Aujourd'hui : Deauville
Vente de yearlings V2
Aujourd'hui : Ascot
Ascot August Sale
Demain : Deauville
Débat & Assemblée de la Fédération des Eleveurs
Le Lion d'Angers - le 23/08/2018
Show AQPS
Doncaster - du 28/08/2018 au 29/08/2018
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 30/08/2018
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 31/08/2018
Yearling Sale
La Teste - du 04/09/2018 au 05/09/2018
Vente de Yearlings

Ballingarry tient enfin son champion avec Diego du Charmil

15/04/2018 - Zoom sur
 A 19 ans, Ballingarry, un des meilleurs étalons d'obstacle en France, tient enfin son 1e champion avec Diego du Charmil, gagnant à 6 ans du Maghull Chase (Gr.1) à Aintree en Angleterre. Retour sur un destin rocambolesque.

 

 

Double gagnant de Gr.1, fils direct de Sadler's Wells, précoce et tenace, Ballingarry a été une recrue sensationnelle sur parc étalon français en 2005 lorsqu'il est arrivé au Haras du Mézeray en sortant de l'entraînement d'Aidan O'Brien. Il était envoyé en France par le truchement d'Hervé Barjot, l'homme de la grande époque de Sean Mulryan qui sera ruiné 3 ans plus tard par la crise immobilière de 2008. Magnifique cheval, Ballingrarry attire beaucoup de juments de qualité tout le monde attend sa 1ère génération en piste en 2009...dont les résultats sont tellement décevants que l'étalon passe d'admiré à pestiféré. Il doit même quitter précipitamment la Normandie et rejoint la Mayenne dès l'automne 2009, s'installant au Haras du Grand Chesnaie qui avait déjà réussi du même genre un peu avant avec Saint Cyrien.

 


Diego du Charmil s'impose devant l'autre "Fr" Petit Mouchoir.

 

Ce sera le bingo pour les associés Franck Lamy et Christophe Berthelot. La production de Ballingarry commence à aligner les gagnants à un tel rytme qu'au terme de la saison de monte 2011, l'étalon décroche le Rocco d'or National, ex aequo avec Le Havre, après avoir sailli 138 juments. Depuis, avec son tarif resté fixé à 2500 €, il continue de saillir une 50aine de juments par an, et même 73 en 2017. Mais s'il comptait déjà de très nombreux gagnants de Listed, et aussi un gagnant de Gr.1 en Italie (Garynella), il manquait à Ballingarry un champion, un porte-drapeau comme l'ont ses principaux rivaux actifs du haut du classement des confirmés, comme Martaline, Saint des Saints, Kapgarde, Great Pretender, Network, Al Namix ou Balko.

 

 

Voilà qui est donc fait avec Diego du Charmil. Elevé en Mayenne par Guilhaine le Borgne, ce dernier est le 2ème gagnant de black-type conçu par Ballingarry depuis son arrivée au Grand Chesnaie en 2010, après Saint Poursain, lauréat du Prix Marc Antony (Listed) à Auteuil à 4 ans en 2016. Après avoir débuté sa carrière par 3 accessits en France chez Arnaud Chaillé-Chaillé, Diego du Charmil a été acquis par Joffrey Huet et Claude Charlet pour le compte de l'anglais Johnny de la Hey. Le pensionnaire de Paul Nicholls avait déjà gagné un Gr.3 très important, le Fred Winter Hurdle, pendant le festival de Cheltenham 2016.

 

VOIR LE PEDIGREE DE DIEGO DU CHARMIL

 

Diego du Charmil, vainqueur sur le steeple, est pourtant né d'une souche américaine de plat. Son grand oncle, Triarius, a été un bon stayer en France dans les années 90. Par les hasards du destin, un oncle nommé Klassical Way (Anabaa Blue) se retrouve sur les gros obstacles dès 3 ans, lauréat du Prix Roger de Minvielle (Listed) à Enghien. Avant Diego du Charmil, la mère Daramour avait déjà produit Days of Heaven (Saint des Saints), gagnant de Gr.2 à Kempton.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)