Aujourd'hui : Cheltenham
Vente de décembre de Cheltenham

La Teste - Yearling 2017 - Bilan J2 : des pinhooks, des amis, des chevaux

07/09/2017 - Evénements
Des pinhookeurs, des éleveurs qui se connaissent depuis longtemps, un syndicat, voilà le cocktail détonant de cette seconde journée de vente de yearlings Osarus à La Teste. Voir les détails des tops ci-dessous avec les résultats, anecdotes, photos, vidéos et différés.
 
 
 
VOIR LES DIFFERES ET RESULTATS COMPLETS DU JOUR 2
 
 
Cette vente de yearlings de La Teste 2017 restera dans les annales pour au minimum deux raisons : sa 10ème édition et son record de statistiques.  A l’heure où nous écrivons ces lignes, des achats à l’amiable sont encore en cours mais le chiffre d’affaires global a d’ores et déjà été dépassé et battu en dépassant pour la première fois les 4.000.000€ avec le même nombre de chevaux vendus ou presque (174 lots adjugés en 2016 contre 175 cette année). Le prix moyen a lui aussi grimpé passant de 18.816€ à 21.789€. Si le pourcentage de vendus a dépassé les 80% pour la première journée, il est resté sensiblement le même pour la seconde étant de 77,73% pour les deux jours. Bref, une très belle vente dont voici les tops du jour 2.
  
Qui n’a pas envie d’acheter un foal 10.000€ et de le revendre 85.000€ moins d’un an plus tard ? C’est ce qu’a réalisé Federico Barberini après avoir acheté un fils de Dabirsim et Clutter en décembre 2016 avant de le repasser aujourd’hui yearling. Son prix du jour : 85.000€, belle culbute ! Le poulain qui portait le lot 226, a été élevé par Liam Norris, un courtier pinhookeur et donc éleveur. Foal, le poulain avait été présenté par La Motteraye Consignment. Aujourd’hui yearling, le poulain était présenté par Eric Lhermite du Haras de Grandcamp où le poulain a été élevé depuis décembre dernier.
 
Voir la vente du top price du jour 2, l'unique fils de Dabirsim du catalogue vendu 85.000€
 
Le Haras de Saubouas a acheté le fils de Dabirsim, l’unique du catalogue. Paul Basquin était aux côtés de Fabrice Chappet
 
 
Voir la vente du fils de Dream Ahead et Talon Bleu acheté 80.000€. Le yearling ira à l’entrainement chez l’anglais George Baker
  
Il fallait être à l’heure pour ne pas louper le 2e top price de la journée quand le marteau de maître Tissandié est tombé à 80.000€ en faveur d’ITS Bloodstock pour ce fils de Dream Ahead et Talon Bleu. La famille maternelle du poulain est connue du bout des doigts par Pascale Ménard puisque c’est elle qui a fait naître ce poulain chez elle au Haras du Mâ. Etant donné la vente de l’établissement à Liz Bulbroock et Paul Venner, les propriétaires des aliments  Baileys et de l’étalon Supplicant, Pascale Ménard a ensuite placé notre 2e top du jour au Haras des Granges dès son sevrage. Le frère de Princesse Leila, une placée de Listed en Italie, a donc profité de l’air gersois. Le poulain a d’ailleurs été présenté aujourd’hui par Mathieu Daguzan-Garros.
 
Pascale Ménard devant Mathieu Daguzan-Garros, tous deux très tendus pendant les enchères
 
Pascale Ménard connait donc bien cette famille maternelle puisqu’elle avait déjà élevée la mère Talon Bleu (Anabaa Blue) qui courrait sous sa casaque. Entrainée par Joël Boisnard, la jument était gagnante à 2 ans à Argentan avant de prendre la 4e place du Prix Delahante, échouant de 2 longueurs seulement aux portes du caractère gras. Pascale avait acheté la 2e mère de notre yearling, une certaine Talon d’Aiguille. Alors qu’elle avait donnait plusieurs produits notamment pour Cheveley Park Stud, Talon d’Aiguille a d’emblée donné à Pascale un superbe cheval : Stikine. Ce gagnant de Listed par Slickly et multiple placé au même niveau avait été placé sous la responsabilité de Joël Boisnard pour la casaque de Roger Feuteun en première partie de carrière.
 
