pas moins de trois Listeds sur le sprint de l'autre côté de la Manche (Hopeful St., Kilvington Fillies St. et Boadicea Fillies St.). Cette dernière a pour soeur deux autres chevaux ayant eux aussi réalisé de très belles choses sur les distances de vitesse. Swiss Diva tout d'abord, que l'on a vue s'imposer en France dans les Prix de Meautry (Gr.3), du Petit Couvert (Gr.3) et du Cercle (L.), avant de devenir la mère de Poetry, lauréate du Critérium de Vitesse (L.), à Chantilly. Mais aussi le non moins doué et désormais étalon Swiss Spirit, dont le nom figure, entre autres, au palmarès du World Trophy (Gr.3) en plus d'avoir terminé sur le podium des Temple St. (Gr.2) ainsi que des King George St. (Gr.2).

 

Seigneur en son domaine au Haras de la Haie Neuve, en Bretagne, Tangi Saliou, nouvel étalonnier de Yafta

 

Acheté 280.000£ à la Premier Yearling Sale de GOFFS UK, en 2016, Yafta a sailli respectivement 43 et 50 jument au cours de ses deux premières saisons au haras, et a vu ses premiers produits pointer le bout de leurs naseaux en 2022. Des poulains avec du cadre et excellents marcheurs, à l'image donc de cet étalon taillé pour produire des 2 ans, issu d'une famille essentiellement axée sur le sprint, et qui, à 2.500 € la saillie, apparait comme une belle affaire pour celles et ceux souhaitant s'orienter vers le "vite et précoce".

 

Voici quelques clichés de certains premiers produits de Yafta. Ici, un mâle par Cleverleyca, nièce d'Aynthia (Premio Mario Incisa, Gr.3 et 2ème Prix de Royaumont, Gr.3), et cousine d'A Soldier's Life (Prix Vulcain, L.) et autre Cooperbeech (3ème Prix Marcel Boussac, Gr.1)

 

 Place à présent à ce mâle par Tassina, une nièce de Ten Meropa (Baldwin Stakes) issue de la même souche que l'immense championne Pride (Grand Prix de Saint-Cloud, Gr.1; Champion Stakes, Gr.1; Hong Kong Cup, Gr.1) et donc de Speciosa (1000 Guineas, Gr.1; Rockfel Stakes, Gr.2) ou encore Zellie (Prix Marcel Boussac, Gr.1)

 

Au tour maintenant de cette femelle par Haute Couture, une petite-fille de Doriana (Prix Zeddaan, L. et Critérium de Vitesse, L.) appartenant à la même lignée que Centifolia (Critérium de Maisons-Laffitte, Gr.2 et Critérium de Vitesse, L.)

  

GALERIE PHOTOS DE YAFTA, AU HARAS DE LA HAIE NEUVE

 

 

 

 

 

 

 

 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Mondialiste, nouvel étalon du Haras de #Longechaux pour la saison 2023

Après trois premières saisons effectuées à Elwick Stud, de l'autre côté de la Manche, puis deux autres en France, au Haras d'Annebault, Mondialiste s'apprête à poser ses valises au Haras de Longechaux de Frédérique & Raphaël Detouillon, où ce double gagnant de gagnant de Gr.1, fils de Galileo issu d'une très bonne souche "Wertheimer", fera la monte en 2023 au tarif de 3.000€ la saillie, 2.500€ pour les juments AQPS.