12/02/2012 - Grands destins

Ouilly et l’élevage Lagardère à Meydan

12/02/2012
Au lendemain de l’annonce de l’entrée au haras deBlue Bunting, la gagnante des Guinées anglaises et des Oaks irlandaises 2011, son cousin,Kinglet, enlève les 2000 Guinées, version Emirats Arabes pour la casaque bleue Godolphin. Ce fils de Kingmambo est, comme sa cousine, issu d’une famille Lagardère celle deMiss Satin

 

La petite touche cantilienne

Jeudi dernier donc, le jumelé à l’arrivée des 2000 Guinées de Meydan était constitué des deux pilotes cantiliens, Mickael Barzalona (Kinglet)et Christophe Soumillon (Mickdaam). Kinglet a débuté en août de ses 2 ans à Newmarket, entraîné par Mahmoud Al Zarooni. En septembre, il termine 3ème sur 4 partants à Sandown à 6 longueurs du vainqueur, Farraaj (un pensionnaire de Roger Varian, futur 3e de la Breeders’Cup Juvenile Turf en novembre).
Après avoir rejoint la cellule hivernale des Godolphin, le petit-fils de Miss Caerleona (entraînée par André Fabre) fait sa rentrée en janvier dans la préparatoire aux UAE 2000 Guinées dans lesquelles il s’impose, piloté par Mickael Barzalona, face à Christophe Soumillon en selle sur un fils de Dubawi (200 Guinées et Prix Jacques La Marois), Mickdaam entraîné par Mike de Kock.
 
 
 
Kinglet monté par Mickael Barzalona devance Mickdaam et Christophe Soumillon
 
*
 
L’empreinte de François Boutin pour Kinglet et sa cousine
 
Si Kinglet est né de Kingmambo (Poule d’Essai, Prix du Moulin de Longchamp et St James’s Palace St. 1993 pour Stavros Niarchos et l’entraînement de François Boutin), Blue Bunting est, pour sa part, née de Linamix, son grand-père maternel, entraîné également par l’homme du Mont de Pô et également vainqueur de la Poule d’Essai (1990), pour les couleurs Lagardère. «Pour l’anecdote», 1995 est l’année de la vente de Miss Caerleona (la grand-mère de Kinglet), celle également de l’élection à la tête de France-Galop de Jean-Luc Lagardère et de la disparition de François Boutin (30 janvier).
 
 
 

Blue Bunting
 
 
 
Deux carrières différentes pour les deux mères
 
La carrière de Miarixa, mère de Blue Bunting, a été relatée après la victoire de cette dernière dans les 1000 Guinées anglaises (cf. mai 2011). Au pré-entraînement chez Guy Henrot puis au travail chez Jean-Claude Rouget, Miarixa était restée inédite puis vendue par la succession de Jean-Luc Lagardère aux ventes d’élevages de Newmarket en fin d’année de 3 ans.
Pour sa part, Blue Bunting présentée par Bluegrass Thoroughbred Services (pour le compte de Brad M. Kelley) avait été achetée yearling à Saratoga pour $ 200.000 par Anthony Stroud (acheteur à l’époque du Cheik Mohammed Al Maktoum).
Depuis, son éleveur a vendu sa sœur, âgée aujourd’hui de 3 ans, à Keeneland pour $ 110.000 (French Hen, une 3 ans fille de la première production du vainqueur de la Breeders’Cup Turf 2007, English Channel). L’an dernier, c’est Crispin de Moubray qui, à Keeneland également, a signé le bon pour sa propre sœur, achetée $ 200.000.
 
 
 
 
Jean-Luc Lagardère
 
 
 
