Fairyhouse - du 26/06/2019 au 27/06/2019
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté

Des victoires qui comptent pour Axxos et No Risk At All

02/05/2018 - Zoom sur
A 24 heures d’intervalle, les étalons Axxos et No Risk At All ont chacun signé des premières victoires d’importance sur les obstacles à travers Calett Mad et Royale Maria Has, respectivement gagnants de Listed en Ecosse et de Gr.3 à Compiègne.
 
Voir la victoire d'Axxos dans l'Oppenheim Union Rennen (Gr.2) en 2007
 
 
Axxos et No Risk At All n’ont pas vraiment de point commun. Si le second nommé a été très vite et dès ses débuts très populaire auprès des éleveurs, les deux proposent néanmoins de très bonnes statistiques. Honneur à l’aîné, Axxos né en 2004, oui déjà. Ce fils du chef de race allemand Monsun a été un double gagnant de Groupe en plat et dauphin du Grand-Prix de Paris de Zambezi Sun. C’est lors de sa deuxième saison de monte qu’il a connu son pic de juments, au nombre de 50. En 2013, Axxos avait également sailli 40 juments mais était descendu à 8 puis 7 poulinières en 2014 et 2015. Le fils de Monsun le moins cher en France faisait la monte à 1.200€ a cependant connu une belle année 2017 avec ses deux premiers chevaux black-type. Il y a eu d’une part l’italien Treizor du Pilori et l’AQPS Calett Mad, le frère du défunt et lauréat de Gr.1 Ar Mad. Aujourd’hui âgé de 6 ans, Calett Mad avait commencé sa carrière en France chez François Nicolle et sous la casaque de la famille Papot. Triple placé à Auteuil en autant de sortie, le cheval avait ensuite été acheté par Simon Munir et Isaac Souede pour partir chez Nigel Twistn-Davies à l’entraînement à Grange Hill Farm à Cheltenham. Depuis, le cheval a d’ailleurs gagné sur ce champ de course mais il reste surtout sur une victoire de Listed, la première pour son père Axxos, de 31 longueurs fin avril à Perth en Ecosse.
 
Si Axxos a sailli 244 juments depuis ses débuts d’étalons en 2009, il est aujourd'hui disponible au Haras de la Haye Pesnel, No Risk At All se situe quelques échelons au-dessus avec 703 saillies d’enregistrées à ce jour. Né dans la pourpre, ce fils de My Risk a débuté sa carrière d’étalon en 2013. Double lauréat de Gr.3 sous l’entraînement de Jean-Paul Gallorini qui l’a lui aussi beaucoup soutenu, No Risk At All a eu ses premiers gagnants en plat en Pologne, à Hyères et Lyon parmi sa génération de 2 ans. Même s’il est le père d’Epatante, lauréate du Prix Jacques de Vienne (Gr.1), c’est bel et bien dans la discipline de l’obstacle que les produits de No Risk At All se sont illustrés en masse. Début avril 2017, alors que ses premiers produits venaient de prendre 3 ans, sa fille Royale Maria Has signait une première victoire sur les haies d’Angoulême en débutant. Un an plus tard, cette même pouliche portant la casaque de Hamel Stud et défendant l’entraînement de Guillaume Macaire remporte le Prix Hopper, synonyme de première victoire de Gr.3 en obstacle pour son père. Lors du mois d’avril, No Risk At All a produit 7 vainqueurs dont Ajas gagnant à Auteuil et le placé de Gr.1 à Aintree Gumball.
 
 
No Risk At All est encore très occupé pour sa 5ème saison de monte au Haras de Montaigu

On en parle dans l'article