Cheltenham - le 24/04/2020
Cheltenham April Sale

Ialysos, l'histoire du seul étalon grec de l'histoire à avoir sailli en France

04/01/2018 - Zoom sur
Gagnante en plat le 3 janvier à Pau, New Ialy Barelière a fait gagner pour la 1e fois en France un étalon de nationalité grecque, nommé Ialysos, vedette du sprint à Athènes et venu faire la monte dans l'hexagone pendant une saison seulement, en Haute-Vienne.


Ialysos, cheval grec vainqueur des Sprint Stakes (Gr.3) à Sandown, monté par Christophe Lemaire.

 

Mariée à un ressortissant espagnol, Sybil Pecriaux, la patronne du Haras de la Barelière en Haute-Vienne, travaille souvent avec une clientèle et des chevaux venant de la péninsule ibérique. Mais là, elle avait déniché un cheval très atypique portant le rarissime suffixe "GR", cas unique pour un étalon père de vainqueur en France : Ialysos. Ce dernier, qui n'a fait qu'une seule saison de monte en France, en 2014, avec 12 saillies, a donné la lauréate de 3 ans New Ialy Barelière, une élève maison, le 3 janvier 2018 à Pau. Pourtant née d'une très bonne poulinière espagnole, New Vert (Vert Amande), déjà mère de 2 black-type des 2 côtés des Pyrénées (VOIR LE PEDIGREE), New Ialy Barlière a été retirée pour 3000 € des ventes de yearlings à La Teste en septembre où elle est repassée en avril, à la breeze-up, pour être vendue 4000 € à Jean-Jacques Montagne. Celui-ci l'a confié à Eva Imaz Ceca et la pouliche a gagné d'emblée à Madrid le 3 décembre avant de rééditer un mois plus tard à Pau.

 

 

Elle met donc à l'honneur le fameux Ialysos. Fils du sprinter So Factual, petit-fils de la grande jument de vitesse anglaise Stilvi, Ialysos a été élevée en Grêce par Leonidas Marinopoulos, riche ressortissant grec bien connu en France et en Angleterre, mais détenant aussi un effectif dans son pays. Ialysos a été la vedette des courses de vitesse sur l'hippodrome de Markopoulou, où il est resté invaincu de 3 à 5 ans. Puis il a été envoyé chez Luca Cumani en Angleterre. Il y a gagné d'emblée une listed sur 1000 m, puis un Gr.3, les Sprint Stakes à Sandown Park sous la selle de Christophe Lemaire. Alors surnommé "The Greak Freak" par les journalistes britanniques, il a souffert d'un genou et a disparu de la circulation après l'été 2009. En fait, Ialysos était reparti en Grèce comme étalon privé, où il a donné naissance à un certain Alisios, qui a gagné 2 fois en obstacle en Italie. Sybil Pécriaux a entendu parler du cheval quand un vétérinaire du Haras du Quesnay, où Marinopoulous a des juments, est venu travailler chez Jean-Marc Lucas au Haras du Berlais, non loin de la Barelière. Mais Ialysos n'a sailli qu'une seule saison avant de repartir en Grèce. Etonnant non ? 

 


Une victoire de Ialysos en Grèce.