Aujourd'hui : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Pedigree, performances et Savoir Vivre, le nouvel étalon de Jean-Charles Escalé

18/01/2018 - Mercato
Il est un cousin de Stacelita, fils de la révélation des étalons d’outre-Rhin Adlerflug, gagnant d’un Grand-Prix de Deauville de haute volée, le bien nommé Savoir Vivre fera ses débuts d’étalons dans quelques semaines au Haras de l’Abbaye en Haute-Vienne. Source WWW.ECSSO.FR
Le bel alezan brûlé Savoir Vivre battant Siljan's Saga lors de victoire dans le Grand-Prix de Deauville 2016
 
 
Spécialiste des étalons anglo-arabes, Jean-Charles Escalé n’avait pas rentré de nouveaux étalons pur-sang depuis l’arrivée de Jeu St Eloi. Il complète ainsi son offre avec un étalon de plat nommé Savoir Vivre. Ce cheval, un bel alezan brûlé vous dit forcément quelque chose. Souvenez-vous, à l’âge de 3 ans en 2016, ce dernier avait remporté le Grand-Prix de Deauville (Gr.2) de bout en bout monté par Maxime Guyon. Ce dernier lui avait fait prendre plusieurs longueurs d’avance dans le dernier tournant. Dans les 100 derniers mètres, cheval et jockey avaient sorti le grand jeu pour contenir le retour des excellents Siljan’s Saga et Erupt. Garlingari finissait alors 4e. Ces trois noms ne sont qu’un aperçu des chevaux battus par Savoir Vivre.
 
SOURCE WWW.ECSSO.FR
 
C’est à Cologne au mois d’avril de ses 3 ans que Savoir Vivre a débuté directement par une victoire. Placé de courses préparatoire au Derby, le représentant de la casaque historique bleue et jaune du Baron von Ullmann, n’était pourtant pas l’un des favoris du classique mais contre toutes attentes, le poulain a rattrapé son retard sur Isfahan parti pour la gloire. Dans un rush à couper le souffle, Savoir Vivre et Freddy Tylicki (jockey victime d’une chute et paralysé depuis novembre 2016) est revenu sur Isfahan mais trop tard. Le commentateur du jour a même annoncé Savoir Vivre gagnant en se rattrapant ensuite. Sur le poteau, Savoir Vivre est affiché 2 e mais il a tout de même battu Dschingis Secret, vainqueur de Gr.3 ensuite à 3 puis gagnant de Gr.1 à 4 ans en 2017 ainsi que de trois autres Gr2 dont le Prix Foy.
 
 
Jean-Charles Escalé au Show Anglo de la Teste
 
 
A l’automne 2016, la tentation est grande pour l’entourage de Savoir Vivre de présenter leur poulain au départ du Prix de l’Arc de Triomphe. Challenge relevé et son entraîneur Jean-Pierre Carvalho l’aligne à Chantilly. Savoir Vivre est honnête, 8e battu d’une longueur et demi par New Bay mais devançant le double vainqueur de Derby Harzand mais aussi les gagnants de Gr.1 Talismanic, Left Hand, Silverwave, Makahiki et The Grey Gatsby.
5e de son compagnon d’entraînement et de Casaque Guignol dans le Gr.1 Grand-Prix de Bayern moins d’un mois après son Arc, Savoir Vivre reste à l’entraînement à 4 ans pour y prendre plusieurs autres places de Gr.1 et de Gr.2.
 