La carrière de la mère de Kinglet est tout autre. Karen’s Caper (War Chant) a été élevée par Stonerside Stable (Robert McNair) puisqu’il avait acheté, à l’amiable, Miss Caerleona, la mère, au printemps de ses 3 ans.
Entraînée dans un premier temps par John Gosden, Karen’s Caper s’est imposée dans la préparatoire aux 1000 Guinées (les Nell Gwyn St.) dans lesquelles elle termine au pied du podium occupé par Virginia Waters (Kingmambo), Maids Causeway (Giant’s Causeway) et Vista Bella (Godolphin).
Un mois plus tard, elle ne s’incline que d’une encolure face à Maids Causeway (issue d’une famille Wildenstein et portant les couleurs de Martin Schwartz) dans les Coronation St. de Royal Ascot.
A l’automne, elle prend la seconde place des Queen Elizabeth II S. (Gr.1) de Keeneland (et non pas ceux d’Ascot). A cette occasion, elle devance deux anciennes françaises, Gorella (M. Schwartz) et Naissance Royale (sous la coupe de Christophe Clément).
Après des problèmes de santé, confiée au regretté Bobby Frankel, elle s’adjuge un groupe 2 à Saratoga en faisant sa rentrée après une absence de 8 mois. Ses problèmes subsistent malgré une dernière sortie victorieuse en juin 2007 à Monmouth Park.
Propriété de l’entité Godolphin, elle entre au haras et donne naissance à un mâle de Kingmambo, Kinglet, son premier produit. En 2010 elle donne naissance à un poulain de Street Cry.

 

Karen's Caper

 

Leur grand-mère, Miss Caerleona entraînée par André Fabre, s’est imposée à St-Cloud dans le Prix Gazala puis ne s’incline que du minimum (encolure, courte tête) dans le Prix Rose de Mai (Listed courue à Longchamp en 1995) face à Valley Of Gold (sous la coupe d’André Fabre également, future gagnante pour Cheik Mohammed des Oaks italiennes et dauphine de Carling dans le Prix Vermeille).
Cinquième du Prix Pénélope d’une autre élève d’André Fabre, Muncie (Sadler’s Wells pour les bleus Wildenstein), elle est vendue le mois suivant par la casaque grise et rose de J.L. Lagardère, direction les USA où, à 4 ans, elle hérite de la victoire dans les Cardinal S. après la rétrogradation du vainqueur (Gr.3 à Churchill Downs) et termine seconde de Ampulla (une ancienne élève de J.C. Rouget pour les couleurs grenat) dans La Prévoyante H. (Gr.2 à Calder). En mars de ses 5 ans, elle termine 3e du Orchid H. (Gr.2 à Gulfstream Park).
 
Au haras, outre Karen’s Caper, elle est mère de Miss Colorado (Coronado’s Quest), gagnante d’un groupe 2 à Gulfstream Park. Elle est aussi à la grand-mère de Miss Jean Brodie (née en 2007 de Maria’s Son), seconde des Irish Oaks pour Godolphin à distance de la gagnante, Snow Fairy.
Bishop’s Castle, un poulain de 3 ans par Distorted Humor, son dernier produit répertorié, est déclaré à l’entrainement chez Mark Johnston.
 
 
 
MISS SATIN (1975)
MISS D'OUILLY (1987)
MISS CAERLEONA (1992)
KAREN'S CAPER (2002)
KINGLET
(Satingo)
(Bikala)
(Caerleon)
(War Chant)
(Kingmambo)
 
 
 
 
 
 
MRS ANNIE (1981)
MRS ARKADA (1991)
MIARIXA (2001)
BLUE BUNTING
 
(Bolkonski)
(Akarad)
(Linamix)
(Dynaformer)
 
 
Rappelons que Miss Satin (4e du Prix de Royaumont de la Wertheimer, La Dorga) est la mère de Miss Satamixa (Prix Jacques Le Marois), de Mrs Annie (la mère de Mister Riv, Mister Sicy, Manninamix, Mrs Arkada), de Miss d’Ouilly (à l’origine des 2 ans de l’an dernier, Bonfire, 3e Critérium de St-Cloud, et de Yan Tse Kiang, 2e Prix de Condé et engagé cette année dans le Kentucky Derby par Richard Chotard).

 

 

Bonfire

 

Rappelons également que Jean-Luc Lagardère a acheté son premier yearling en 1965 et que ce n’est que 10 ans plus tard que ses couleurs (à l’époque, verte, croix de St André, manches et toque bleu-clair) triomphent pour la 1ère fois. Le vainqueur portait le nom de Mister Dick, le premier foal (par Breton) de Miss Skyscraper (la future mère de Miss Satin). Cette dernière était venue nous rendre visite en 1970 terminant 4e du Prix de Flore à Saint-Cloud pour l’entraînement anglais de Ryan Jarvis. L’année suivante, J.L. Lagardère achète aux ventes de Newmarket, Miss Skyscraper, maiden au haras.


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article