Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Grande première à Wissembourg pour Samum et Detouillon

27/06/2018 - Focus divers
 Mort en 2018, le grand étalon allemand Samum a eu sa 1e gagnante de 2 ans à Wissembourg le 24 juin, Lifkarita, également la toute 1e partante de son unique génération conçue en France. C'est aussi la 1e gagnante de cet âge pour ses éleveurs, Frédérique et Raphaël Detouillon dans le Jura.

 

En 2015, le grand étalon allemand Samum, alors âgé de 18 ans, avait fait le double saison...dans le même pays ! En effet, le gagnant du Derby de Hambourg par 5 longueurs en 2000, l'un des tous premiers champions issus de son mère Monsun, avait été loué pour une seule et unique saison de monte en France. Il a partagé son printemps entre le Haras de Saint-Voir de Nicolas de Lageneste dans l'Allier jusqu'à la fin avril, puis le Haras de Longechaux de Frédérique et Raphaël Detouillon dans le Jura, à 730 m d'altitude. Une semaine après avoir été représenté pour la 1e fois au Chaser avec le 2 ans AQPS Galvardena (anagramme de Val Gardena, station de ski mythique des Alpes Italiennes), sacré champion des mâles à Paray-le-Monial, Samum a obtenu à titre posthume sa 1e victoire avec un produit de cette génération atypique.

 

 

Montée par Laura Grosso, sa fille Lifkarita s'est en effet imposé en débutant sur les 1000 m du Prix de la Ville de Wissembourg, sur un hippodrome alsacien toujours bondé et célèbre pour sortir des futurs champions (Danedream, French Fifteen). Elle est entrainée sur place par Jess Parize, qui l'a louée au Haras de Longechaux, qui possède 17 des 42 poulinières abrités sur ses riches terres du Haut-Doubs. " C'est bien notre 1e victoire avec un 2 ans. Il faut dire qu'on est spécialisé dans l'obstacle et qu'on ne court de toute façon que très peu en plat", explique Frédérique Detouillon. Mais Lifkarita est née pour aller vite. Sa mère Pharita's Lake, lauréate sur le mile de Lyon à 3 ans, est une petite-fille de Lypharita (gagnante du Prix de Diane, Gr.1), par le sprinter Lake Coniston. " Nous avons récupéré la mère, qui appartenait à M. Krief, auprès de son entraineur Maxime Césandri. Nous avons fait un arrangement sur le 1e produit qu'elle aurait chez lui. Il s'agissait de Lake's Maker." Parti à l'entrainement chez Maxime Césandri, co-éleveur à 25%, Lake's Maker (Saddler Maker) a gagné le Prix Alcide le 1e avril à Auteuil, puis s'est classé 3e de Listed dans le Prix de Marsan (de Lou Buck's), et s'est malheureusement tué dernièrement dans le Prix Miror.

 


Raphaël, Frédéric et Jimmi Detouillon avec leur nouvel étalon Arakan, qui a sailli 35 juments ce printemps.

 

Lifkarita est partie chez Jess Parize, distant de 2h30 de voiture du Haras de Longechaux (près de Besançon) alors que les Detouillon ne le connaissait pas. " Un de nos clients, Konstantin Van Steuben, a mis une pouliche élevée à la maison, une fille de Martillo nommée Takara Me, dont la mère est d'ailleurs par Samum, à l'entrainement chez Jess Parize. A cette occasion nous lui avons demandé s'il pouvait essayer une autre 2 ans en même temps ! Nous sommes allés voir tout ce beau monde le lundi de pentecôte à Wissembourg. Takara Me est annoncée un peu moins précoce mais peut-être meilleure !"

Samum avait eu 46 produits dans l'hexagone en 2016. Cette année, il s'illustre aussi à travers son fils Kamsin, gagnant du Derby Allemand, étalon au Haras d'Etreham depuis 2 ans et père d'On the Go, le gagnant du dernier Grand Steeple-Chase de Paris.

Note : les Detouillon ont eu 8 produits de Samum. Ils ont conservé 3 femelles, de Miami Star, Fennel et Nikitta.

 


On en parle dans l'article