26/08/2009 - Grands destins

Tzarine de la Mone: son empire à elle

26/08/2009
Mieux vaut un petit chez soi qu'un grand chez les autres, dit l'adage, qu'on peut croire ou pas. Vraie roturière de naissance, Tzarine de la Mone est devenue la reine de Pornichet et de la Loire-Atlantique en général. Explication d'une étrange histoire.

 

"C'est le croisement d'un étalon à 4000 francs et d'une mère qui n'a pas couru!". Eleveur de Tzarine de la Mone, Jacky Peltier (rien à voir avec les Peltier du Lion d'Angers), n'est pas peu fier de sa petite championne à lui. Agée de 4 ans, cette fameuse, Tzarine de la Mone a couru 8 fois en tout en plat et compte 6 victoires! Ce ne sont certes que de petites courses à conditions, non loin de Nozay où elle est entraînée par Yannick Fertillet, mais il faut le faire quand même. Après Loudéac et 2 fois Savenay, cette Tzarine vient d'enchaîner 3 succès consécutifs pour autant de sorties durant le meeting d'été à Pornichet-La Baule. Miss Camping ne pourrait pas avoir autant de succès...

 

Yannick Fertillet, entraîneur de Tzarine de la Mone



Sortie de nulle part


Cette Tzarine fait partie de cette immense masse des glorieux inconnus dont émergent parfois quelques perles comme une génération spontané. Son pedigrée maternel est totalement creux. La même Stardelune, par Chamberlin (gros cheval d'obstacle, père de Chamberko), n'a donc pas couru. Elle n'a rien produit d'autre, est soeur de...rien du tout, et fille d'une jument qui n'a rien fait de mieux que 4e à Blain en 9 sorties. La misère noire. Pour retrouver une victoire, il faut remonter à la 3e mère qui a gagné à Nort/Erdre et Vitré, mais qui n'a produit qu'un seul vainqueur d'une seule  course, Fils de Sorinière. Depuis 20 ans, rien, jusqu'au croisement de Star Delune avec l'étalon voisin Tzar Rodney.
 

Tzar Rodney (n°2), remporte le Prix La Force (Gr.3) en 1995



Souvenez-vous: Tzar Rodney


Vainqueur du Prix La Force (Gr.3) chez Georges Doleuze, avant de gagner un nouveau Gr.3 aux Etats-Unis, Tzar Rodney est aujourd'hui un étalon de 17 ans quelque peu oublié, au Haras de la Vacheresse chez Yeril Pegliasco dans la Loire-Atlantique. Ce Haras situé à Machecoul abrite aussi Epistolaire, sujet au caractère bien prononcé et Restless War, le dernier fils d'Akarad en France avec Double Heart. Si on n'en parle plus guère aujourd'hui, Tzar Rodney, poursuivi par le fait d'être fils du décevant Assert, a eu son heure de gloire malgré une production très réduite en nombre: 30 produits seulement en âge de courir, dont nés entre 1999 et 2006. Parmi eux pourtant, 2 sujets bien connus, le cheval de quinté Tzar du Frêne, élevé par Marinette Avril au Haras du Frêne, titulaire de 11 victoires, et le sauteur semi-classique Montzar, encore vainqueur dernièrement à Clairefontaine, à qui il faut rajouter Magot de Grugy sur le steeple anglais.
 

 

Tzar Rodney, aujourd'hui étalon à Machecoul dans la Loire-Atlantique



Le croisement avec des trotteurs!


Ancien apprenti contraint de quitter le métier car devenu bien trop grand (1,83 m) pour espérer pouvoir monter en course sans se couper une jambe, Jacky Peltier avait déjà réussi un truc pas ordinaire avec son tout premier élève: Lutteur de la Mone (Assessor). Titulaire de 7 victoires en plat, fils d'une jument inédite qui n'a rien produit d'autre, ce Lutteur de la Mone était AQPS tout simplement parce que sa grand-mère, Kesora, était une trotteuse, qui lui avait été vendue par Yves Dreux !
 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article