Le fils de Dream Ahead était beaucoup sorti le matin aux écuries. Il est ici présenté par Frédéric Daguzan-Garros à Cecile Adonias et Charles Gourdain
 
Enfin, si Pascale Ménard connait bien la famille maternelle du lot 147, elle connait aussi et surtout très bien les Daguzan-Garros. Alors qu’elle était en BTS, Pascale avait effectuée son stage de fin d’études au Haras des Granges. Une riche histoire d’amitié est née de cette rencontre.
 
 Voir la vente de la fille de Wootton Bassett et Faviva qui sera revue à 2 ans lors des ventes breeze-up
 
Federico Barberini a fait parler de lui tout au long de l’après-midi. En effet, après avoir vendu le top price de cette seconde journée, le courtier italien a acheté le 3e top de ce jeudi à 60.000€. Mais l’acheteur final n’est pas lui car l’homme a agi pour le compte du haras irlandais Tally Ho Stud. Cette fille de Wootton Bassett, descendante directe de Coup de Génie, était présentée par son éleveur le Haras d’Etreham. La yearling bénéficiait d’un update, celui de sa sœur de 2 ans Favoritisme qui avait débuté 2e à Pornichet fin août. Cette dernière a été co-élevée par le Haras d’Etreham et Christophe Ferland qui entraine la pouliche et bien sur entrainait son père Dabirsim.
 
Federico Barberini
 
Le syndicat de copropriétaires orchestré par Nick Bradley qui porte d’ailleurs son nom propre a acheté 3 lots au cours de ce jeudi dont le lot 177, une fille de So You Think pour 57.000€ présentée par le Haras du Quesnay et élevée par l’Ecurie du Sud, l’entité d’élevage de Jacques Rossi. D’ailleurs, la pouliche a été "soutenue" par son neveu Charley. La fille de Zongoraora, nièce de Gold And Steel et cousine de Don’t Hurry Me et Bernay sera entrainée en Angleterre. C’est outre-manche que se trouvent la majorité des entraineurs du syndicat tels les Gordon Elliott, Hugo Palmer, Karl Burke, Joseph O’Brien, Marco Botti, Kevin Ryan, Richard Fahey, … En France, ce syndicat qui compte 28 victoires en 2017 compte trois entraineurs : Gin Rarick, Simone Brogi et Damien de Watrigant.
 
Nick Bradley, créateur et manager du syndicat éponyme
 
Nick Bradley Racing a déjà connu des belles victoires comme avec les gagnants de Listed Melesina (lauréate en France du Prix La Camargo) et Vona ou encore avec Commssioned, lauréat à Royal Ascot en 2016 et un cheval nommé Beckford, acheté par le syndicat pour 55.000€ et revendu à l’amiable avec une "grosse marge" (comme indiqué sur leur site internet) avant qu’il ne remporte les Railway Stakes.
 
Enfin, signalons la vente du lot 250 en fin de vacation pour 57.000€. Ce fils d’Olympic Glory présenté par Fairway Consignment pour le compte de ses éleveurs, la famille Jeffroy (SCEA des Prairies) a été acheté par le pinhookeur Roger Marley qui passe ses poulains de breeze-up sous le nom de Church Farm ou Horse Park Stud. Mentionnons aussi la vente du lot 194, un fils du même Olympic Glory présenté par le Haras des Embruns où le poulain est né et y a été élevé pour le compte de Jean-Charles Coude. Ce petit-fils d’Abbatiale et cousin de Verglacial a été payé 53.000€ par Con Marnane.
 
 

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)