Aujourd'hui : Ascot
Ascot August Sale
Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearling V2
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings

Buveur d'Air, Footpad, Black Corton, Espoir d'Allen, Dounikos, les FR au top pour le Boxing Day

27/12/2017 - Focus divers
Ce 26 décembre était jour de Boxing Day en Angleterre et en Irlande. Cela signifie jour de grands rendez-vous sportifs comme les matchs de football, de rugby et bien entendu des courses. Les chevaux français ont fait une nouvelle razzia avec 3 succès de Gr.1 sur les 4 du jour. Retour sur la folle journée.
L'AQPS Black Corton a ouvert le bal avec son jockey Bryony Frost
 
La tradition du boxing Day remonte au temps des Seigneurs qui remettaient en guise de cadeau des boxes à leurs vassaux. Cela à perdurer depuis et de nos jours, les cadeaux sont devenus des tickets pour assister aux plus grands événements sportifs comme les courses. Et comme le calendrier est bien fait, c’est au lendemain de Noël que se court le King George VI Chase à Kempton, la plus grande course du moment après la Gold Cup de Cheltenham. Si l’édition 2017 des King George est revenue à un irlandais de naissance Might Bite, les sportsmen adeptes de l’élevage français se sont consolés avec les succès de Gr.1 de Buveur d’Air et Black Corton à Kempton mais aussi de Footpad sur l’Ile d’Emeraude à Leopardstown.
 
Black Corton ouvre le bal à Kempton
Elevé par Dominique Guyon en Côte d’Or, Black Corton a gagné le Kauto Star Novices’ Chase. Cette course était le premier Gr.1 du fils de Laverock mais aussi sa première tentative à ce niveau. A aujourd’hui 6 ans, cet AQPS a déjà eu des courses au compteur : 21 au total. Alors qu’il en a gagné 12 d’entre elles, Black Corton restait sur une 2e place dans un Gr.2, son premier essai au niveau groupe. Ce 26 décembre, il a d’ailleurs pris sa revanche sur Elegant Escape, le vainqueur du Gr.2 précité.
 
Black Corton est aujourd’hui entraîné par Paul Nicholls, l’entraîneur de Kauto Star qui, souvenez-vous, avait gagné à 5 reprises les King George, un record. Ce dernier méritait bien un Gr.1 le même jour pour lui rendre hommage. Revenons à Black Corton, l’AQPS a débuté sa carrière en France chez Serge Foucher en plat au Pin au Haras en mai de ses 4 ans. En septembre, le poulain avait pris la deuxième place de Bipolaire, à 3.5 longueurs, dans le Prix Cadoudal pour sa première tentative en obstacle avant d’être acheté à l’amiable par Tom Malone.
 
Paul Nicholls et tout l'entourage de Black Corton
 
La mère de Black Corton, Pour Le Meilleur, suitée d’un mâle de Coastal Path cette année, n’avait rien donné sur les pistes en deux sorties mais avait sa place à l’élevage étant une fille de Vidéo Rock et First Wool, elle-même une fille de Jupe de Laine. Cela nous ramène à l’époque de la première victoire d’entraîneur de Gilles Chaignon qui a ensuite conservé cette championne de cross en association avec Nicolas de Lageneste. Sont sortis ensuite les bons Onde de Choc, Qui l’Eut Cru, Roi de France puis par la suite Vicomte Alco pour Didier Berland.
 
Un 5e Gr.1 pour Buveur d’Air
L’élève de Gérard Ferté, installé dans le Cher, ne cesse d’être impressionnant et l’a encore signalé en s’adjugeant le Christmas Hurdle, son 4e Gr.1 de suite après Cheltenham pendant le Festival, puis Aintree et Newcastle. L’AQPS contemporain de Black Corton, fils de Crillon, reste tout simplement invaincu depuis 8 courses. Il avait atteint sa première victoire de Gr.1 sous ses anciennes couleurs, celles de Potensis Bloodstock et Chris Giles (cf Silviniaco Conti), le 8 avril 2016 à Aintree en battant Petit Mouchoir et Limini.
 