 
Revoir la victoire d'Adlerflug, le père de Savoir Vivre, dans le Derby Allemand
 
 
Le Baron von Ullmann a donc décidé d’envoyer son nouvel étalon au Haras de l’Abbaye. Une dizaine de ses poulinières feront également le voyage en Haute-Vienne. C’est au Gestüt Schlenderhan que Savoir Vivre a vu le jour mais également son père Adlerflug. Ce dernier est revenu au haras en 2017. Issu de la famille de Galileo et Sea The Stars, Adlerflug est issu du croisement  In The Wings sur une fille de Last Tycoon. Gagnant du Derby Allemand en 2007 puis du Deutschland Preis (Gr.1) à 4 ans, ce multiple placé de Gr.1 jusqu’à l’âge de 5 ans a débuté étalon à Gestüt Harzburg en 2010 à un tarif de 5.500€. Ce prix n’avait pas évolué jusqu’en 2016. L’année suivante, l’étalon était annoncé à 12.000€ puis à 15.000€ en 2018. Cette hausse a suivi les brillantes performances de ses produits. A l’heure actuelle, Adlerflug compte 3 vainqueurs individuels de Gr.1, 11 gagnants de Stakes et 16 chevaux de Stakes dans une production réduite en nombre. En 2017, il a encore été le père de Lacazar, gagnante du Prix de Diane allemand (Gr.1).
 
Note : Adlerflug est revenu en 2017 chez son éleveur pour y faire la monte étant donné la fermeture pour travaux de Gestüt Harzburg.
 
Performances, père et même lignée maternelle, Savoir Vivre a tout pour lui. Sa mère Soudaine est une fille de Monsun et gagnante de Listed et placée de Gr.3. Son premier produit est Sussudio, un fils de Nayef, est lauréat des Prix Jacques Laffitte et Altipan (Listeds). La propre sœur de ce dernier a été achetée par Lady O’Reilly et Langlais Bloodstock pour 100.000€ en décembre 2015. Soudaine est sœur de Simoun, double lauréat de Gr.2 et de Listed, gagnant en Angleterre en obstacle ; de Shining (Listed) et de Soignée (Listed). Cette dernière est chère à Jean-Pierre Dubois puisqu’elle est devenue ensuite la mère de Stacelita, elle-même élevée par le maître, lauréate de 6 Gr.1 dont le Prix de Diane. Aujourd’hui poulinière à Shadai Farm chez Teruya Yoshida, Stacelita est devenue la mère de Soul Stirring, la double lauréate de Gr.1 dont les Oaks Japonaises 2017.
 
Stacelita, mère de la classique japonaise et cousine de Savoir Vivre
 
 
Grâce aux résultats de Savoir Vivre, Soudaine a une nouvelle fois été saillie par Adlerflug en 2017 après avoir pouliné d’un mâle par Soldier Hollow, l’autre top étalon allemand actuel avec Adlerflug. En 2016, Soudaine a donné naissance à une femelle par Iffraaj. Déjà élevée par Schlenderhan, Soudaine a vu le jour en 2003. Sa mère Suivez a été élevée en France par Bruce Mc Nall et courrait sous la casaque du Baron von Ullmann. Si les deux mères suivantes ont été élevées par la famille Wildenstein (d’où Sagace, Super Célèbre, Scout Master sur les obstacles), la 5e mère de Savoir Vivre Schonbrunn (comme le château) a été élevée à Schlenderhan comme toute sa famille maternelle. Née en 1966, Schonbrunn avait, comme son descendant Savoir Vivre, gagné le Grand-Prix de Deauville mais aussi le Preis der Diane. La bisaïeule de Schonbrunn nommée Schwarzgold (signifiant noire et or) a longtemps été considérée comme la meilleure pouliche entraînée sur le sol allemand. En 1940, cette dernière avait battu les mâles dans le Derby, une de ses nombreuses victoires avec le Preis der Diana. Au haras, parmi sa très riche descendance, citons le vainqueur de Derby Slip Anchor.
 
Toisant 1,64m, Savoir Vivre fera ses débuts d’étalons à 1.500€ HT PV pour les juments PS et à 1.300€ HT PV en croisement. Il est issu du même croisement que Pastorius proposant ainsi les alliances génétiques de Sadler’s Wells et Konigsstuhl via les sangs d’In The Wings et de Monsun. Tout au long de sa carrière Savoir Vivre a battu 20 lauréats de groupe dont 11 gagnants de Gr.1.

On en parle dans l'article