09/06/2011 - Chefs de race

Oaks : Dancing Rain, issue d’une vieille souche Chambure

09/06/2011
La pensionnaire du gendre de Lester Piggott, William Haggas, victorieuse du Prix de Diane anglais devant la petite-fille d’Urban Sea, fait revivre une vieille souche française, celle de Nica et de sa fille Djebellica, élevées par la famille de Chambure, Hubert et son épouse.  

Dancing Rain, élevée par Swettenham Stud (succession de Robert Sangster) est issue de Danehill Dancer et de Rain Flower (Indian Ridge). Achetée yearling lors des ventes de Goffs en Irlande pour 200.000 €, ses nouveaux propriétaires la présente 7 mois après aux ventes de 2 ans de Newmarket. Elle est retirée à 45.000 Guinées, faute d’enchères suffisantes.
Seconde pour ses débuts à 2 ans, elle fait sa rentrée cette année, le 15 avril dernier, dans le Robert Sangster Memorial à Newbury puis enchaîne par une seconde place dans une Listed, le Swettenham Stud Fillie’s Trial St., toujours à Newbury, terminant à une tête de Izzi Top (3e ensuite des Oaks). La boucle aurait été bouclée si les Oaks avaient été sponsorisées par Lester Piggott ou par Coolmore.

 

Dancing Rain

 



Sa mère, Rain Flower, n’a pas couru et ses deux meilleurs produits sont deux pouliches, Dancing Rain et son tout premier foal, Sumora (par Danehill, née en 2002). Gagnante de Listed à Newbury à 2 ans, Sumora est, depuis, mère d’une 2 ans par Galileo, vendue à Arqana, 340.000 €, qui porte les espoirs de l’écurie O’Brien (elle s’est imposée de 4 lgs, le 11 mai dernier en débutant).
Ses autres produits ne sont que des mâles : Mikhail Fokine (Sadler’s Wells) a servi de lièvre à plusieurs reprises pour Septimus (lors de sa victoire dans l’Irish St Leger 2008) et pour Yeats (lors de sa victoire dans le Prix Royal-Oak 2008). La seule bonne performance de son autre frère, Fleeting Shadow (Danehill), acheté 255.000 Guinées, aura été une 5ème place dans le Jean-Luc Lagardère-Grand Critérium de Holy Roman Emperor. Son propre frère, Captain Dancer, acheté 175.000 €, s’est imposé à 2 ans à Newmarket pour Barry Hills. Les produits suivants, le 2 ans et le yearling sont des mâles, propres-frères de Dancing Rain. Si les statistiques se vérifient, il y a de quoi ne pas être optimiste.

 

Lignée Maternelle de Dancing Rain



Des origines françaises pour la gagnante des Oaks

La 4ème mère de Dancing Rain, Cambrienne (née en 1969), est née au Haras d’Etreham, élevée par la Ctesse Hubert de Chambure. Elle sera vendue, yearling, 65.000 Guinées à Newmarket en partance pour l’Irlande. Cambrienne est une fille de Torbella (gagnante des Dewhurst St. et seconde des Irish Oaks), elle-même fille de Djebellica (Irish Oaks). Propre sœur de Montenica, elles ont pour mère une certaine Nica.

 

Lignée Maternelle de Cambrienne



Eleveur, tout d’abord près de La Coquenne (Orne) au Haras des Lions, le Comte Hubert de Chambure achète au sortir de la guerre, le Haras d’Etreham. Il y fait venir comme étalon Verso II qui avait en 1943, entraîné par Charles Clout, gagné le Prix du Jockey-Club et le Prix de l’Arc de Triomphe.
Parmi les nouvelles arrivantes à Etreham figure Nica, offerte par Mme de Chambure à son mari. Elle deviendra une des juments bases de l’élevage du site normand. Elevée par Mme J. Victor-Thomas, courant sous les couleurs de Robert Lazard et entraînée par William Cunnington, Nica s’impose dans le Prix Vanteaux et termine 4e du Prix Vermeille. A 4 ans, elle s’adjuge le Prix du Conseil Municipal.
Poulinière, elle avait eu, avant d’arriver à Etreham, une pouliche de Djebel, Montenica, qui devait gagner le Prix de Diane puis terminer seconde de la Poule d’Essai. Quatre ans plus tard naissait Djebellica, gagnante des Irish Oaks, élevée par Hubert de Chambure. Ce dernier décède en septembre 1953. Sa veuve prend les commandes suivit de l’aîné de ses six enfants, Roland, à l’âge de 20 ans et jusqu’à son décès en 1988.

 

Roland de Chambure ici a gauche au coté d'Alec Head



Pour l’anecdote, Nica avait, entre autres, un frère du nom de Canot, d’un an son cadet, né également de Nino, qui s’adjuge le Critérium de Saint-Cloud et termine second du Prix du Jockey-Club, du Grand Prix de Paris (de Nearco) et 3ème de l’Arc de Eclair au Chocolat (Edouard de Rothschild).

La famille 1-t de nouveau sur la plus haute marche
Dancing Rain a pour mère, Rain Flower, une sœur de Dr Devious (Derby d’Epsom 1992). Issus de Cambrienne, les descendants n’avaient plus franchi le poteau en vainqueur de groupes 1 en Europe depuis Laverock en 2006.
Grand fournisseur de yearlings dans toutes les ventes, le Haras d’Etreham exporte, c’est la raison pour laquelle certains rejetons de cette famille se sont illustrés ensuite au Japon, en Australie, aux USA, en Amérique du Sud, entre autres.
 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article