DARIYAN, nouvel étalon des Aga Khan Studs, en vidéo

24/01/2017 - Catalogue d'Etalons
Nouvel étalon de l'Aga Khan débutant au Haras de Bonneval en 2017, Dariyan est fils et petit-fils de gagnantes de Gr.1, et lui-même s'est imposé à ce niveau dans le Prix Ganay 2016. Les Aga Khan Studs vous présente leur dernière recrue dans une vidéo réalisée par FS Mediaprod.

  • RpEiTyNjv30
  • NWJad4SQkkA

L'arrivée de Dariyan au Haras de Bonneval en 2017 représente un événement dans la mesure où les Aga Khan Studs, s'ils avaient accueilli récemment les visiteurs Redoute's Choice, Charm Spirit ou autre Makfi, n'avaient pas rentré comme étalon un élève "maison" depuis 2011, année de la recrue d'un certain Siyouni...

Fils de Shamardal, l'un des étalons leader en Europe, lui-même né de Giant's Causeway, Dariyan est le 1e produit de Daryakana, qui a enchaîné avec Darabad (Dansili), vainqueur du Grand Prix de Clairefontaine 2016. Avec 2 gagnants black-type d'entrée de jeu, la jeune poulinière Daryakana fait aussi bien au haras qu'en course, car cette fille de Selkirk a enlevé le Hong Kong Vase (Gr.1) à Sha Tin à 3 ans, restant alors invaincue en 5 tentatives dont le Prix de Royallieu (Gr.2) à Longchamp. Cette jument alezane faisait alors honneur à sa mère Daryaba, lauréate du Prix de Diane (Gr.1) en 1999 puis du Prix Vermeille (Gr.1).

 
Dariyan remporte le Prix Ganay (Gr.1).


Mère de Dariyan, Daryakana enlève le Hong Kong Vase (Gr.1)


Grand-mère de Dariyan, Daryaba enlève le Prix de Diane (Gr.1)
 

 

A son tour, Dariyan, cousin sous la 4e mère de Darjina, Darsi et Almanzor a écrit une page du destin familial. Durant l'été de ses 3 ans, il s'impose dans le Prix Eugène Adam (Gr.2), le Grand Prix de Maisons-Laffitte sur 2000 m, battant War Dispatch. Dauphin de New Bay ensuite dans le Prix Guillaume d'Ornano (Gr.2) à Deauville, il entame l'hiver une tournée étrangère par une 3e place dans le Hong Kong Vase (Gr.1), derrière Highland Reel, puis termine 2e de Postponed dans le Dubai City of Gold (Gr.2).

De retour en France au printemps de ses 4 ans, il décroche une victoire méritée dans un Gr.1, le Prix Ganay, sur les 2100 m de Saint-Cloud, devant Silverwave et Garlingari, avant d'être 2e de l'ovni nippon A Shin Hikari dans le Prix d'Ispahan (Gr.1). De tels titres, en plus de sa famille et son modèle, lui ont évidemment ouvert les portes du Haras de Bonneval, où Dariyan est proposé à 8000 € la saillie.

 

 


On en parle dans l'article