Aujourd'hui : Doncaster
September HIT Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale

French King: le conquérant de French Fifteen

26/06/2018 - Zoom sur
 Monté par Olivier Peslier, French King s'est envolé dans le 38e Derby Suisse ce dimanche 24 juin à Frauenfeld. Il fait partie de la 1e génération de son père French Fifteen, à qui il n'est d'ailleurs pas sans ressembler, et qui fait la monte au Haras du Logis Saint-Germain.

Bien qu'installé dans l'Ouest de la France à Beaupréau, Henri-Alex Pantall adore traverser la France et franchir les frontières de l'Est. Toute l'année, il envoie des pouliches courir des Listeds ou des Groupes en Allemagne, en quête de black type sans doute moins difficile à obtenir qu'en France où la concurrence est féroce en ce domaine. Fin juin, il a un rendez-vous incontournable : le Derby Suisse. L'hippodrome de Frauenfeld où le Derby se dispute ne peut pas être plus loin en Suisse, proche de la frontière autrichienne et du Lichtenstein, tout à l'Est de la confédération hélvétique. Il a gagné son 1e Derby Suisse en 1998. 20 ans plus tard, il rejoint Robert Collet au palmarès en gagnant cette épreuve pour la 6e fois avec French King.

 


La victoire de French King, monté par Olivier Peslier, dans le Derby Suisse à Frauenfled.


Lui qui venait French King était l'archi favori de la course. Il s'est logiquement envolé, laissant sur place le 2e favori allemand Arionus (Pastorius), récent 4e d'une préparatoire au Derby Allemand, tandis que l'autre français Bimini Twist (Falco), présenté par Didier et Pauline Prod'homme, termine 3e sous la selle de Fabrice Véron.

 

Résultat de recherche d'images pour "henri alex pantall"
Henri-Alex Pantall

 

French King porte la casaque de Cheikh Abdullah Al Thani (Umm Qarn Farm), oncle de l'émir du Qatar, un des premiers membres de la famlle royale à avoir fait connaître son petit pays sur la planète course, notamment à travers l'embauche du français Alban de Mieulle il y a une 20aine d'années, à la base au poste d'entraineur et désormais comme manager international de l'écurie qui a brillé au plus haut niveau avec Charm Spirit.

 


French Fifteen au Haras du Logis Saint-Germain

 

A peu près à la même période de l'achat yearling de Charm Spirit, Abdullah Al Thani se distinguait avec l'achat clé en main du champion des 2 ans en France de la saison 2011 : French Fifteen. Ce dernier, pur produit du Haras de la Reboursière et de Montaigu, fils de l'étalon maison Turtle Bowl, nommé en l'honneur du XV de France par Gilles Forien, un fan de rugby, a été acheté 30.000 € par Nicolas Clément yearling à Deauvillle, pour le compte de son client anglais, Raymond Tooth. Il a eu un parcours atypique à 2 ans. Dernier décollé pour sa 1e sortie à Saint-Cloud, il démarre vraiment sa vie par un succès en Wissembourg, puis au Lion d'Angers, à Châteaubriant et à Craon dans le très convoité Critérium de l'Ouest (Listed). Il ponctue sa campagne initiale par une victoire de Gr.1 dans le Critérium International de Saint-Cloud. Sous sa nouvelle casaque, à 3 ans, il rentre par une victoire dans le Prix Djebel, et donne une formidable réplique au réputé invincible Camelot dans les 2000 Guineas de Newmarket, terminant 2e. En 2014, il est acquis pour moitié par Olivier Carli, le nouveau propriétaire du Haras du Logis Saint-Germain où il débute sa carrière d'étalon.

 

 

Abdullah Al Thani a finalement racheté 50.000 € le poulain qu'il avait élevé, fils de son étalon, quand il est passé sur le ring d'Arqana, parmi sa 1e génération de yearlings. Bien né, French King est fils de Marina Piccola, lauréate du Prix de Thiberville (Listed), elle même issue du croisement de Halling et Marine Bleue, gagnante de Listed en France et de Gr.3 en Allemagne.

Il fait partie des meilleurs produits de French Fifteen, avec l'italien Sestillo Jet, et aussi French Pegasus, double placé de groupe en France à 2 ans. Objectivement, en Suisse, French King ne pouvait pas être battu. En effet, après sa victoire à Pornichet, French King avait conclu tout proche 4e du Prix de l'Avre de Neufbosc, vainqueur dans la foulée du Prix du Lys (Gr.3), puis 2e de la Coupe des 3 ans (Listed) à Lyon derrière Al Malhoof, dauphin ensuite du Prix Hocquart (Gr.3). Et en effet, French King s'est envolé !

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)