Cheltenham - le 21/02/2020
Cheltenham February Sale

Ballingarry à la retraite : le Grand Chesnaie témoigne

12/11/2019 - Mercato
 Christophe Berthelot et Franck Lamy, les dirigeants du Haras du Grand Chesnaie en Mayenne, annoncent la retraite de Ballingarry 10 ans après son arrivée dans le Haut Anjou. A 20 ans, le fils de Sadler's Wells, parti de Normandie par la petite porte avant de regagner ses galons de très bon étalon d'obstacle, va couler une paisible retraite.

Christophe Berthelot et Franck Lamy avec Ballingarry.
 
 
« A l’âge de 20 ans, notre ami Ballingarry coule désormais une retraite paisible. Ce fils de Sadler’s Wells aura marqué notre carrière d’étalonnier et c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons dû prendre la décision de mettre un terme à son rôle d’étalon pour protéger ses vieux jours. En effet, nous avons pris les rênes du Haras du Grand Chesnaie à la suite de la famille Fournier en 2009. Ballingarry était arrivé dès la fin de cette année en provenance du Haras du Mézeray. Nous partions dans un certain inconnu car le cheval était alors décrié. Mais à la faveur des succès de ses produits, il est soudainement redevenu à la mode, à tel point qu’il a sailli 138 juments en 2011 ! Evidemment, cela nous a permis de nous lancer dans le grand bain. Ballingarry ne nous a plus quitté. Il est toujours resté populaire auprès des éleveurs, et nous a offert notre 1ère victoire de Gr.1 d’étalonnier au galop grâce à Diégo du Charmil, élevé par la famille Le Borgne, des voisins. Alors oui, nous allons beaucoup le regretter, notre ami Ballingarry. »
 

    


On en parle dans l'article