L'histoire de DNA Pedigree : Nureyev, le danseur français

À l'instar du danseur russe dont il tient son nom, Nureyev a été une étoile tout au long de sa carrière, aussi bien en piste, sous la férule du légendaire François Boutin, qu'au Haras de Fresnay-Le Buffard de la famille Niarchos, dont le patriarche, Stávros, avait déboursé $1.300.000 (un record à l'époque) pour acquérir ce poulain né dans la pourpre et au très beau modèle. Une histoire signée Thierry Grandsir (DNA Pedigree) à découvrir dès à présent.

Show Lumet du 21 août 2021 : le compte à rebours est lancé à la #ridaudiere

A 10 semaines de l'édition 2021 du Show Lumet avec Arqana, programmé le samedi 21 août, toute l'équipe des Ecuries de la Ridaudière a lancé le compte à rebours avec un catalogue complet de 72 chevaux présentés dans des structures flambant neuves. David Lumet vous en dit plus sur l'événement à venir, organisé avec le soutien de Dynavena. Il vous présente aussi notre prochain fil rouge, le 3 ans Instant du Large, un fils de Kapgarde.

Les espoirs de #Maulepaire : d'un cousin d'une gagnante de Breeders' Cup au premier produit de Baie des Îles !

Grande institution de l'élevage français et figure de proue de l'Ouest, le Haras de Maulepaire se distingue par ses succès dans tous les registres avec un seul mot d'ordre : ça galope ! Pierric Rouxel vous accueille pour une revue d'effectif au terme d'une saison de poulinage chargée, et vous présente de tout mais que du bon, d'un cousin de la gagnante de Breeders' Cup Aunt Pearl, au premier produit de la bien connue Baie des Iles !

Imagine Clermont, un très joli cadeau d'anniversaire pour le jeune Léo Roussel

Fils du top jockey Alexandre Roussel et ancienne gloire des courses de poneys, Léo Roussel a réalisé un très joli tour de force hier, sur l'hippodrome de Nort-sur-Erdre, en décrochant le jour de son 17ème anniversaire le tout premier succès de sa carrière sur le dos d'un pur-sang défendant l'entraînement de Pierre-Jean Fertillet et la casaque de Gaël Barbedette, qui a, elle aussi, brillé pour la toute première fois ce dimanche. 

Prix de Sandringham : Tahlie et le bel hommage à Georges Sandor

Georges Sandor avait connu l'une de ses plus grandes émotions dans un Jockey Club, en 1996, lorsque Ragmar s'imposait sous les couleurs de Jean Louis Bouchard et l'entraînement de Pascal Bary. Malheureusement disparu à la fin de l'année 2019, ce grand personnage des courses s'est vu rendre un bel hommage hier avec Tahlie, pour le même tandem, qui a remporté le Prix de Sandringham. Elle est issue de la dernière poulinière de Mme Sandor, et offre un 1er Groupe à Rio de la Plata.