Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Isle-Briand pour Canélie : les Couétil toujours rois des AQPS

12/07/2015 - Focus éleveurs
Grâce à Canélie (Gentlewave), élevé par son frère Jean-Luc, Alain Couétil a décroché le Prix de l'Isle-Briand, 1e classique pour les 3 ans AQPS de la saison le 11 juillet au Lion d'Angers. L'entraineur de Senonnes truste les podiums dans les courses plates AQPS et a d'ailleurs signé un doublé avec Basta de From, une 4 ans qu'il dirige vers le Prix de Craon.

Canélie remporte par 5 longueurs le Prix de l'Isle-Briand, 1e classique AQPS de la saison pour les 3 ans au Lion d'Angers, montée par Adrien Fouassier.

Les fameuses souches Couétil...Expliquées dans le détail à de nombreuses reprises sur France Sire, et décrites sur l'espace dédié au Haras du Brem, elle descendent toutes d'une seule jument de base, dénichée par Alain dans sa jeunesse, nommée Déesse IV (1969) et donc chacun des 2 frères a gardé une fille, Pontiany pour Jean-Luc et Olchany pour Alain. Les deux branches grandissent au même endroit, à Plombs dans la Manche à 2 pas d'Avranches, dans la ferme familliale qu'a repris aujourd'hui Jean-Luc pour la transformer en haras sur près de 100 hectares. Et c'est bien sûr Alain, installé depuis une 15aine d'années à Senonnes, qui prend ensuite tous les chevaux à l'entrainement.

Bien souvent, les 2 frères décrochent les prix au Show AQPS du Lion d'Angers (dont l'édition 2015 se déroulera le 18 septembre), mais en l'occurrence, Canélie n'a pas participé à ce concours de beauté, ni foal ni à 2 ans, en raison de la forme peu orthodoxe de ses jarrets qui l'aurait conduit à la condamnation directe par les juges, mais ne l'empêche pas d'avancer finalement, sous la casaque de l'Ecurie Cerdeval qui l'a louée.

 

Jean-Luc et Alain Couétil sont côte à côte pour accueillir Canélie après son succès sous la casaque de l'Ecurie Cerdeval appartenant à M. Cerruti (à droite).

 

Deuxième de ses 2 premières sorties, à Senonnes derrière Crack Môme (fils de Spanish Moon vendu aussitôt à Willie Mullins), puis à Durtal derrière Clemsy (fille de Buck's Boum et Rapière qui avait gagné le Critérium du Centre à 3 ans), Canélie s'est cette fois envolée pour s'imposer par 5 longueurs, après avoir mené sous la selle d'Adrien Fouassier dans une course conduite au train de sénateur. Canélie fait partie de la poignée d'AQPS produite par Gentlewave (Monsun) lorsqu'il était stationné au Haras du Thenney. Les Couétil avaient anticipé que ce beau cheval serait orienté vers les obstacles, puisqu'il a aujourd'hui été vendu à Yorton Farm en Angleterre, car ils lui ont emmené deux AQPS dès 2008, avec 2 produits "V" restés anonymes. Mais Jean-Luc a insisté en emmenant Medjie en 2011, et le croisement a donné cette Canélie en 2012. Si elle n'a pas couru (sans doute trop folle en digne dille de Cyborg...), Medjie est une poulinière en or puisque Canélie est son 5e produit et son 5e vainqueur, la meilleure ayant été Upsie (Le Balafré), lauréate du Prix Jacques de Vienne 2011. Chose étonnante, Medjie n'a produit que des femelles, soit 7 au total ! Les 2 dernières sont Déesse du Brem, fille de Redback âgée de 2 ans, et une yearling par Day Flight nommée Elsing.

 


Medjie, restée inédite, ici au Haras du Brem en juillet 2014 avec Jean-Luc Couétil, a très bien produit mais vite vieilli. Elle est morte au printemps 2015 à l'âge de 15 ans seulement.


Une heure plus tard, Alain Couétil a gagné, toujours par 5 longueurs, le Prix de Feneu, bonne course pour 4 ans, n'ayant réuni que 5 partants (on discutera des raisons de cette maigreur un autre jour), grâce à Basta de From, elle aussi née d'une souche Couétil mais élevée en Mayenne par Jean-Pierre Cherruau. " C'est le 1e produit de sa mère Tinaska, qui est une soeur de Sweeny et Ubriska, mais qui souffrait de la maladie de chien et n'a donc pas pu courir ", explique Alain Couétil. " Alors je l'ai donné à M. Cherruau et je reprends les produits à l'entrainement. Cette Basta de From pourrait bien être la gagnante du prochain Prix de Craon..." Pas précoce, Basta de From a débuté par une 2e place à Seiches en février 2015 à 4 ans, puis elle a montré un truc surprenant à Machecoul, où elle a cloué sur place l'estimé débutant Berry des Aulmes (d'ailleurs vendu juste après) alors que son jockey Adrien Fouassier avait du longtemps attendre, ayant les plus grandes peines à maîtriser l'animal...Lauréate ensuite par 8 longueurs au Lion d'Angers en avril, elle enchaine ici sa 3e victoire, et sûrement pas la dernière. Après Basta de From, fille du regretté Le Balafré qui aura beaucoup fait pour le monde AQPS (père de Polar Rochelais et tant d'autres), Tinaska a eu un mâle de Khalkevi puis 2 filles de Spanish Moon.


On en parle dans l'article