Vente 100% Obstacle Osarus 2018 : il fallait rester jusqu'à la fin

02/11/2018 - Evénements
Le top price de la deuxième édition de la vente 100% obstacle Osarus organisée ce vendredi 2 novembre sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte s’est fait attendre telle une diva. La pouliche AQPS de 2 ans nommée Gousse Vanille, par Network, a été adjugée 85.000€ par Bertrand Le Metayer. On fait le point de ce qu’il fallait retenir.
Voir la vente du top price, Gousse Vanille à 85.000€
 
 
Interrogé à chaud à l’issue de la vente, Emmanuel Viaud s’est montré satisfait et a déclaré : « Le top price était une vraie bonne pouliche bien amenée avec du papier. La tendance générale est bonne. Nous sommes en chiffre global supérieur à l’année dernière. Je pense que nous avions un peu plus de choix pour la sélection des foals mais il faut bien regarder le pourcentage de vendus à améliorer. Certains acheteurs se sont généralement concentrés sur un nombre limité de foals. Ce marché des foals est positif et plus qualitatif que celui de l’an passé. Ce sera intéressant l’an prochain pour pouvoir encore améliorer notre offre ce qui à mon sens était le cas cette année. Cette deuxième édition de la vente 100% obstacle est positive. »
 
 
RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES DE LA VENTE
 
 
Présentée par le Haras de Cercy, Gousse Vanille est une fille de Network, sœur de Vieux Morvan, nièce de Vaniteux et cousine de Flying Startanco, bref, une superbe origine AQPS rare sur les rings (VOIR LE PEDIGREE). Les enchères se sont très vite accentuées et ont vu un match final Bertrand Le Metayer (BLM Bloodstock) et le haras irlandais de Stow Stud. C’est finalement le courtier français qui a eu le dernier mot à 85.000€. « Network est un peu le Galileo de l’obstacle, commente Bertrand Le Metayer. On a eu beaucoup de bol avec ses produits dont Crystal Beach qui va d’ailleurs courir le Prix Georges Courtois à la fin du mois. Aujourd’hui on a en a acheté trois. C’est un étalon qui rentre vraiment dans ce que l’on recherche en obstacle, cette garantie de la façon de sauter, de respirer, de la tenue, de la distance bref de tout ce qui fait les qualités d’un cheval d’obstacle. On est toujours à court de cela avec les origines plutôt américaines, tout ce sang qui est apporté qui fait pas mal de dégât. Avec Gousse Vanille, on est dans un vrai pedigree d’obstacle avec une vraie gueule. Concernant son avenir proche, cette pouliche va faire l’objet d’une association. On se met toujours à trois ou quatre avec des propriétaires français et anglais dont Jim Gordon. Elle ira chez Arnaud Chaillé-Chaillé. »
 
 
Nicolas Cyprès, fils de Jacques, à la tête de Gousse Vanille
 
 
Jacques Cyprès, l’éleveur de Gousse Vanille a ajouté : « J’ai vécu cette vente comme un éleveur. C’est vraiment un beau pedigree AQPS, un pedigree de mon grand-père et de mon père. C’est génial. En plus j’ai beaucoup de femelles de cette origine. Il faut bien en vendre, on a une affaire à faire tourner. Cette année j’ai quand même eu 23 femelles de nées et il faut trouver des solutions. Et pour vendre des femelles il faut en mettre des bonnes sur le ring. »
 
 
Jacques Cyprès et Bertrand Le Metayer, vendeur et acheteur de Gousse Vanille
 
 
Le top price des chevaux à l’entraînement a été l’apanage d’Elixir du Gouet, un fils de Vision d’Etat (VOIR SON PEDIGREE) présenté par son entraîneur Thomas Fourcy pour la casaque de Jacques Détré, associé à son fils Patrice. Le poulain restait sur un très facile succès à Fontainebleau sur le steeple le 30 octobre dernier, sa troisième victoire en sept sorties. Elixir du Gouet a été élevé par Thierry Lemoine qui a eu la mère du cheval, la gagnante à Auteuil My Asadore, par l’intermédiaire de son grand ami et conseillé Thierry Cyprès. Le cheval est issu d’un foal sharing puisqu’il a également été élevé par Jaques Détré et Nicolas de Lageneste. Le poulain a été adjugé 75.000€ à Guy Petit, très présent avec 6 achats.
 
Jean-Marie Callier était lui aussi très présent mais du côté des vendeurs. L’homme du Haras de Palinge présentait onze chevaux dont deux lots vendus à 60.000€. Quant au top price de la section des poulinières, il est revenu à bonne Ayun Tara, présentée pleine de Saint des Saints par le Haras du Mont di Mont et achetée 52.000€ par Equos Racing International c’est-à-dire Nicolas Lefevre pour des clients irlandais.
 
 
Ayun Tara prise en photo quelques minutes avant sa vente par son futur acquéreur Nicolas Lefevre

On en parle dans l'article