23/06/2009 - Infos générales

Kimble, le gladiateur d'Hugues Crosnier

23/06/2009
Figure emblématique des courses dans l'ouest, Hugues Crosnier veut emmener son champion Kimble jusqu'au Prix Gladiateur (Gr.3) à Longchamp.

 

Lundi 22 juin aux Sables d'Olonne, Kimble a gagné dans un fauteuil pour sa rentrée. C'est logique. Vainqueur du dernier Grand Prix de Craon, il courrait là contre ses enfants. Certes, l'animal est doué mais aussi très fragile des jambes. Alors son propriétaire compte les courses. Grand ami de Norbert Leenders, constamment sur les hippodromes et souvent à la tête des pensionnaires de Norbert au rond, Hugues Crosnier est chargé d'affaires à l'EDF à Segré (49). Tous les matins, il monte son cheval à l'entraînement à Chateau-Gontier puis file au boulot. "Je suis le seul à prendre une douche en arrivant au travail, et non en en repartant."

 

Kimble l'été dernier à Vichy, toujours associé à Arnaud Bourgeais

 

Pas loin de Kasbah Bliss l'été dernier

 

Très impliqué dans la Société des Courses de Craon où il habite (sociétaire, commissaire, responsable des pistes, de l'arrosage et de la sécurité) Hugues Crosnier a connu un grand moment l'an dernier quand il a gagné chez lui en 2008 le Grand Prix de Craon, peu après le quinté de Vichy. Cette année, il vise plus haut. "Ce sera la seule occasion dans ma vie de courir un Gr.3, alors il faut en profiter. L'année dernière, nous n'étions pas loin d'un certain Kasbah Bliss dans le Grand Handicap de la Manche à Deauville, alors que Kimble (3e) n'était pas au top. Et Kasbah Bliss a ensuite gagné le Prix Gladiateur."

 

Kimble, c'est toute une famille

 

" Plus personne n'en voulait !"


On imagine aisément ce que pourra ressentir Hugues Crosnier en entrant dans le rond de présentation du Prix Gladiateur, y conduisant son cheval, le jour des préparatoires à l'Arc de Triomphe. Lui qui n'a toujours qu'un seul cheval à la fois, récupérant des vieux, des cassés, des tordus, des laissés pour compte. Fils de Jimble, Kimble a été élevé par la famille Duverger dans l'Orne. "Kimble était tardif. Il s'était fait une déchirure musculaire au dos en débutant à 3 ans au Mans. Plus personne n'en voulait." Repris à 4 ans, monté tous les matins par  Hugues Crosnier lui-même, sauf pour les galops sérieux, Kimble a commencé son ascension par une 2e place à Rochefort/Loire, puis une victoire à Pornichet. 3 ans plus tard, on parle de Gr.3 à Longchamp...



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article