Par la suite, le représentant de Nicky Henderson a été acheté par JP McManus. Mais Buveur d’Air, c’est comme ceci que l’on nommait les AQPS il y a quelques années, avait néanmoins débuté sa carrière en France chez Philippe Chemin avec qui Gérard Ferté travaille beaucoup.
 
 
A l’instar de Black Corton, la souche de Buveur d’Air a été sélectionnée à travers le cross-country comme nous l’a expliqué Gérard Ferté à Cheltenham en mars 2017 après le succès de son champion dans le Champion Hurdle
 
 
Barry Geraghty et Buveur d'Air à Kempton
 
Et du côté de l’Irlande ?
Le 12 novembre dernier, un certain Footpad découvrait les gros obstacles pour la première fois en compétition. 11 longueurs avaient déjà sanctionné sa supériorité. 11, c’est à nouveau l’écart que le fils de Creachadoir a laissé ce 26 décembre à Leopardstown en Irlande, son deuxième Gr.1 sur ce champ de course et son 3e après son succès dans le Prix Alain du Breuil en 2016. Anciennement entraîné par Robert Collet, élevé par ses filles Louise et Camille, Footpad avait également devancé Device dans le Prix Questarabad (Gr.3) 2016. RELIRE L’HISTOIRE de Footpad.
 
Voir la victoire de Footpad dans le Novices' Chase à Leopardstown
 
Une heure plus tôt, Espoir d’Allen confirmait tout son talent en restant invaincu après une victoire dans un Gr.2. Il devient plus que jamais l’un des favoris du prochain Triumph Hurdle de Cheltenham pour 2018. On imagine la joie et la satisfaction de Bruno Vagne, son éleveur qui nous avait déjà raconté l’histoire de ce champion en herbe lors de son premier Gr.3 au début du mois. RELIRE L’HISTOIRE d’Espoir d’Allen.
 
Notons qu’Espoir d’Allen a battu deux autres français, deux représentants de Gigginstown Farclas (Jukebox Jury) et Mitchouka (Creachadoir)
 
Et parmi la myriade de vainqueurs « french bred » terminons par Dounikos, un petit-fils de Nikos comme son nom l’indique. Ce fils de Smadoun a été élevé par Stéphanie Leviau au Haras du Patis. Stéphanie avait acheté Baby Sitter, la mère de Dounikos, à la fin de sa carrière sportive à Philippe Demercastel. Cette Baby Sitter était l’une de ses 3 poulinières, toutes retraitées aujourd’hui. Après avoir été yearling par Richard Hobson, Dounikos était passé sur le ring de la Derby Sale à 3 ans en 2014 où il a été acheté par Mouse Morris qui n’avait pas hésité à débourser 52.000€ pour se porter acquéreur du poulain. Son frère Cadikos avait remporté le Prix Céréaliste pour Philippe Peltier.
Par la suite, Dounikos avait débuté sa carrière sportive par une victoire dans un point-to-point à Punchestown sous l’entraînement de Gordon Elliott en février 2015. C’est en octobre 2016 qu’il revient dans ses premières écuries toujours pour Gigginstown House Stud.
 
Les autres French Bred victorieux lors du Boxing Day en IRE & GB :
  • Aiguille Rouge (Falco) à Fontwell, élevé par l’Ecurie des Monceaux
  • Laval Noir (Laveron) à Huntingdon, élevé par Pierre Jabot
  • Bestwork (Network) à Huntingdon, élevé par Christian Cannesson
  • Ashkoul (Tamayuz) à Market Rasen, élevé par Aga Khan Studs
  • Roxyfet (Califet) à Sedgefied, élevé par Jacky Thomas
  • Dica (Kapgarde) à Sedgefied, élevé par GAEC des Champs Moulins
  • Caraline (Martaline) à Wetherby, élevé par Caroline Huni
  • Protek des Flos (Protektor) à Wincanton, élevé par Clovis Bardin

NOTES : En ce mercredi 27 décembre, les succès des FR ont continué avec deux Gr.2 à Kempton pour Politologue et Cyrname et d'autres succès pour Sympa des Flos à Limerick, Anibale Fly à Leopardstown.


On en parle dans l'article