Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Mullins dévoile son carré d'as pour la Gold Cup de Cheltenham.

05/03/2016 - Infos générales
Cette semaine, Willie Mullins a présenté ses atouts pour la Gold Cup de Cheltenham (Gr.1). Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il semble bien armé pour cette édition avec quatre pensionnaires compétitifs. Le maître irlandais veut mettre toutes les chances de son côté pour, enfin, remporter la plus prestigieuse des 28 courses de ce meeting où son écurie pourrait encore battre des records.

 

 

De gauche à droite : Don Poli, Valseur Lido, Vautour et Djakadam. Les atouts Mullins dans la prochaine Gold Cup.

 

 

Depuis un moment, on connaissait trois représentants de l'écurie irlandaise programmés pour le grand rendez-vous du Vendredi 18 Mars.

Djakadam (Saint des Saints, élevage Corveller) avait dû admettre la supériorité de Coneygree l'année dernière mais s'est montré convaincant pour sa première participation à l'épreuve reine. Si on pouvait avoir des doutes après sa vilaine blessure de fin janvier sur l'hippodrome anglais, Willie Mullins a indiqué que le vétérinaire, Ian Camm, avait réalisé un travail extraordinaire permettant de reprendre le travail rapidement et d'espérer être au top pour l'évènement. 

Valseur Lido (Anzillero, élevage Contignon) n'a pas conclu ses deux derniers parcours et possède encore un engagement dans le Ryanair Chase (Gr.1) du jeudi, sur plus court. Mais le petit frère de Tango Lido devrait être aligné au départ de la Gold Cup pour la première fois. Sa victoire dans le Champion Novices Chase (Gr.1) à Léopardstown et sur 5000 mètres peut justifier ce choix.

Don Poli (Poliglote) reste lui sur deux succès, dont le Lexus Chase (Gr.1) à Léopardstown, et n'a jamais connu la défaite lors du célèbre festival. Lauréat d'un handicap sur les haies en 2014, il s'est montré impressionnant la saison passée dans le RSA Chase (Gr.1). Sa forme et son aptitude ont fait de ce triple lauréat de Gr.1 l'un des favoris logiques chez les bookmakers.

Mais la véritable surprise du chef vient de l'annonce de Vautour (Robin des Champs, élevage Haras de St Voir et Patrick Joubertau départ de la course qui promet 740.000 € au vainqueur. Alors que le Ryanair Chase (Gr.1) sur 4200 mètres semblait tendre les bras à ce "FR", Willie Mullins a décidé de ne pas se soucier des doutes sur sa tenue. Vautour affiche un bilan exceptionnel de 9 victoires et 4 deuxièmes places en 13 sorties, avec des succès mémorables lors de ses participations au festival : en 2014, il justifie sa place de favori dans le Supreme Novices' Hurdle (Gr.1) et, en 2015, il s'envole dans JLT Novices' Chase (Gr.1) à une cote proche d'égalité ! Certes Vautour a été dominé par Cue Card dans les King George VI Stakes (Gr.1), à Kempton lors du Boxing Day, mais, comme le rapelle son mentor, les élèves de l'écurie de County Carlow ne sont jamais au top à cette période de l'année et monte progressivement en condition jusqu'au meeting de la mi-mars. Les bookmakers sont convaincus qu'une revanche est envisageable car ils ont placé le fils de Robin des Champs co-favori avec Don Cossack, entraîné par Gordon Elliot, qui a accumulé les titres au plus haut niveau en 2015 mais n'a jamais gagné sur la piste tout en relief de Cheltenham... (voir le betting de la Gold Cup)

 

 

 Une quarantaine des futurs représentants de l'écurie de Willie Mullins paradent en moins d'une minute...

 

 

A 59 ans, Willie Mullins semble donc détenir trois des meilleures chances théoriques pour la Gold Cup, lui qui n'a pas encore réussi à enlever cette épreuve prestigieuse... mais qui avait égalé, en 2015, le record de victoires lors d'un même meeting (8 succès). Et cette année 2016 s'annonce encore comme un grand millésime pour l'écurie irlandaise et sa véritable armée. Ce qui fait dire à Willie Mullins : "Connaissez vous un entraîneur qui présente 60 chevaux lors du meeting de Royal Ascot ? Je ne pense pas. Il faut donc savourer, c'est extraordinaire !"

Annie Power (Shirocco) se dirige vers le Champion Hurdle (Gr.1), pour palier l'absence de Faugheen, lors de la journée d'ouverture où elle s'annonce comme la grande favorite après sa rentrée victorieuse à Punchestown. Evitant soigneusement l'opposition avec Vroum Vroum Mag (Voix du Nord, élevage Maggiar) qui est ainsi considérée comme l'un des coups sûrs du meeting dans le Mares' Hurdle (Gr.1) qui sera la course suivante le mardi.

Il faut bien sûr évoquer les phénomènes de l'écurie : Un de Sceaux (Denham Red, élevage de la Rousselière) et Douvan (Walk In The Park, Haras de la Faisanderie). Le fils d'Hotesse de Sceaux visera le Champion Chase (Gr.1), toujours le mardi, et une 15ème victoire en 17 sorties. Sa démonstartion de maturité dans le récent Clarence House Chase (Gr.1) à Ascot,  son 4ème titre au plus haut niveau, ne laisse pas beaucoup de place au doute. Un de Sceaux avait fait une démonstration dans l'Arkle Challenge Trophy (Gr.1) il y a un an ; Douvan semble largement capable de conserver ce trophée à la maison et décrocher une 9ème victoire consécutive dont le Supreme Novices' Hurdle de Cheltenham (Gr.1) en 2015.

Enfin, la nouvelle star Min (Walk In The Park, élevage Mimouni), invaicu en deux sorties irlandaises, est le mieux placé pour reprendre le flambeau dans le Supreme Novices'Hurdle (Gr.1) de cette année. Il y a une sorte de roulement dans les générations chez Willie Mullins qui pourrait bien écraser la concurence dès la première journée du meeting...

 

 

La dream-team de Cheltenham, Ruby Walsh - Willie Mullins